Le nombre de cas de grippe baisse en Rhône-Alpes
Sixième semaine d'épidémie de grippe en France ©Popov

Après six semaines d’épidémie, le virus de la grippe semble proche du pic saisonnier. La décrue a même débuté dans certaines régions, notamment en Rhône-Alpes.

Le pic de l’épidémie de grippe semble être proche en France, même si le virus fait de la résistance en France. Selon le dernier bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles, 241 000 personnes auraient consulté leur médecin généraliste pour des syndromes grippaux (fièvre supérieure à 39 degrés d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires), soit 371 cas pour 100 000 habitants. Un ratio bien supérieur au seuil épidémique fixé à 140 cas pour 100 000 habitants.

Sixième semaine d’épidémie de grippe

Grosse fièvre en PACA et dans le Nord
Du Nord au Sud, la grippe a encore une forte activité en France ©réseau Sentinelles

C’est la sixième semaine consécutive au-dessus du seuil épidémique. Après trois semaines de stabilisation, l’incidence des syndromes grippaux est en légère augmentation“, notent les experts de l’Inserm, précisant qu’en six semaines d’épidémie, 1 170 000 personnes auraient consulté leur médecin. Le virus reste notamment très virulent en Nord-Pas-de-Calais, Champagne-Ardennes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, alors que l’épidémie est d’ores et déjà terminée en Corse.
De son côté, l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) constate une augmentation du nombre de consultations en médecine de ville mais une diminution des passages aux urgences et des hospitalisations. Depuis le début de l’épidémie en France, 389 cas graves ont été admis en réanimation et 42 personnes sont décédées. Des chiffres sans commune mesure avec le taux de mortalité exceptionnel enregistré l’hiver dernier (voir plus bas).

Une épidémie en baisse en Rhône-Alpes

Le virus de la grippe recule en Rhône-Alpes
La grippe reste très active en Haute-Savoie ©réseau Sentinelles

La région Rhône-Alpes, qui figurait la semaine précédente en tête du triste palmarès des régions les plus touchées par le virus, semble entrevoir le bout du tunnel. Certes, Rhône-Alpes demeure au-dessus du seuil épidémique avec 417 cas pour 100 000 habitants, mais cette statistique est bien inférieure aux 522 cas/100 000 habitants enregistrée
la semaine précédente. La grippe fait toujours des ravages dans la Drôme et en Haute-Savoie, mais son activité est en recul dans le Rhône, l’Isère, la Loire et la Savoie, alors que l’Ain est pratiquement hors d’affaires.
Malgré tout, le virus reste en embuscade dans tous ces départements où quelques précautions d’usage et mesures d’hygiène simples sont recommandées pour ne pas contracter tardivement la maladie.

A savoir

L’épidémie de grippe avait engendré lors de l’hiver 2014/2015 une surmortalité record. Durant les neuf semaines d’épidémie, le virus avait été à l’origine de près de 30 000 passages aux urgences, de 3 133 hospitalisations (dont 47% chez les plus de 65 ans) et d’une surmortalité de 18 300 décès. Au total, ce sont 2,9 millions de Français qui avaient consulté leur médecin pour syndromes grippaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here