Ecolier portant un masque dans sa classe.
Malgré les mesures prises pour tenter de protéger les écoles, les cas de contaminations au Covid-19 augmentent, entraînant la fermeture de plusieurs classes de l'agglomération lyonnaise. ©Freepik

Le maire de Lyon Grégory Doucet a annoncé ce lundi matin la fermeture de plusieurs classes et écoles de la ville après la découverte de cas positifs au Covid-19. Un bilan qui vient allonger la liste des établissements scolaires touchés dans l’agglomération lyonnaise, de Mions à Villefranche-sur-Saône en passant par Meyzieu, Décines-Charpieu ou encore Villeurbanne.

Classes et écoles fermées, élèves en quatorzaine… Une semaine après la rentrée, le nombre d’établissements touchés par l’épidémie de Covid-19 ne cesse d’augmenter dans Lyon et sa région.

Invité à s’exprimer sur BFM Lyon ce lundi matin, le nouveau maire Grégory Doucet a confirmé que cinq écoles, pour neuf classes, étaient concernées par des contaminations au coronavirus à Lyon. Un peu plus tard dans la journée, son adjointe à l’éducation Stéphanie Léger portait ce bilan à six écoles primaires, pour dix classes. Leurs élèves et le personnel touché ont été placés en quatorzaine. Plusieurs autres écoles feraient encore l’objet d’investigations de la part de l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Covid-19 : les premières écoles touchées dès la rentrée

Quelques jours après le message d’alerte lancé par un pédiatre lyonnais, ces annonces ne vont pas atténuer l’inquiétude des parents d’élèves. En une semaine, les cas se sont en effet rapidement multipliés, avec à la clé de nombreuses fermetures de classe en vertu du principe de précaution.

Dès le lendemain de la rentrée scolaire, on apprenait la fermeture de l’école primaire Fromente-Saint-François, située à Saint-Didier-au-Mont-d’Or. Plus de 300 élèves, enseignants et personnels avaient été renvoyés chez eux suite au dépistage positif d’une institutrice.

La veille, un cas positif avait déjà entraîné la fermeture d’une classe élémentaire de l’école Marius-Berliet, à Saint-Priest. Un cas était également signalé du côté de l’école Ernest-Renan, à Villeurbanne. Où la crèche Nelly-Roussel connaissait le même sort. Une crèche privée du 7eme arrondissement de Lyon, Babilou Lyon Vercors, sanctuarisait aussi une partie de ses locaux.

Jeudi, c’était au tour du groupe scolaire Jean-Jaurès, à Décines-Charpieu, d’être touché. La classe d’un élève de maternelle, testé positif, avait été immédiatement bouclé. Le lendemain, l’école Beauregard y fermait une classe de CM2 après la détection d’un autre cas positif.

 

Covid-19 : de nouvelles écoles fermées à Mions et Villefranche-sur-Saône

Jeudi, trois classes étaient aussi renvoyées chez elles au sein du groupe scolaire René-Cassin, à Meyzieu. Où une autre école, Jules-Ferry, se voyait également contrainte de placer en quatorzaine les élèves d’une classe de maternelle.

Ce week-end, deux élèves de deux classes de CM1 de l’école Pasteur à Mions ont été diagnostiqués positifs. Et à Villefranche-sur-Saône, où trois classes de trois écoles différentes n’ont pas accueilli d’écoliers ce lundi matin. Il s’agissait des écoles Françoise-Dolto, Armand-Chouffet et Claudel-Dumontet, avec trois cas distincts.

Alors que les chiffres des contaminations et des hospitalisations demeure à la hausse, le nombre d’écoles concernées a toutes les chances de continuer d’augmenter dans les prochains jours.

 

À SAVOIR

Selon le protocole établi par le gouvernement, c’est à la préfecture de décider la fermeture d’une classe et/ou d’un établissement. Cette décision est prise en concertation avec le chef d’établissement, qui donne l’alerte et renvoie élèves et enseignants chez eux, et de l’Agence Régionale de Santé. L’ARS est en effet chargée de dresser la liste des personnes ayant été en contact avec le sujet infecté. Les élèves et le personnel ne peuvent réintégrer l’école que passé un délai de 14 jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here