Interruption volontaire de grossesse – avortement IVG en 4 réponses

0
338

Trente ans après l’adoption, par le Parlement, du projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) qui dépénalise l’avortement, que faire en cas de grossesse non désirée ?

 

Qui peut demander une IVG ?

Une interruption volontaire de grossesse peut être demandée par toute femme estimant que sa grossesse la place dans une situation de détresse.
En France, l’IVG peut être pratiquée jusqu’à la fin de la 12e semaine de grossesse, soit 14 semaines après le début des dernières règles.

Comment se passe une IVG ?

Les rendez-vous pour les IVG sont donnés en fonction de l’avancement de la grossesse. Ainsi, si la grossesse est peu avancée, il est possible que le temps d’attente soit long.
L’IVG est réalisée par un médecin. Elle est précédée de deux consultations médicales obligatoires et d’une consultation psycho-sociale, facultative pour les personnes majeures.
La méthode, médicamenteuse ou chirurgicale, est choisie par la femme et le médecin en fonction notamment du terme de la grossesse, de l’âge de la femme et de son état de santé.
Jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée, le médecin peut encore pratiquer une IVG médicamenteuse. Aussi, jusqu’à 4-5 semaines de grossesse, il est possible d’obtenir un rendez-vous sous une semaine, temps de réflexion obligatoire pour la patiente.
Au-delà de ce délai, et jusqu’à 12 semaines d’aménorrhée, l’IVG se fait par aspiration et il n’y a donc plus d’urgence avant cette douzième semaine.

Où s’adresser pour faire pratiquer IVG ?

Les IVG sont pratiquées dans un établissement de santé. Toutefois, les IVG médicamenteuses réalisées dans un délai maximum de 5 semaines de grossesse (soit 7 semaines d’aménorrhée) peuvent désormais être pratiquées dans un cabinet de ville.
Dès que votre décision est prise, prenez rapidement contact avec un hôpital public ou une clinique privée qui pratique cette intervention.
Pour recueillir des informations ou tout simplement pour parler, n’hésitez pas à appeler un planning familial.
Permanence régionale téléphonique d’information IVG : 0810 810 714 (n° azur). Ouvert de 12 à 18 heures.

La visite de contrôle après l’IVG

Une fois pratiquée, l’IVG doit faire l’objet d’un suivi vigilant. La patiente doit notamment se rendre à une visite de contrôle qui intervient généralement de 14 jours à 21 jours après l’IVG (acte chirurgical ou prise de médicament).

Catherine Foulsham

Tous les centres d’IVG par départements en Rhône-Alpes :

Ain (01)Ardèche (07)Drôme (26)Isère (38)Loire (42)Rhône (69)Savoie (73)Haute-Savoie (74)
Pour en savoir plus sur l’IVG

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here