Euro 2016: mobilisation exceptionnelle pour l’assistance médicale à Lyon

0
155
La sécurité sanitaire des supporters sera au cœur des préoccupations
Le Parc OL? à Décines, près de Lyon, accueillera six matches de l'Euro 2016 ©P.Auclair

Six matchs au Parc OL, quatre à Geoffroy-Guichard, l’Euro 2016 exige des mesures de sécurité exceptionnelles, mais aussi un dispositif médical important pour intervenir vite et efficacement. Une vingtaine d’établissements de la région Rhône-Alpes sont mobilisés.

Alors que l’Euro 2016 fait vibrer actuellement le Parc OL et toute la région lyonnaise, la mobilisation ne faiblit pas, notamment en matière de sécurité mais aussi de santé. La question est toujours la même: comment accueillir les supporters nationaux et étrangers en assurant une totale sécurité sanitaire.
Avec six matchs au Parc Olympique Lyonnais, à Décines, et quatre à Geoffroy-Guichard, sans oublier les différents écrans géants mis en place, plus de 500 000 visiteurs sont attendus dans les deux villes de Rhône-Alpes jusqu’au 10 juillet 2016. Une masse d’individus venue de toute l’Europe dont il s’agit de garantir l’assistance médicale en cas de blessures ou autres pathologies, que ce soit dans le cadre de mouvements de foule, de rixes à l’intérieur ou à l’extérieur des stade, ou encore de traumatismes causés par une chute par exemple.

Vingt établissements médicaux mobilisés

Dans ce contexte, l’agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes a mobilisé vingt établissements médicaux dans la grande région pour assurer la sécurité sanitaire des fans de football. Un dispositif d’autant plus que plane toujours la menace terroriste comme l’explique Jean-Loup Durousset, président du groupe d’hôpitaux privés Noalys : « avec les événements récents qui ont pu se produire en France et en Europe, nous avons pu nous rendre compte à quel point il est important de rester mobilisés en faveur d’une sécurité sanitaire. L’Euro 2016 est un événement de grande ampleur qui réunit plusieurs centaines de milliers de personnes. Il est important de garantir la mise en sécurité des supporters et de la population lors d’une telle manifestation sportive. »

Une collaboration privé / public

Pour garantir la prise en charge médicale d’un évènement comme celui-ci, une collaboration entre établissements publics et privés est indispensable. « Il est important que l’ensemble des établissements soit uni au service de nos concitoyens ! Cette coopération est le fruit d’une action de plus de 10 ans. L’Hôpital Privé de l’Est Lyonnais, 1er service d’urgences privé de la Région Rhône-Alpes avec près de 30000 passages annuels ainsi que Natecia, 1ère maternité privée de la région, réquisitionnée également pour ses lits, participent à cette opération », poursuit Jean-Loup Durousset.

L’Agence Régionale de Santé coordonnera le dispositif

Au cœur du dispositif, l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes joue un rôle de coordonnateur  auprès des établissements de santé en renforçant les liens déjà noués dans le cadre de simulation de divers plans d’urgence. Le « plan blanc » permet notamment de faire face de manière rapide à toute situation de crise comme une épidémie, un incendie ou encore un attentat… Les hôpitaux proches des stades et des « fans zone », dont celle de la place Bellecour, à Lyon, ont aussi renforcé leur personnel d’astreinte pour parer au mieux l’arrivée d’éventuels blessés.
Mais le dispositif ne s’applique pas uniquement de manière locale, selon le docteur Anne-Marie Durand, directrice de la santé publique de l’agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes : « en cas de très gros accident, on pourra faire appel à des renforts qui viendraient de départements limitrophes voir de régions limitrophes. Certains établissements libèreraient des lits pour pouvoir prendre en charge d’autres blessés». Un cas de figure qui, on l’espère… restera un simple cas de figure.

A savoir

Le Parc OL, à Décines, accueille six matches de l’Euro 2016: Belgique – Italie (lundi 13 juin à 21h) ; Ukraine – Irlande du nord (jeudi 16 juin à 18h) ; Roumanie – Albanie (dimanche 19 juin à 21h) ; Hongrie – Portugal (mercredi 22 juin à 18h) ; 8ème de finale (dimanche 26 juin à 15h) ; demi-finale (mercredi 6 juillet à 21h) . Les quatre matches au stade Geoffroy-Guichard : Portugal – Islande (mardi 14 juin à 21h) ; Rep. Tchèque – Croatie (vendredi 17 juin à 18h) ; Slovaquie – Angleterre (lundi 20 juin à 21h) ; 8ème de final (samedi 25 juin à 15h).

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here