Enceinte ? L’ostéopathie soulage vos douleurs

1
134

Avant et après l’accouchement, une grossesse s’accompagne de multiples douleurs : lombaires, abdominales, pelviennes… Autant de maux auxquels l’ostéopathie peut apporter des réponses, comme le résume Dominique Blanc, praticien à Lyon Croix-Rousse et président des Ostéopathes de France.

Avant l’accouchement, une grossesse s’accompagne souvent de multiples douleurs : lombaires, abdominales, pelviennes… Autant de maux auxquels l’ostéopathie peut apporter des réponses, comme l’explique Dominique Blanc, praticien à Lyon Croix-Rousse depuis 20 ans et président des Ostéopathes de France.

Pourquoi consulter un ostéopathe en cas de grossesse ?

De nombreuses femmes enceintes souffrent à mesure qu’elles avancent dans leur grossesse. La plupart des médicaments leur étant contre-indiqués, le recours à un ostéopathe peut grandement contribuer à soulager leurs douleurs, gênes, tensions… Une séance d’ostéopathie permet d’améliorer la mobilité du bassin, de la colonne, des tissus. Elle peut favoriser également le déroulement de l’accouchement. Nos techniques douces sont parfaitement applicables à la femme enceinte. On choisit des positions confortables, adaptées à chaque patiente, allongée, sur un côté ou en position assise.

A quel moment la femme enceinte doit-elle consulter ?

L’idéal est de consulter à l’apparition des premières douleurs, parfois dès le premier trimestre. On effectue ensuite un travail d’équilibration durant les six derniers mois. Une ou deux séances suffisent parfois, mais certaines patientes viennent nous voir une fois par mois.

Rééduquer le périnée après l’accouchement

Le traitement se poursuit-il après l’accouchement ?

Après l’accouchement, on attend deux mois à deux mois et demi, s’il n’y a pas de demande urgente. On s’attache alors à étudier toutes les parties du corps ayant pu travailler au cours de la grossesse ou de l’accouchement : on regarde le bassin, les fascias (muscles, ligaments, membranes), la colonne vertébrale, le diaphragme, les cicatrices éventuelles… Ces soins permettent une meilleure rééducation du périnée et de prévenir d’éventuelles douleurs susceptibles d’apparaître post accouchement. Les femmes peuvent ainsi retrouver accès à leur corps d’avant grossesse, et globalement se sentir mieux.

Comment faire le choix du bon praticien ?

Tous les ostéopathes ne prennent pas en charge les femmes enceintes. Mais nous travaillons en lien étroit avec les sages-femmes, capables de renseigner les femmes souhaitant avoir recours à nos services. Ces soins, comme tous ceux que l’on délivre, sont de mieux en mieux remboursés par les mutuelles : il serait donc dommage de s’en priver !

A SAVOIR

La France compte 24000 professionnels en ostéopathie, parmi lesquels 13 000 ostéopathes exclusifs (ou D.O., soit officiellement diplômés), 7500 kinésithérapeutes, 1500 médecins. Les Ostéopathes de France, la plus importante des associations reconnues par le ministère de la Santé, regroupe 1200 adhérents (ostéopathes D.O.).

Chargement des commentaires facebook ...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here