Pour ne pas déséquilibrer sa flore vaginale, il est important d'avoir une bonne hygiène intime.
Pour une bonne hygiène intime, les savons neutres et doux sont à préférer aux savons parfumés plus agressifs. @Freepik

Sensible et fragile, la zone du périnée mérite qu’on en prenne soin. Pour ce faire, la toilette intime doit être réalisée avec des savons doux et sans excès. Les sous-vêtements en coton sont à privilégier ainsi que les culottes menstruelles. Zone soumise aux frottements et aux irritations, des matières confortables et respirantes sont en effet conseillées pour préserver l’équilibre de la muqueuse intime. Le point avec le Dr Isabelle Gavend Delestras, gynécologue à Grenoble.

Le vagin est protégé par la flore vaginale composée de bactéries. Ces dernières veillent à son équilibre et empêchent le développement de germes responsables de troubles à l’image des vaginites. Pour préserver l’équilibre de cette zone sensible, il est recommandé d’avoir une bonne hygiène intime. Le point avec le Dr Isabelle Gavend Delestras, gynécologue à Grenoble (Isère).

Comment doit-on se laver ?

La toilette doit se faire à la main. En effet, les fleurs de douche et les gants de toilette sont couverts de bactéries. Il est préférable de prendre une douche plutôt qu’un bain, et de veiller à ce que la température de l’eau ne soit pas trop chaude. 

Une bonne hygiène intime oui, mais sans se décaper !

À quelle fréquence doit-on se laver ?

La toilette peut se faire une fois par jour avec du savon, sans se décaper de la tête au pied. Si une autre douche doit être prise dans la journée, il est préférable de la faire à l’eau uniquement.

Quels savons choisir pour une bonne hygiène intime ?

Les savons gynécologiques n’ont pas une grande utilité. L’idéal est de choisir un savon doux surgras, sans parfum. Éviter les savons du conjoint souvent acides, agressifs et très parfumés, ainsi que les pains de savon. En effet, ces derniers stagnants sur le rebord de la baignoire peuvent être couverts de bactéries. 

Quels produits sont à éviter ?

Il est conseillé de ne pas utiliser de produits parfumés (papier toilette, savon, lessive, assouplissant, serviette hygiénique, etc.). En effet, les parfums de synthèse sont composés de substances allergènes. Il est donc préférable de privilégier les produits les plus neutres possibles. L’utilisation de lingettes est à éviter. Très agressives, elles risquent de déséquilibrer la flore vaginale. 

Quels sous-vêtements choisir ?

La dentelle c’est joli, mais le coton a de nombreuses vertus ! Confortable, hypoallergénique, il permet de laisser respirer la peau. Une matière idéale quand on pratique une activité physique ou en période de fortes chaleurs. Les strings et les vêtements serrés favorisent la transpiration. Ils sont donc à éviter, tout comme le port d’un maillot de bain mouillé. Si la situation le permet, le mieux est d’alterner avec deux maillots de bain (un sec/un mouillé).

Les culottes menstruelles sont une révolution pour les femmes.

Comment avoir une bonne hygiène intime pendant les règles ?

En période de menstruartion, il est préférable de porter des culottes menstruelles. Contrairement aux protections anti-odeurs, elles sont confortables et non allergisantes. Les culottes menstruelles ont un coût, environ trente euros par pièce, mais qui est vite amorti. Une vraie révolution pour les femmes. 

Il est recommandé de changer toutes les quatre heures  les tampons et les serviettes hygiéniques. Ces protections doivent être portées uniquement pendant la période de menstruation, et non par anticipation. 

Quelles sont les recommandations avant un rapport sexuel ?

Faire sa toilette intime avant un rapport sexuel n’est pas obligatoire. Toutefois, de nombreuses personnes se sentent plus à l’aise vis-à-vis de leur partenaire en passant par la case salle de bain avant de s’adonner à des ébats. Dans ce cas, privilégier une toilette intime légère à l’eau.

Doit-on se laver après l’amour ?

Se laver après un rapport sexuel n’est pas obligatoire. En effet, les sécrétions émises ne sont pas sales. Il est donc possible de profiter de ce moment de bien être provoqué par un pic d’ocytocine (hormone de l’amour) auprès de son partenaire. Néanmoins, il est recommandé d’uriner après un rapport sexuel et de beaucoup boire pour éviter les infections urinaires.

À SAVOIR

En émettant des sécrétions, le vagin se nettoie naturellement. Si ces dernières changent de couleur (blanchâtres, jaunâtres), de textures (épaisses, mousseuses) et/ou deviennent nauséabondes, il est conseillé de consulter un médecin. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here