La grippe fait des ravages en France
Le virus de la grippe ne cesse de gagner du terrain en France ©DR

Pour la troisième semaine consécutive, la grippe progresse dans l’Hexagone, la plupart des régions françaises ayant aujourd’hui dépassé le seuil épidémique. Une poussée de fièvre particulièrement sensible dans le Limousin, dans l’Ouest et en Rhône-alpes. Plus inquiétant, les experts estiment que notre pays n’a pas encore atteint son pic épidémique…

Lors des trois dernières semaines, plus de 925 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour des syndromes grippaux. Un chiffre éloquent qui confirme que la France est entrée de plain pied dans l’épidémie de grippe, comme le confirment les experts du réseau Sentinelles dans leur dernier bulletin hebdomadaire. Selon les statistiques nationales, 481 000 nouveaux cas de grippes ont été enregistrés la semaine dernière, soit un ratio estimé de 746 cas pour 100 000 habitants, bien au dessus du seuil épidémique fixé à 173 cas pour 100 000 habitants. “L’épidémie de grippe, qui a débuté i y a maintenant trois semaines, présente un démarrage particulièrement fort au regard des épidémies passées“, constatent les médecins Sentinelles, précisant que l’âge moyen des malades se situe autour de 25 ans, les hommes étant légèrement moins impactés (49%) que les femmes.
Bref, la carte de France de la grippe vire au rouge vif dans la plupart des régions, même si certaines sont plus touchées que d’autres par cette violente poussée de fièvre. C’est le cas notamment du Limousin (1487 cas/100 000 habitants), mais aussi de la plupart des régions de l’Ouest et du Nord. Dans ce contexte, Rhône-Alpes n’échappe pas à l’épidémie avec un taux d’incidence de 780 cas/100 000 habitants. L’agglomération lyonnaise, et plus généralement le Rhône, mais aussi la Drôme, l’Ain, l’Isère et la Haute-Savoie figurent parmi les départements les plus touchés par le virus. Seuls la Loire, la Savoie et l’Ardèche résiste provisoirement à l’extension de la maladie, demeurant légèrement en dessous du seuil épidémique.

L’épidémie devrait encore progresser en février

Selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques et sur les ventes de médicaments, l’intensité de l’épidémie de grippe devrait continuer d’augmenter cette semaine“, concluent les experts du réseau Sentinelles. Une perspective inquiétante qui justifie la décision du ministère de la Santé de prolonger d’un mois la campagne de vaccination, notamment pour prémunir les personnes les plus fragiles (femmes enceintes, seniors âgés de plus de 65 ans, personnes présentant des pathologies particulières…). Pour tous ces individus à risques, les bons de prise en charge du vaccin antigrippal sont valides jusqu’au 28 février, ce qui leur permet de bénéficier d’une prise en charge à 100% du vaccin par l’Assurance Maladie.
Cela dit, si vous ne voulez pas vous vacciner, il est prudent de prendre quelques précautions d’usage pour éviter de contracter la maladie et surtout de ralentir la propagation du virus. Parmi ces conseils, lavez-vous les mains régulièrement, aérez les pièces et évitez tout contact avec les personnes susceptibles d’être infectées.

La grippe progresse en Rhône-Alpes
Rhône-Alpes, l’une des régions les plus touchées par le virus de la grippe ©DR

A savoir

Les médecins Sentinelles surveillent chaque semaine le nombre de cas de syndromes grippaux vus en consultation (définis par une fièvre supérieure à 39°C, d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires) en Rhône-Alpes comme dans les autres régions françaises.

 

Chargement des commentaires facebook ...

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here