Etes-vous un diabétique qui s’ignore ?

0
67

Le diabète est une maladie largement répandue en occident mais aussi, contrairement aux idées reçues, dans les pays en voie de développement. Le Professeur Pierre Yves Benhamou, responsable du service d’Endocrinologie Diabétologie Nutrition du CHU de Grenoble, explique son mécanisme, et l’importance de se faire dépister.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique qui se développe par excès de sucre dans le sang, et dont la gravité est liée aux complications que cet excès peut induire au niveau de la circulation sanguine.

Quelle est la prévalence du diabète en France ?

Pour que les gens aient un ordre de grandeur, le diabète concerne 3 millions personnes en France, et environ 300 millions dans le monde.

De manière générale, est-il plus présent en Occident ?

Jusqu’à la fin du XXème siècle, on disait que c’était une maladie de l’occident. Mais c’est faux. Aujourd’hui, les pays émergents d’Asie, comme la Chine ou l’Inde, sont les plus touchés.

Des risques de désordre dans la circulation sanguine

Que se passe t-il dans l’organisme quand on a du diabète ? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?

Le corps est devenu incapable d’utiliser de façon satisfaisante et de contrôler le sucre qui vient de l’alimentation, ou qui est produit par le corps. Normalement, le sucre doit être brûlé dans les muscles. Mais avec le diabète, il va s’accumuler dans le sang et induire un désordre dans la circulation sanguine.

Quels sont les mécanismes physiques à l’oeuvre ?

Deux mécanismes sont à l’oeuvre avec le diabète. D’un côté, il y a un défaut de fabrication de la principale hormone qui aide à contrôler le sucre : l’insuline.

De l’autre côté, il y a une résistance au niveau des muscles par rapport à cette hormone.

-A partir de cela, on différencie le diabète de type 1, qui est dû à une carence totale, profonde et brutale de fabrication d’insuline. Dans ce cas, il n’y a pas de résistance à l’insuline.

– Dans le diabète de type 2, la carence en fabrication d’insuline sera plus modérée et progressive, et rarement totale. En revanche, elle sera associée à une résistance à l’action de l’insuline.

Mesure de la glycémie

Quel est le test pour détecter le diabète ?

Il suffit de mesurer la glycémie. On parle de diabète lorsque, à jeun, cette glycémie est supérieure environ à 1,26 g/l, ou si, lorsque le test est réalisé à n’importe quel moment de la journée, elle dépasse 2 g/l.

Le généraliste est-il le premier interlocuteur du patient ?

Oui. Il faut savoir que l’on ne recommande pas le dépistage pour tout le monde, mais seulement pour certains sujets à risques. C’est à dire ceux qui ont des antécédents familiaux de diabète, surcharge pondérale, les femmes qui ont développé du diabète pendant leur grossesse ou qui ont donné naissance à un gros bébé. On prend aussi en compte d’autres facteurs de risques comme l’hypertension ou l’excès de cholestérol.

Consultez la liste de tous les médecins endocrinologues et diabétologues près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr

A savoir

La diabète de type 1 est la forme la plus rare. Elle touche 10% des patients, en général des sujets jeunes. Le diabète de type 2 concerne les 90% restants, et concerne une population plus âgée.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here