Jeux de sociétés : et si jouer aidait la santé cognitive ? © Freepik
Jeux de sociétés : et si jouer aidait la santé cognitive ? © Freepik

Repousser les symptômes de la maladie d’Alzheimer, lutter contre les peurs nocturnes de l’enfant, améliorer sa réflexion, maintenir le lien social et donc son bien-être mental… Les jeux de sociétés ont de multiples vertus et peuvent être d’une grande aide pour la santé cognitive. Autour de différentes mécaniques, les jeux de sociétés permettent un moment de plaisir ludique qui s’adresse à toutes les générations. Focus sur les bienfaits du jeu de société pour la santé, à travers cinq exemples à déposer au pied du sapin de Noël.

Dans le contexte sanitaire actuel où les Lyonnaises et Lyonnais ont le moral en berne, les jeux de société peuvent aider à se changer les idées. Mais le divertissement est loin d’être le seul avantage de ces contenus. En jouant, nous faisons appel au cerveau et sollicitons nos capacités cognitives. Selon les jeux, le moment de plaisir peut se révéler en même temps un exercice pour le cerveau et également une aide morale.

Déjà recommandé lors des confinements, les jeux de sociétés peuvent effectivement être l’occasion d’exprimer à voix haute les angoisses des jeunes enfants. Objet de lien social, le jeu est aussi une invitation à l’interaction sociale. De nombreux avantages que l’on retrouve dans les cinq jeux présentés par Ma Santé. 

 

Dixit : travailler sa santé cognitive

La santé cognitive se rapporte à tous les processus mentaux en lien direct avec la connaissance. Entretenir ce pan de la santé mentale permet notamment de développer son intelligence, l’usage du langage, sa réflexion, et sa capacité à résoudre différents problèmes. La cognition est directement liée à l’organe le plus complexe du corps humain, le cerveau. Il n’existe pas de limites d’âge pour travailler sa santé cognitive, hormis pour les personnes atteints de pathologies médicales liées à ce sujet.

Édité par Libellud, Dixit est un grand succès français au concept simple mais efficace. Il est un excellent exercice pour la santé cognitive. Reposant sur le principe d’association d’idées, le jeu fait appel à ses souvenirs, à sa culture et à la représentation imagée que nous faisons des mots.

Chaque joueur dispose de plusieurs cartes avec différentes illustrations très diverses. À chaque tour, un joueur devient conteur. Il sélectionne l’une de ses cartes et doit dire à voix haute un thème (mot, phrase, expression, …) que lui évoque ce dessin. Les autres joueurs doivent réussir à sélectionner une carte de leurs propres mains évoquant ce thème. Toutes les cartes jouées sont ensuite mélangées puis révélées. Les joueurs, à l’exception du conteur, doivent retrouver la bonne carte.

Jeux de sociétés : Dixit - Ma Santé
Jeux de sociétés : Dixit – Ma Santé

 

Abalone : le cerveau à l’épreuve des jeux de société

Le cerveau est souvent comparé, dans les neurosciences, à un ordinateur. Comme l’appareil, cet organe a besoin d’être mis à jour fréquemment et d’être entretenu. Parmi les jeux de sociétés, les échecs sont connus pour être une véritable aide pour le cerveau. Cela permet notamment de développer ses compétences analytiques, de gérer la pression et la concentration, et de favoriser la croissance du cerveau.

Édité par Asmodee, Abalone est une référence mondialement connu dans les jeux de société. Souvent comparé aux dames et aux échecs, ce jeu est un exercice redoutable pour le cerveau. Appelant à la visualisation mentale, les joueurs doivent anticiper les coups adverses en imaginant dans l’espace de jeu les pièces et les actions à venir. La perception spatiale est une capacité cognitive qu’il est possible de travailler. 

Avec un design sobre rappelant l’esthétique de la culture traditionnelle asiatique, le concept est facilement maitrisable. Les joueurs réalisent un seul mouvement par tour. Il est possible de déplacer une à trois boules de sa couleur vers un espace libre sur le plateau. L’autre action se nomme « sumito ». Elle consiste à pousser les billes de son adversaire, à condition d’être en supériorité numérique. La partie est gagnée lorsqu’un joueur réussit à éjecter six billes adverses.

Une référence mondialement connue : Abalone - Ma Santé
Une référence mondialement connue : Abalone – Ma Santé

 

Attrape-Rêves : contre les peurs infantiles nocturnes

Le sommeil de l’enfant peut se révéler parfois difficile, faisant face à des périodes d’insomnies ou de cauchemars. Des difficultés qui peuvent aller jusqu’à angoisser l’enfant avant l’heure du coucher. « Attrape-Rêves » (Space Cow) peut s’utiliser comme un outil de dialogue et de “dédramatisation” pour lutter contre les terreurs nocturnes chez les enfants en bas-âge.

Récompensé par l’As d’Or de la catégorie « Jeu enfant » au Festival International de Cannes 2020, le jeu renforce également le sens de l’observation.  Comme dans la vraie vie, les jeunes joueurs sont accompagnés de cartes doudous aux dessins de différentes tailles. À chaque carte cauchemar révélé, les joueurs doivent choisir le doudou qui peut recouvrir entièrement le cauchemar. S’ils réussissent, ils gagnent un jeton Rêve. Celui qui a douze jetons Rêve remporte la partie. L’enfant qui joue peut ainsi avoir une maîtrise sur les cauchemars du jeu, une approche pédagogique pour mieux maitriser ses angoisses. 

La mécanique du jeu permet également d’apprendre à juger les formes, dans la continuité des jeux d’éveils. Des variantes existent, notamment une permettant de jouer dès 3 ans. Le but est ici d’affronter les cauchemars ensemble. Un mode de jeu favorisant la communication et l’entraide entre petits frères et soeurs.

Jeux de sociétés : Attrape-Rêves - Ma Santé
Jeux de sociétés : Attrape-Rêves – Ma Santé

 

Le monstre des couleurs : mettre les mots sur ses émotions 

En grandissant, l’enfant va apprendre à vivre tout un panel d’émotions différentes. Dans un objectif d’éviter tout trouble de comportement, il est essentiel d’apprendre à mettre les mots sur ce que l’enfant ressent et à percevoir et trier ce qu’il vit dans son quotidien. « Le monstre des couleurs » permet de comprendre les ressentis de son enfant, de manière pédagogique sans passer directement par les punitions. De plus, le jeu invite à discuter à voix haute d’émotions vécues par l’enfant. Une occasion d’évoquer des sujets difficiles, comme le divorce, et de vérifier le bien-être moral des jeunes joueurs. 

Édité par Purple Brain, le jeu s’inspire du best-seller « La couleur des émotions » d’Anna Llenas. Ensemble, les joueurs doivent aider le monstre des couleurs à retrouver ses émotions. Pour cela, il faut remettre toutes les émotions dans les bonnes jarres. À chaque fois que le monstre arrive sur une émotion, l’enfant doit dire à voix haute un évènement qu’il a vécu s’y rapportant. Cela permet donc d’apprendre aux jeunes joueurs les émotions et de partager à voix haute ce qui les attriste, les rend joyeux, les calme, les énerve ou leur fait peur. Le jeu est gagné lorsque toutes les émotions ont été retrouvés et placés dans les bonnes jarres.

De plus, le jeu repose sur un système collaboratif. C’est par le dialogue et l’interaction avec les autres enfants ainsi que les parents que le joueur peut espérer gagner la partie. Un moyen de favoriser l’interaction sociale et également de canaliser l’énergie de l’enfant autour d’une partie de jeu encadré par des règles.

Jeux de sociétés : Le monstre des couleurs - Ma Santé
Jeux de sociétés : Le monstre des couleurs – Ma Santé

 

Rock Me Archimedes : la santé cognitive des séniors en jeu

Le jeu de société, bien qu’universel, nécessite de retenir ses règles pour profiter du moment. Or, certaines personnes souffrent de troubles du comportement comme l’Alzheimer, les empêchant de jouer aux jeux contenant plusieurs consignes. 

Édité par Marbles Brain Workshop, « Rock Me Archimedes » a sans doute l’une des mécaniques les plus simples parmi tous les jeux de société. Deux adversaires jouent autour d’un balancier. Chaque joueur doit réussir à placer quatre billes de sa couleur à une extrémité de la balance. À son tour, il est soit possible de placer une bille dans la zone centrale du balancier soit de lancer un dé pour déplacer une de ses billes en fonction du résultat. 

La partie se termine lorsqu’un joueur déséquilibre le balancier au point que celui-ci touche la table. Mélangeant adresse, patience et réflexion, “Rock Me Archimedes” permet à tout le monde, quelque soit sa pathologie éventuelle, de participer à un moment de divertissement. 

Rock Me Archimedes - Ma Santé
Rock Me Archimedes – Ma Santé

À SAVOIR

Le jeu de société ne sera pas seul sous le sapin de Noël. Avec l’apparition des nouvelles générations de consoles, les jeux-vidéos ont aussi un succès indéniable. Si les problématiques d’addictions sont bien identifiées et à surveiller de près, les jeux-vidéos peuvent aussi être utilisés comme de véritables outils thérapeutiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here