furoncle
Les infections cutanées liées aux staphylocoques dorés représentent 70 % des infections de la peau que traitent les dermatologues en France. ©pixabay

Il arrive parfois de constater quelques boutons étranges sur notre corps. Pourtant, il ne s’agit pas d’une simple poussée d’acné. Souvent douloureux, certains boutons nécessitent une plus grande attention. C’est le cas du furoncle, désagrément cutané susceptible de frapper tout le monde. D’où vient le furoncle ? Qui est risque ? Comment s’en débarrasser ? Les explications du Dr Annie Russo, médecin généraliste à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône).

Un furoncle correspond à une infection bactérienne contagieuse à la base d’un poil. Dans la grande majorité des cas, la bactérie qui cause l’apparition du furoncle est le staphylocoque doré. Cette bactérie, redoutée de tous, est la cause de nombreuses infections graves. Environ 30 % des adultes sont porteurs de cette bactérie dans leur organisme sans pour autant développer une infection. Le furoncle, dû à la multiplication du staphylocoque doré, peut se former sur tout le corps. Il apparaît, généralement, sur le visage, dans la nuque, dans le dos, sur les épaules et les fesses.

Le furoncle se développe en trois étapes. Dans un premier temps, un bouton rouge, dur et douloureux apparaît. Puis ce bouton rouge se développe, grossit et laisse place à une pustule, c’est-à-dire à un bouton rouge à tête blanche remplis de pus. À la fin de son évolution, le furoncle se perce et le pus s’écoule, laissant un cratère rouge sur la peau.

 

Les facteurs qui peuvent amener un furoncle

Certains facteurs favorisent l’apparition d’un furoncle :

  • Une hygiène insuffisante
  • Un rasage mécanique
  • Une transpiration importante
  • Un frottement répété (par exemple avec des vêtements serrés)
  • Des blessures ou piqûres qui s’infectent
  • Un contact avec une personne atteinte d’un furoncle et porteuse du staphylocoque
  • Le stress

Les personnes les plus à risque

Certaines personnes sont également plus à risque de contracter cette infection sous-cutanée :

  • Les adolescents et les hommes
  • Les personnes atteintes d’un problème cutané : eczéma, acné
  • Les personnes diabétiques ou en surcharge pondérale
  • Les malades traités par corticoïdes
  • Les personnes ayant un affaiblissement du système immunitaire
  • Les personnes ayant des carences de fer

 

Le traitement face aux furoncles

Le traitement du furoncle a pour objectif d’éliminer le pus et d’éviter les récidives. Lorsque le furoncle est à la première étape de son évolution, c’est-à-dire au stade du bouton rouge, il suffit de laver soigneusement sa peau et d’appliquer des compresses d’eau tiède humidifiées au sérum physiologique. Cela lui permettra de mûrir et de se transformer rapidement en pustule. Il faut désinfecter la peau autour du furoncle avec un antiseptique. L’utilisation d’un antibiotique local n’est pas conseillée.

Quelques jours plus tard, le pus s’écoulera de lui-même. Il est vivement déconseillé de percer son furoncle. En effet, il se rétractera de lui-même et évoluera vers la guérison en laissant, néanmoins une cicatrice indélébile.

À chaque manipulation, le lavage des mains est nécessaire afin de ne pas transporter les bactéries ailleurs sur la peau et d’attraper d’autres furoncles.

En cas de furoncles multiples ou d’aggravation du furoncle, il faut consulter un médecin pour adapter le traitement qui pourra alors nécessiter la prise d’antibiotique.

Consultez la liste de tous les dermatologues près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr.

 

À SAVOIR

Dans certains cas, plusieurs furoncles regroupés peuvent apparaître en même temps et au même endroit. On parle alors d’anthrax. Nom anglais de la “maladie du charbon”, l’anthrax est causé par la bactérie bacille de charbon. Cette bactérie a été utilisée pour du bioterrorisme notamment lors des attaques à l’aide d’enveloppes contenant du bacille de charbon, menées en 2001 aux Etats-Unis, qui avaient causé la mort de 5 personnes. Cela n’a aucun rapport avec le furoncle, bien sûr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here