La grippe continue de donner de la fièvre à la France
Forte fièvre et maux de tête, la grippe fait de la résistance... ©Photografee.eu

La grippe a mis sur le flanc près de 1,5 millions de Français depuis début février. La semaine dernière, 277 000 personnes ont consulté leur médecin pour des syndromes grippaux. La région Rhône-Alpes demeure parmi les plus touchées par le virus.

Contrairement aux prévisions des experts, le virus de la grippe fait de la résistance. La maladie continue de faire rage sur une bonne partie de la France, avec une poussée de fièvre particulièrement marquée dans le Nord, le Nord-Ouest et le quart Sud-Est du pays. En sept semaines d’épidémie, près de 1,5 million de Français ont consulté leur médecin généraliste pour des syndromes grippaux (fièvre supérieure à 39 degrés d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires).
Sur la semaine semaine écoulée, ce sont 277 000 personnes qui ont été victimes du virus, soit 425 cas pour 100 000 habitants. Un ratio bien supérieur au seul épidémique fixé à 131 cas pour 100 000 habitants. “Après une période de stabilisation, l’incidence des syndromes grippaux est en augmentation depuis deux semaines“, soulignent les experts du réseau Sentinelles. “Depuis 15 jours-3 semaines, nous constatons une recrudescence marquée du nombre de cas de grippe dans toutes les régions françaises, comme si une seconde épidémie s’installait“, confirme SOS Médecins dans un communiqué, précisant que le nombre d’enfants de moins de 10 ans touchés “est nettement plus important que d’habitude” depuis le début de cette seconde phase.

Presque toutes les régions victimes de la grippe

Le virus de la grippe est toujours bien présent en France
La France continue de tousser et de grelotter en cette fin d’hiver ©réseau Sentinelles

Ce regain d’activité de la grippe concerne pratiquement toute la France. “Vingt régions présentent un taux d’incidence supérieur au seuil épidémique national“, notent les spécialistes de l’Inserm dans leur bulletin hebdomadaire. Parmi les régions les plus touchées figurent toujours la Champagne-Ardenne (853 cas/100 000 habitants), le Nord-Pas-de-Calais (814/100 000) et la Haute-Normandie (728/100 000). L’activité grippale reste également qualifiée de “forte” dans la région Rhône-Alpes avec 447 cas pour 100 000 habitants. Un chiffre là encore bien supérieur au seuil épidémique. Le Rhône (et notamment l’agglomération de Lyon), la Savoie, la Haute-Savoie, l’Ardèche et la Drôme sont teintés de rouge vif sur la carte épidémiologique régionale, alors que l’orange est de mise dans la Loire, l’Isère et l’Ain.  L’Auvergne est également victime de cette recrudescence virale avec un taux de 378 cas pour 100 000 habitants.
Dans ce contexte, les professionnels de santé rappellent que quelques précautions simples permettent, sinon de se prémunir de la maladie, au moins de limiter les risques de propagation du virus: limiter les contacts avec les personnes à risques, se couvrir la bouche à chaque quinte de toux ou éternuement, se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique, se laver les mains les plus régulièrement possible…

La grippe continue de faire rage en Rhône-Ales
Rhône-Alpes figure toujours parmi les régions le plus touchées par le virus ©réseau Sentinelles

A SAVOIR

Comment expliquer ce regain d’activité du virus de la grippe en France à quelques jours du printemps ? Selon les experts sollicités, une telle poussée de fièvre tardive s’explique par les effets conjugués d’une baisse des températures la semaine dernière et de la fin des vacances d’hiver ayant favorisée la transmission du virus.

 

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here