Fatigue visuelle : attention aux écrans !

0
469

La fatigue visuelle, accentuée par le temps excessif passé devant les écrans, devient l’un des maux quotidiens les plus courants de notre époque. Face à la vue qui se brouille, quelques astuces simples permettent de garder… bon pied bon œil.

La fatigue des yeux, c’est quoi ?

La fatigue des yeux, ou asthénopie, est un phénomène qui se traduit par une difficulté à soutenir un effort visuel. Elle est due à une accommodation prolongée de l’œil, par exemple, devant les écrans (télévision, ordinateur, tablette, téléphone portable), en lisant excessivement, en conduisant trop longuement, etc…

Elle se révèle par différents symptômes. Il existe souvent des picotements, des brûlures ou des larmoiements. Ils traduisent une irritation liée à la sécheresse oculaire. Les troubles de la vision, principalement une vision floue, sont également fréquents. Enfin, la fatigue peut se représenter par des douleurs oculaires, des maux de tête ou des vertiges. Les symptômes apparaissent plus généralement en fin de journée.

Y a-t-il un âge favorisant la fatigue visuelle ?

Tout le monde est concerné, quel que soit l’âge, la profession ou l’origine. Mais le phénomène est plus sensible chez les enfants et les seniors. Selon une étude américaine de l’Université de l’Iowa, 72% des enfants de moins de 8 ans ont déjà eu sous les yeux un écran de téléphone portable. Parmi eux, 38% avant l’âge de 2 ans, ce qui va à l’encontre des recommandations internationales déconseillant l’écran avant l’âge de 3 ans. Une autre étude, venue également d’outre-Atlantique, de l’Université de Washington, révèle que les seniors de plus de 50 ans qui passent plus de 5 heures par jour devant leur télévision présentent un risque 65% plus élevé de souffrir d’invalidité, par rapport à ceux qui la regardent seulement 2 heures.

Quels sont les autres facteurs favorisant la fatigue visuelle ?

Toutes les situations sollicitant un travail important des yeux sont des facteurs de fatigue visuelle : lire excessivement, conduire trop longtemps, travailler sur écran, … . Pour cette dernière, certaines professions sont plus impactées (informaticiens, secrétaires, …) mais la plupart des métiers aujourd’hui sont concernés.

Comment se manifeste la fatigue visuelle ?

De différentes manières : picotements des yeux, irritations, yeux secs… L’œil peut également changer de couleur et rougir. Un ralentissement du clignement de l’œil, habituellement entre 12 et 20 clignements par minute, peut être annonciateur de fatigue oculaire. Des maux de tête, provoqués par une fatigue générale, peuvent aussi y contribuer. Souvent, plusieurs symptômes, combinés, annoncent une fatigue visuelle : fatigue générale, douleurs autour des yeux, maux de tête, vision floue ou double.

Une fatigue des yeux peut-elle annoncer des troubles visuels plus importants ou des maladies ?

La fatigue des yeux peut aussi être la conséquence d’une mauvaise vue, et révéler des maladies plus ou moins graves de l’œil : une myopie, une hypermétropie, un strabisme, une cataracte, un glaucome, une dégénérescence de la rétine (DMLA). Elle révèle parfois des maladies générales plus graves, comme, chez les personnes âgées, l’artérite temporale ou maladie de Horton, qui, si elle n’est pas traitée rapidement, peut conduire à la perte partielle ou totale de la vision d’un œil. Il est donc préférable de consulter un médecin si la fatigue visuelle survient au moindre effort des yeux, ou est continuelle et ne cède pas, même au repos des yeux (la nuit dans l’obscurité par exemple).

Comment éviter la fatigue visuelle ?

On conseille de limiter au maximum le temps passé devant les écrans. Même si cela peut s’avérer compliqué en milieu professionnel. Des pauses régulières dans la journée sont un bon réflexe à adopter pour limiter les effets de la fatigue visuelle. Des stores ou des rideaux permettent de diminuer les reflets sur les écrans, sources aussi de fatigue visuelle. Il existe des filtres qu’il est possible de poser sur les écrans afin d’en atténuer leur reflet. La fatigue des yeux peut également être la conséquence d’une immobilité prolongée. Il convient donc de changer régulièrement de position face aux écrans.

En pratique, quelles astuces peuvent venir limiter la fatigue des yeux ?

Les pays anglo-saxons appliquent la règle des 20-20-20. Il s’agit en fait d’effectuer une pause d’écran de 20 secondes, chaque 20 minutes, et de regarder pendant ce temps un objet localisé à 20 pieds, qui correspond à une distance de 6 mètres. Positionner correctement votre écran permet aussi de lutter contre la fatigue des yeux. Celui-ci doit généralement être situé entre 50 à 60 cm de nos yeux. Porter des lunettes adaptées, avec verres progressifs, filtres anti-reflets ou anti-lumières bleues sont des solutions en cas de travail prolongé face aux écrans.

 

A SAVOIR

Selon une étude réalisée par l’Association des Optométristes de France, le délai moyen de jours d’attente pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologie en Auvergne-Rhône-Alpes, soit plus de trois mois. Une situation bien moins favorable que dans le reste du pays, où le délai d’attente moyen est de 79 jours. La raison ? Un trop faible nombre d’ophtalmologistes en France, où le nombre de postes d’internes n’augmente pas malgré l’évolution démographique et l’augmentation de la proportion se problèmes oculaires chez les enfants et personnes âgées. Il faut entre 12 et 14 ans pour former un médecin spécialiste. Ceux qui exercent ont un emploi du temps surchargé, d’où la difficulté à obtenir un rendez-vous. Pourtant, la prescription de lunettes doit obligatoirement être faite par un médecin, seul habilité à établir un diagnostic et donner un traitement.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here