Grand froid: appel à la vigilance en Rhône-Alpes Auvergne

0
158
Le grand froid qui sévit actuellement accentue les risques d'intoxication au monoxyde
Chaque année, les pompiers sont sollicités régulièrement pour des intoxications au monoxyde de carbone CP.Auclair

Attention aux intoxications au monoxyde de carbone par grand froid ! Avec la chute des températures, l’agence régionale de santé rappelle les risques en cas d’usage de groupes électrogènes ou appareils d’appoint.

La vague de froid qui s’est engouffrée sur la France devrait faire chuter le mercure durant au moins une semaine. Ce temps polaire, avec des températures proches de -10 degrés le matin et un vent du nord glacial, est propice à des coupes d’électricité et la mise en route d’appareils de chauffage rarement utilisés. Avec, à la clé, un risque renforcé d’intoxication au monoxyde de carbone. Dans ce contexte réfrigérant, l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne Rhône-Alpes a donc émis ce mardi 17 janvier un communiqué pour inciter la population à la plus “extrême vigilance” en cas d’usage d’appareils de chauffage complémentaires.

Les intoxications au CO sont un des effets indirects majeurs des vagues de froid. Elles sont principalement dues au dysfonctionnement d’appareils de chauffage, à une utilisation inappropriée d’un moyen de chauffage d’appoint ou d’un groupe électrogène en cas de coupure d’électricité, ou encore lorsque les aérations du logement sont insuffisantes “, explique la direction de l’ARS.

Grand froid et chauffages d’appoint

En 2015, 120 épisodes d’intoxications au CO ont été signalés à l’ARS Auvergne Rhône-Alpes. 384 personnes ont été intoxiquées au total, dont 88% ont été transportées vers un service d’urgence et 3 sont décédées. Pour éviter que ce genre de drames ne se reproduisent dans les prochains jours, l’agence émet donc une série de recommandations à respecter impérativement :

  • Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion.
  • Ne jamais utiliser, pour vous chauffer, des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue.
  • Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid.
  • Aérer plusieurs fois par jour votre habitation, même par temps froid, et au moins 10 minutes par jour.
  • Placer les groupes électrogènes impérativement à l’extérieur des bâtiments et ne jamais les utiliser à l’intérieur, y compris dans des lieux tels que cave, garage, remise.

Intoxication, les gestes qui sauvent

En cas de soupçons d’intoxication, l’ARS rappelle quelques mesures à prendre d’urgence pour ne pas mettre de vie en péril:

  • Aérer les locaux.
  • Arrêter les appareils à combustion ; évacuer les locaux.
  • Appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112.
  • Ne pas réintégrer les locaux avant d’avoir obtenu l’avis d’un professionnel qualifié.

Les dernières prévisions météorologiques ne sont guère optimistes pour les prochains jours. Les températures devraient encore chuter mercredi et jeudi, sensation de froid renforcée par le vent du nord glacial en provenance de Russie. Le ressenti pourrait être inférieur à -10 degré sur les ponts de Lyon, voire -15 degrés sur les hauteurs de la Croix-Rousse. Aucune remontée sensible des températures n’est prévue avant le week-end prochain.

A SAVOIR

Le monoxyde de carbone (CO) est produit par la combustion incomplète de n’importe quel combustible (bois, charbon, gaz naturel, fuel, essence, pétrole, propane…). C’est un gaz incolore, inodore et non irritant et donc indétectable sans appareil spécifique. Dans les cas les plus graves, une intoxication au CO peut conduire à une perte de connaissance, un coma, voire un décès.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here