ra sante gastro-entérite symptomes traitement - ra santé
La gastro-entérite peut avoir des conséquences sérieuses sur les personnes les plus fragiles. ©Pixabay

Diarrhées, nausées, vomissements… Les symptômes peu glamours de la gastro-entérite sont de retour et l’épidémie se propage à vitesse grand V dans la région. Les clés pour tenter d’éviter la maladie avec le Dr Amélie Henry Lefèvre, médecin généraliste à Lyon.

Si la gastro-entérite est une maladie banale pour la plupart d’entre-nous, elle peut devenir dangereuse pour les personnes les plus fragiles. Notamment lorsque les symptômes persistent. Quelles en sont les conséquences? Peut-on l’éviter ? Coup de loupe sur ce mal d’hiver qui fait trembler nos intestins, avec le Dr Amélie Henry Lefèvre, médecin généraliste au Centre de santé de l’Université Claude Bernard, Lyon 1. 

 

Qu’est-ce que la gastro-entérite ? 

Il existe différents types de ”gastro”, le nom très commun de la gastro-entérite. Elles peuvent être de trois origines : bactérienne, parasitaire et virale. La gastro-entérite due à une bactérie (aussi connue sous le nom d’intoxication alimentaire ou indigestion) ou à un parasite se contracte le plus souvent par la consommation d’aliments contaminés ou dans des lieux manquant d’hygiène. En fonction du diagnostic, elle se soigne via un traitement antibiotique ou antiparasitaire délivré par un médecin. 

La gastro-entérite virale est la plus redoutée par la population. Et pour cause : elle est très contagieuse. Une seule personne contaminée peut provoquer une épidémie, au fur et à mesure de ses contacts avec d’autres personnes. Un traitement médicamenteux n’est pas toujours nécessaire suivant le profil de la personne et selon la durée des symptômes. 

 

Quels en sont les conséquences ? 

En règle générale, la principale conséquence de la gastro-entérite est la déshydratation. Selon le profil des personnes en revanche, ce risque peut être plus ou moins important. Chez les plus fragiles telles que les nourrissons, les personnes âgées, les femmes enceintes ou les personnes en déficit immunitaire, les conséquences peuvent s’avérer autrement plus graves (voir la vidéo ci-dessous). 

La déshydratation et la fatigue que peuvent entraîner les symptômes d’une gastro-entérite aiguë (diarrhées et/ou vomissements répétés, perte d’appétit et donc baisse d’alimentation voire dénutrition etc.) peuvent affaiblir la personne contaminée, détériorer son état de santé voire aggraver les effets d’une autre pathologie de laquelle elle serait atteinte. 

 

Que faire en cas de gastro-entérite ? 

Pour prévenir la déshydratation, boire de l’eau en grande quantité et ne pas oublier de se nourrir ! (Les conseils alimentaires du Dr Lefèvre Henry dans la vidéo ci-dessous). 

Si les signes persistent au delà de 5 à 6 jours, il est impératif de consulter un professionnel de santé. Les symptômes de la gastro-entérite : diarrhée, vomissements qui peuvent être accompagnés de fièvre, de douleurs abdominales et parfois de sang dans les selles, peuvent en effet ressembler à ceux de pathologies plus sévères (maladie de Crohn, maladies coeliaques, occlusion intestinale, ulcères…). 

 

Comment éviter la gastro-entérite ? 

Une personne ayant contracté une gastro-entérite virale peut rester contagieuse même plusieurs jours après l’arrêt des symptômes. Pour éviter que le virus se répande comme une traînée de poudre, il est nécessaire d’adopter quelques simples mesures d’hygiène. 

– Comme la plupart des maladies virales, le contact par les doigts et les objets contaminés est le premier biais de transmission. Se laver les mains de façon régulière est donc important : en sortant des transports ou de lieux communs, après une poignée de main, après l’utilisation d’objets partagés (stylos, claviers ou souris d’ordinateurs, poignées de portes…). 

– Éviter de partager ses affaires personnelles (couverts, verres, serviette de bain, stylos, souris et claviers d’ordinateurs…). 

– Nettoyer régulièrement les meubles et les lieux particulièrement à risques (toilettes, salle de bain, cuisine…). 

– Rester chez soi en cas de contamination de gastro-entérite et éviter le contact avec l’extérieur et les personnes les plus fragiles (personnes âgées, malades et jeunes enfants). 

 

À SAVOIR

Il existe un vaccin contre le rotavirus, pouvant être responsable de la gastro-entérite, destinés aux nourrissons, dès six semaines. Pour être efficace, il est généralement administré en plusieurs doses. La vaccination ne protège cependant pas totalement d’une gastro-entérite. Pour le moment, ce vaccin ne fait pas partie des recommandations du Conseil supérieur d’hygiène publique en raison du possible risque d’invagination intestinale aiguë qu’il peut entraîner. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here