Les insectes prolifèrent l'été, et leurs piqûres sont un risque plus que courant © Charlène Robert/Canva/Freepik

Frelons, guêpes, abeilles, ou encore bourdons, pas facile durant l’été de passer au travers des piqûres. Et dans ce cas, difficile aussi de déterminer le coupable et de savoir comment agir pour limiter les dégâts. Voici quelques conseils pour éviter, soigner et reconnaître les piqûres des insectes estivaux.

Guêpes, frelons, abeilles, bourdons… Cet été, ces insectes pourraient bien venir gâcher vos vacances. Il reste cependant possible d’écarter les risques de piqûres et surtout de connaître les moyens de les soulager.

 

Les abeilles

Les piqûres d’abeilles

L’abeille fait partie de la famille des insectes pollinisateurs. Il est important de savoir que seule la femelle pique. Elle le fait uniquement pour protéger sa colonie lorsqu’elle la sent menacée. Lorsqu’elle pique, l’abeille laisse sur sa victime son aiguillon à venin. La douleur à la suite de cette piqûre apparait presque instantanément et entraine un gonflement de la zone piquée.

Soigner leurs piqûres

La première chose à faire lorsqu’une abeille pique est d’enlever l’aiguillon. Attention, pour cela, il ne faut pas percer la poche de venin ! Ainsi, il est déconseillé d’utiliser une pince à épiler. Préférez le dos d’un couteau, une carte bancaire, ou mieux: un aspivenin.

La seconde étape est de nettoyer la plaie, à l’aide d’eau chaude et de savon. Un antiseptique est aussi une bonne solution. Enfin, pour soulager la douleur, un bon conseil est d’appliquer sur la piqûre une crème apaisante.

© Charlène R./Canva/Freepik

 

Les bourdons

Les piqûres de bourdons

Souvent présenté à tort comme étant le mâle de l’abeille, il s’agit en réalité d’un insecte qui lui est très ressemblant dans son mode de vie. Peu agressif, celui-ci pique uniquement pour se défendre. Il est alors relativement rare de se faire piquer par un bourdon. Il peut infliger des piqûres à plusieurs reprises, mais laissera rarement son dard sur sa victime. En effet, si cela arrive, le bourdon meurt. Si le dard est resté, il faudra alors le retirer en veillant à ne pas répandre le venin. Les conséquences d’une piqûre sont une vive douleur, un gonflement de la peau sur la zone piquée, des rougeurs ainsi que des démangeaisons.

Soigner leurs piqûres

Après avoir été piqué il faut laver et désinfecter la peau. Aussi, il est possible de poser un glaçon sur la zone qui démange afin de vous soulager. Pour endiguer la douleur provoquée par la piqûre, vous pouvez prendre un antidouleur.

© Charlène R./Canva/Freepik

 

Les guêpes

Les piqûres de guêpes

La guêpe pique et la douleur se fait ressentir presque immédiatement. À la différence de l’abeille, la guêpe n’y laisse pas son dard. Les symptômes de la piqûre sont entre autres des rougeurs, des gonflements et des démangeaisons. Si l’insecte pique à plusieurs reprises, des conséquences plus violentes peuvent être constatées comme des vomissements, des diarrhées, maux de tête, etc… Au-delà de 20 piqûres de guêpe, la personne doit immédiatement être conduite à l’hôpital.

Soigner leurs piqûres

Lorsque qu’une personne est piquée par une guêpe, la première chose à faire est d’appliquer du froid sur la piqûre (des glaçons dans un gant de toilette feront l’affaire). Des crèmes apaisantes peuvent également être utilisées. il est possible d’utiliser un aspivenin. Ce procédé ne permet malheureusement pas d’endiguer les réactions allergiques.

© Charlène R./Canva/Freepik

 

Les frelons

Les piqûres de frelons

Ressemblant fortement à une guêpe, il se différencie par sa taille. En effet, le frelon est trois fois plus grand. Cet insecte possède un aiguillon qui lui permet d’injecter son venin afin de se défendre. Les piqûres se manifestent par une vive douleur, et tout comme ses consœurs, des gonflements ainsi que des démangeaisons sont classiques.

Comme la guêpe, le frelon ne perd pas son dard lorsqu’il pique. Et son aiguillon est beaucoup plus long que celui de la guêpe. Bref, l’objet du délit s’enfonce plus profondément dans la peau. Et ça fait (très) mal !

Les réactions à la suite d’une piqûre dépendent de la dose injectée et du potentiel allergique de la personne piquée. Ainsi, il peut y avoir comme autres symptômes : maux de tête, nausées…

Il existe deux types de frelons, les asiatiques et les européens. Contrairement aux idées reçues, les piqûres de frelons asiatiques, bien que plus douloureuses, ne sont pas plus dangereuses que celle des frelons européens.

Enfin, sachez qu’on reconnaît le frelon asiatique (vespa velutina) à son abdomen noir et ses pattes jaunes aux extrémités, alors que le frelon européen se rapproche du portrait-robot de la guêpe… en beaucoup plus gros !

 

Soigner leurs piqûres

Il est recommandé pour soulager la douleur après une piqûre de l’approcher d’une source de chaleur. Un briquet ou un sèche-cheveu par exemple, en évitant la brûlure si possible… Ensuite, il faut désinfecter la petite plaie à l’aide de savon ou d’antiseptique, voire en tamponnant la zone avec du vinaigre. Un aspivenin peut également être utilisé. Si une personne a été piquée dans la bouche, ou plus de 20 fois, consultez un médecin de toute urgence.

© Charlène R./Canva/Freepik

 

Guêpes, frelons, abeilles, bourdons… évitez leurs piqûres !

Quelques précautions simples permettent d’éviter de se faire piquer par ces insectes à dards et aiguillons. La première recommandation est de ne pas se promener pieds nus à l’extérieur, et encore moins dans l’herbe. Ensuite il faut éviter de porter des produits pouvant attirer les insectes (comme les crèmes et parfums par exemple). Restez à distance des ruches et nids permet de ne pas croiser les insectes. Lorsque l’un de ses insectes tourne autour de vous, évitez les mouvements brusques. Ne bougez pas… Zen.

Attention si vous buvez des boissons en cannettes à l’extérieur. En effet, un insecte pourrait tomber à l’intérieur et ainsi potentiellement vous piquer la gorge. DANGER !! Des vêtements aux couleurs trop lumineuses pourraient faire penser à l’insecte que vous êtes… une fleur. Inutile de les exciter !

Enfin, si la présence d’un nid devient vraiment embarrassante et dangereuse pour la santé de vos enfants, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste. Les pompiers, qui intervenaient auparavant pour régler le problème, se déplacent de moins en moins. À moins d’avoir de la famille ou un ami proche à la caserne, il vous faudra donc sortir le portefeuille…

 

À SAVOIR

Si les jours suivant une piqûre d’insecte vous constatez de vives douleurs ou des gonflements anormaux, il faut d’urgence prendre contact avec un médecin. En effet, les piqûres peuvent provoquer des allergies et les risques qui y sont liés peuvent être dangereux. Si vous présentez des symptômes de choc anaphylactique (Malaises, vertiges, nausées, ou encore chute de tension. Gonflement au niveau des lèvres, de la gorge de la langue etc…) après avoir été piqué, contactez le samu (15).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here