Les grandes idées reçues sur les effets du froid.
Adoptez les bonnes attitudes face au froid pour préserver votre forme et votre santé à l'heure où vos défenses immunitaires sont de plus en plus sollicitées ! ©master1305_Freepik

Doudounes, bonnets et gants sont de nouveau de sortie. Pas de doute, les beaux jours sont derrière nous. Pour lutter contre cette vague de froid et adapter notre organisme au rude changement de saison, il est essentiel de prendre de bonnes habitudes. Gare toutefois aux idées reçues qui abondent autour de nous ! Zoom sur les vrais bons gestes pour protéger notre corps des désagréments de l’hiver.

L’hiver n’est décidemment pas la saison préférée des Auverhonalpins. En particulier cette année, où il sera plus complexe de profiter des pistes de ski. En attendant de retrouver des jours plus chauds, notre organisme doit entrer en guerre contre les désagréments de l’hiver et en particulier : la baisse de température ! Listing des attitudes réellement efficaces contre le froid.

 

Garde au chauffage à fond 

Il est vrai qu’il est bon de se retrouver enfin au chaud chez soi mais gare aux effets pervers d’un nid un peu trop douillet. S’il fait aussi chaud chez vous qu’en été, le changement de température avec l’extérieur sera une rude épreuve pour votre organisme. Le bon conseil : régler le thermostat entre 19 et 20 degrés.

 

Oui au couvre-chef !

Bien que vos cheveux soient particulièrement soyeux ou que vous sortez chez le coiffeur, il n’est pas judicieux de sortir sans votre bon vieux bonnet ! Non seulement le froid peut provoquer des migraines, mais la tête et le cou sont des parties particulièrement sensibles au froid. En effet, lorsqu’elles sont exposées à des températures particulièrement basses, le corps entier en pâtit : perdant jusqu’à 30% de sa chaleur !

 

NON à l’alcool !

Contrairement aux idées reçues, l’alcool ne réchauffe pas le corps ! L’effet brûlant ressenti par sa consommation est dû à la dilatation des vaisseaux sanguins. Une sensation très éphémère et perverse puisque cela précipite à l’inverse la déperdition de la chaleur corporelle ! Optez plutôt pour des boissons plus saines (thé, tisane, infusion…) chaudes, mais pas trop, pour ne pas altérer les voies digestives ! D’autant plus que la consommation d’alcool est dangereuse pour la santé.

 

Trouvez chaussure à votre pied

Choisissez bien votre paire pour ne pas être dans vos petits souliers une fois dehors ! Vos chaussures doivent être assez larges pour laisser bouger vos orteils. Autre qualité : l’imperméabilité. L’humidité de l’hiver, couplée au froid, peut provoquer des engelures (zones rouges voire violacées, gonflées et douloureuses) en particulier aux extrémités des pieds ! De bonnes chaussettes confortables et suffisamment épaisses sont également conseillées.

 

Se protéger les menottes

La peau des mains est particulièrement fine et vulnérable face au froid. Alors que le lavage régulier des mains est (enfin) devenu un réflexe avec l’épidémie de coronavirus, il faut à présent penser à les hydrater. Le froid associé à l’usage répété du gel hydroalcoolique, plutôt agressif, peut dessécher les mains et les doigts. Comme pour les pieds, il faut les protéger du froid à l’aide de gants suffisamment chauds et de préférence en matière douce (coton, laine, cachemire…)

 

Maintenez-vous en forme

La pratique d’une activité physique est essentielle pour garder la santé tout au long de l’année. Bien qu’on ait plutôt tendance à ne pas vouloir beaucoup bouger en hiver, il le faut ! Objectif : maintenir l’organisme et les défenses immunitaires en pleine forme pour résister aux maladies virales. Évitez toutefois la pratique de sport intense pour ne pas vous épuiser. En effet, le corps utilise déjà de l’énergie pour supporter le froid et se réchauffer. Ce phénomène s’accompagne d’une augmentation de la tension artérielle, du rythme et de l’activité cardiaques. Privilégiez la marche ou le footing à la course rapide, par exemple.

 

Des repas sains pour un corps sain

Raclette, fondue, choucroute ou encore tartiflette… Les plats « réconfortants » pour le moral, ne le sont pas pour l’organisme ! Pour subvenir aux besoins accrus de l’organisme durant l’hiver, les vitamines et protéines sont vos meilleures alliées ! S’il n’est pas question d’une alimentation privative, l’équilibre nutritionnel et la variété dans l’assiette doivent rester la référence.

Nourrissons, personnes âgées, handicapées, ou souffrantes de maladies chroniques cardiovasculaires (hypertension, artérite), respiratoires (asthme, bronchiolites…) , digestives ou endocriniennes (diabète, dérégulation thyroïdale…)… Certaines personnes luttent plus difficilement contre le froid. Il leur est donc nécessaire de se chauffer d’avantage et d’éviter les expositions au grand froid !

 

Retrouvez la liste des médecins près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr

 

À SAVOIR

Il est important de ne pas arrêter ou réduire un traitement médicamenteux sans avis médical. Pour toute adaptation de traitement en cette période de grand froid, consultez votre médecin traitant. Si vous êtes une personne à risque face au froid, évitez de sortir de chez vous et pensez donc à faire un stock de médicaments nécessaire durant la période de l’hiver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here