grippe-danger-bebes-risque-seniors-etat grippal
Chaque année, plus de 12 000 personnes décèdent à cause de la grippe. ©Unsplash

Considérée à tort comme banale, la grippe saisonnière fait chaque année de nombreux ravages. En 2018, 1570 personnes en sont décédées en Auvergne-Rhône-Alpes. Les clés pour comprendre les signes et les risques de cette pathologie virale.

Le virus de la grippe n’a pas fini de sévir et de faire des victimes sur son passage. Chaque année, 2 à 7 millions de cas sont recensés en France, avec comme conséquence plusieurs milliers de décès. 12 980 Français en sont décédés durant l’hiver 2018-2019, selon l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, dont 1570 dans la région. Les premières victimes sont les personnes âgées, les personnes immuno-déprimées ou encore les nourrissons…

Ma Santé fait le point sur tout ce qu’il faut savoir sur ce virus potentiellement mortel, avec le concours du Dr Anne-Sophie Ronnaux-Baron, responsable du pôle régional de veille sanitaire à l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes.

 

La grippe, c’est quoi ? 

Il s’agit d’une maladie infectieuse aiguë causée par un virus nommé influenza. Il existe trois types de virus de la grippe : A, B ou C. Les virus A (ou H1N1) et B sont les plus virulents et responsables des épidémies.

Les voies respiratoires sont principalement touchées mais la grippe peut également entraîner des maux de tête et de gorge, de la fièvre, des douleurs articulaires et musculaires et parfois même des malaises.

 

La grippe : considérée comme “banale” mais potentiellement mortelle

Pour beaucoup, la grippe reste bénigne. Mais elle peut avoir des conséquences dramatiques pour d’autres. Chez les sujets jeunes ne souffrant d’aucune pathologie particulière, la grippe peut se guérir spontanément, parfois même sans traitement.

Selon le profil et l’état de santé de la personne, les possibles conséquences du virus de la grippe ne sont pas les mêmes. Le danger concerne davantage les personnes dont l’organisme et les défenses immunitaires sont plus faibles. Ainsi, les personnes âgées, celles qui souffrent de pathologies chroniques ou les immunodéprimés (cancers, leucémies, diabète, obésité…) ou encore les enfants et les femmes enceintes sont plus exposés à des complications. Les bébés de moins de 6 mois dont l’immunité est encore très fragile, sont également à risques de développer un cas sévère de grippe.

Elle peut en effet aggraver les symptômes de pathologies déjà présentes, affaiblir l’organisme, le rendant ainsi plus vulnérable aux infections plus sévères, voire entraîner le décès du patient.

 

Vaccination, la meilleure arme préventive

Pour rappel, le vaccin contre la grippe permet de se protéger contre le virus et limite ainsi les épidémies. Il est fortement recommandé par les professionnels de santé aux séniors, femmes enceintes et personnes porteuses d’une maladie chronique en raison du risque d’évolution et de complications de la maladie. Une recommandation majeure, tant la grippe reste une maladie potentiellement mortelle.

Dans les structures d’hébergements et de soins pour personnes âgées, la vigilance et la réactivité sont primordiales. Dès les premiers cas de grippe, les mesures de soins et de prévention doivent être réalisées rapidement. Il s’agit de limiter les risques de transmission pour éviter une épidémie dans la structure. En effet, les infections respiratoires aiguës restent la première cause de mortalité dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

 

En cas d’épidémie : éviter la grippe, c’est possible !

Certains chanceux (ou prudents !) parviennent à échapper à l’épidémie. La bonne attitude consiste avant tout à observer une bonne hygiène. Le lavage des mains ou de ses objets partagés de façon régulière peut ainsi aider à limiter les risques de contagion. Pour ceux qui préfèrent rester cloîtrés et confinés chez eux pour éviter d’être en contact avec les microbes des autres, penser à aérer régulièrement votre intérieur !

 

Traitements : comment soigner une grippe ? 

La grippe est une pathologie virale très contagieuse. Elle se transmet aussi bien par voies aériennes et respiratoires que par le contact avec les personnes contaminées.

Les effets de cette maladie virale peuvent durer entre quelques jours et plusieurs semaines. Les traitements prescrits vont agir sur les symptômes de la maladie mais pas sur le virus en lui-même. Des médicaments peuvent ainsi être administrés pour soigner la fièvre, la toux, les douleurs articulaires, les maux de gorge…

Chez certaines personnes pouvant développer des complications (enfants, séniors, femmes enceintes, malades…) des traitements à base d’antiviraux peuvent être préconisés dès les 48 heures suivant les premiers symptômes.

Attention, les antibiotiques ne sont pas efficaces contre la grippe ! Leur mésusage peut même avoir des conséquences néfastes sur votre santé.

 

À SAVOIR

Où se faire vacciner ? Il est possible de se faire vacciner par des médecins, sages-femmes, infirmiers ou encore auprès de votre pharmacien. Pour les personnes fragiles, les frais de vaccination peuvent être pris en charge par les caisses d’assurance maladie. Elles peuvent ainsi récupérer leur vaccin en pharmacie sur présentation du bon. La vaccination, également prise en charge, peut ainsi se faire par le professionnel de santé de leur choix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here