Toute la région Rhône-Alpes est au dessus du seuil épidémique

En un mois, près d’un million et demi de personnes ont consulté leur médecin pour syndromes grippaux. La semaine dernière, l’épidémie a encore progressé en Rhône-Alpes comme dans toute la France. Cette forte poussée de fièvre devrait heureusement s’atténuer dans les prochaines semaines.

Rarement, le virus de la grippe n’avait été aussi contagieux en France. Pour la quatrième semaine consécutive, le seuil épidémique a été dépassé en France, incitant près d’un million et demi de personnes à aller consulter leur médecin pour des syndromes grippaux. Le rapport hebdomadaire du réseau Sentinelles révèle que sur la seule semaine dernière, 584 000 nouveaux cas ont été déclarés sur l’ensemble du pays. Une nouvelle poussée de fièvre qui, sur le plan statistique, s’est traduit par 905 cas pour 100 000 habitants, soit largement au-dessus du seuil épidémique fixé à 168 cas/100 000 habitants. “Après quatre semaines d’épidémie, et avec un démarrage fort au regard des épidémies passées, les modèles de prévisions indiquent que le pic pourrait être atteint, ce qui reste à confirmer dans les semaines à venir“, notent les experts de l’Inserm, qui précisent que l’âge moyen des personnes contaminées se situe autour de 27 ans, les hommes étant légèrement plus touchés (52%) que les femmes.

Un dernier pic épidémique avant la décrue

Si toute la France a pratiquement virée au rouge sur la carte épidémiologique, certains régions sont toutefois plus impactées que d’autres par la maladie. C’est notamment le cas du Limousin (1629 cas/100 000 habitants), de Provence-Alpes-Côte d’Azur (1227 cas/100 000 habitants) et de Midi-Pyrénées (1150 cas/100 000 habitants). Avec un taux d’incidence de 1015 cas pour 100 000 habitants, la région Rhône-Alpes figure aussi parmi les secteurs particulièrement sensibles au virus. Tous les départements rhônalpins sont en effet nettement au dessus du seuil épidémique. Une “activité forte” qui, selon les médecins Sentinelles, pourrait décliner dans les prochaines semaines. “Selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques et sur les ventes de médicaments, l’incidence des cas de syndromes grippaux serait à son pic et devrait commencer à décroitre“, conclut le rapport hebdomadaire.
Une bonne nouvelle qui ne doit pas vous empêcher de faire preuve de vigilance et de prendre un minimum de précautions pour éviter une contamination tardive. Dans cette optique, continuez de vous laver les mains régulièrement, aérez les pièces et évitez tout contact avec les personnes susceptibles d’être infectées.

A savoir

Pour leur relevé hebdomadaire, les médecins du réseau Sentinelles prennent en compte tous les cas de syndromes grippaux (fièvre supérieure à 39°C, d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires) vus en consultation générale. A partir de ce nombre de consultations, il leur est possible d’estimer la part attribuable aux virus de la grippe.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here