L'activité physique est aujourd'hui chaudement recommandé par les médecins pour vivre vieux... et bien ! ©Shutterstock

Le dispositif ‘’La forme sur ordonnance’’ entend sensibiliser les publics les plus fragiles de la région Auvergne-Rhône-Alpes aux bienfaits de l’activité physique, notamment chez les malades chroniques.

Le saviez-vous ? Le sport est si bénéfique pour la santé qu’il peut même être prescrit sur ordonnance. C’est le cas depuis 2016 et un décret officiel validant l’activité physique adaptée comme thérapeutique non médicamenteuse aux nombreux patients atteints d’une pathologie faisant partie des affections de longue durée (ALD), à l’image du cancer, du diabète, de l’AVC ou encore de la maladie d’Alzheimer. En Auvergne-Rhône-Alpes, les malades chroniques en affection longue durée seraient environ 1,5 million.

 « De nombreux malades pensent qu’il leur faut stopper toute pratique sportive. Or, conserver une activité physique est essentiel », explique le Dr Doriane Argaud, référent régional nutrition, activité physique et obésité à l’Agence régionale de santé (ARS). Le sport, en diminuant la fatigue, en renforçant l’état physique. En dopant le moral du patient, il améliore en effet l’efficacité du traitement et limite aussi le risque de récidive.

L’ARS et la Direction régionale et départementale de la jeunesse et sport et cohésion sociale (DRDJSCS) Auvergne-Rhône-Alpes ont mis en place le dispositif ”La Forme sur ordonnance” pour répondre à cette problématique.

 

La ”forme sur ordonnance”, comment ça marche ?

Le programme s’appuie sur le réseau régional des DAPAP (Dispositif d’accompagnement vers la pratique d’activité physique).

Au terme du rendez-vous chez leur médecin traitant, une fois leur prescription en poche, les professionnels des DAPAP prennent en charge les malades chroniques. Ils déterminent l’activité physique la plus adaptée (marche, vélo, gym douce…) et les suivent dans l’évolution de leur pratique.

 

Activité physique : une prise en charge pour les plus défavorisés

Aujourd’hui, seules quelques mutuelles assurent le remboursement du sport sur ordonnance. Le dispositif prévoit une prise en charge de l’activité physique pour les patients les plus fragilisés. « Les populations défavorisées sont les moins sensibilisées aux bienfaits de l’activité physique. Et elles sont aussi les plus touchées par les maladies chroniques », justifie le Dr Argaud. Une enveloppe de 852 000 euros est réservée en 2019 pour ce dispositif.

Sur les 40 500 patients concernés (voir critères ci-dessous), plus de 2000 pourront en bénéficier dès 2019 dans la région.

À SAVOIR

Les conditions du dispositif ‘’La forme sur ordonnance’’ :

  • Être porteur d’une maladie chronique en ALD
  • Ou présenter un ou plusieurs facteurs de risque (obésité, hypertension artérielle…)
  • Ou être âgé de + de 70 ans et être ‘’repéré fragile’’
  • Être éligible à la CMU-C et être orienté vers l’activité ‘’atelier passerelle’’

Info + : WWW.SPORT-SANTE-AUVERGNE-RHONE-ALPES.R

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here