En digérant les aliments, le microbiote intestinal produit des gaz par fermentation.
Certains aliments sont plus difficiles à digérer que d'autres et provoquent des gaz. @Shutterstock_megaflopp

Avoir des gaz est un phénomène un peu honteux en société mais qui est tout à fait naturel. Il y a deux catégories principales d’aliments qui provoquent des gaz : ceux qui nous font absorber l’air extérieur et ceux qui produisent des gaz en interne par un processus de fermentation. Quels sont ces aliments ? Existe-t-il des astuces pour éviter d’avoir des gaz ? Le point avec Melyssa Chedri, diététicienne nutritionniste à Lyon.

Avoir des gaz est un signe de bonne santé. En effet, notre organisme digère mal voire pas certains aliments. Les deux kilos de bactéries qui composent le microbiote intestinal d’un adulte les absorbent, entraînant un phénomène de fermentation et favorisant ainsi la production de gaz.

Gaz : une production par fermentation ou par absorption d’air

Quels aliments produisent des gaz par fermentation ?

Les aliments riches en amidon

Un sucre naturel difficile à digérer pour l’organisme. Ainsi, les pâtes, les pommes de terre, le blé, le pain blanc favorisent la production de gaz intestinaux. 

Les produits laitiers

Ils contiennent aussi un sucre (appelé « lactose ») difficile à digérer chez certaines personnes ayant un déficit en lactase, une enzyme qui permet de digérer le lait. Consommer une quantité de lait supérieure à son seuil de tolérance entraîne des troubles digestifs. 

Les légumes

Les choux (chou-fleur, brocoli, chou frisé, etc) également connus sous le nom de crucifères ont tendance à produire une grande quantité de gaz, tout comme les légumineuses (haricots rouges et blancs, lentilles, flageolets, etc.) et le trio « oignon, ail, poireau ». En cause là aussi, des sucres complexes présents dans de nombreux végétaux.

Les aliments protéinés

L’excès de viandes, oeufs, poissons peut être responsable de gaz malodorants. L’organisme digérant lentement les protéines, elles fermentent longtemps dans le tube digestif ce qui favorise la production de gaz.

Les aliments gras

Très caloriques, burgers, pizzas ou frites sont plus difficiles à digérer par l’organisme. 

Quels aliments nous font absorber de l’air ?

Mâcher un chewing-gum, manger des aliments aériens (omelette, meringue, soufflé, mie de pain) ou consommer des boissons gazeuses fait absorber beaucoup d’air dans l’estomac, l’intestin et le colon. Cette accumulation de gaz, également appelée aérophagie, vient perturber la digestion. Elle peut être causée par d’autres facteurs : manger ou boire vite, parler en mangeant, etc. 

Existe-t-il des astuces pour éviter d’avoir des gaz ?

Il est préférable de se tourner vers du pain complet plutôt que du pain blanc. Concernant les produits laitiers, le lait fermenté comme le kéfir et les fromages à pâtes dures sont plus digestes. Afin de réduire les effets indésirables des choux, il est conseillé de les faire cuire à la vapeur et de jeter l’eau de cuisson avant de les cuisiner. Pour les légumineuses, il est recommandé de les faire tremper dans un saladier rempli d’eau la veille. Les épices et les aromates telles que la cannelle, le gingembre, le fenouil, le romarin, le laurier peuvent réduire la production de gaz. 

Faut-il se retenir de péter ?

Se retenir de péter n’est pas dangereux pour la santé. Néanmoins, une accumulation de gaz intestinaux peut créer un inconfort et une dilatation désagréable du côlon. Cela peut également favoriser la constipation. Les pets retenus le jour risquent d’être évacués la nuit, une fois que la personne sera endormie. En moyenne, un être humain dont le système digestif fonctionne bien ‘’pète’’ entre dix et vingt fois par jour. 

À SAVOIR

Les FODMAP* sont une liste d’aliments fermentescibles. Elle rassemble un ensemble de sucres complexes (ou glucides) qui ne sont pas digérés dans l’intestin grêle mais dans le gros intestin où des bactéries les fermentent ce qui génère une production de gaz. Il est conseillé aux personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable de réduire leur consommation en FODMAP. 

*fermentable oligo-, di-, monosaccharides and polyols

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here