L’épidémie de gastro-entérite est en régression dans la région Rhône-Alpes. Seuls les département de l’Ain et de l’Ardèche restent très touchés par le virus, alors que les cas de diarrhée aigüe sont en nette régression dans le Rhône, l’lsère et les Savoies.

Bonne nouvelle… Le virus de la gastro-entérite semble beaucoup moins virulent en Rhône-Alpes. Sur l’ensemble de la région, le nombre de cas de diarrhées aigües vus en consultation de médecine générale est tombé à 141/100 000 habitants la semaine dernière. Un ratio bien inférieur à la semaine précédente (351/100 000 habitants) mais aussi nettement en-deçà de la moyenne nationale (250/100 000 habitants. Une moyenne constatée du 19 au 25 janvier, le seuil épidémique étant fixé à 250/100 000 habitants.
Ce reflux de l’épidémie de gastro-entérite en Rhône-Alpes est particulièrement sensible sur le département de l’Isère, mais aussi dans le Rhône, dans la Drôme et en Savoie. Les agglomérations de Lyon, de Grenoble, de Chambéry et de Valence semblent ainsi voir le bout du tunnel, alors que le virus demeure assez virulent dans la région de Saint-Etienne, mais aussi dans l’Ain et en Ardèche, les deux seuls départements encore dans le rouge sur la carte épidémiologique régionale.

Une épidémie à bout de souffle…

Ce recul de l’épidémie est également constaté sur l’ensemble du territoire national, même si certaines régions demeurent très impactées par le virus, à l’instar du Limousin (450/100 000), de l’Alsace (402/100 000) et de la Lorraine (349/100 000). “L’âge médian des cas est de 22 ans. Les hommes représentent la moitié des cas de diarrhée aigüe vus en consultation de médecine générale“, notent les médecins Sentinelles. Dans leur dernier rapport hebdomadaire, les experts de l’Inserm précisent que “selon le modèle basé sur les données historiques, le niveau d’activité des diarrhées aigües pourrait avoir atteint son pic et diminuer dans les prochaines semaines“.
En attendant, la vigilance demeure, notamment chez les personnes fragiles comme les personnes âgées ou les parents d’enfants en bas âge qui doivent s’astreindre à quelques précautions pour éviter de contracter le virus dans les prochaines semaines:

  • Lavez-vous souvent les mains avant, pendant et après la préparation des repas, avant de manger, avant d’allaiter ou de nourrir un enfant, après être allé aux toilettes ou avoir aidé un enfant à y aller, après avoir changé la couche d’un enfant.
  •  Désinfectez le siège des toilettes et les surfaces ou objets qui pourraient être contaminés par des selles ou des vomissements.
  • Mettez des couches superabsorbantes aux jeunes enfants, afin de prévenir les fuites.
  • Préparez et nettoyez les biberons dans les meilleures conditions de propreté possibles.

A savoir

Les médecins Sentinelles comptabilisent chaque semaine le nombre de cas de gastro-entérites (au moins 3 selles liquides ou molles par jour datant de moins de 14 jours) vus en consultation de médecine générale. Ils effectuent aussi des relevés hebdomadaires pour le syndrome de la grippe et les épidémies de varicelle.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here