L'hôpital de la Croix-Rousse

L’hôpital de la Croix-Rousse, habilité à traiter des patients du virus Ebola, a accueilli récemment deux cas suspects qui présentaient les symptômes de la maladie. L’alerte a été levée, les analyses s’étant révélées négatives.

Les symptômes de la maladie

L’hôpital de la Croix-Rousse,  à Lyon, qui figure parmi les neuf établissements retenus par le ministère de la Santé pour traiter d’éventuels patients atteints par le virus Ebola, a accueilli récemment deux cas suspects. Ces deux voyageurs dont l’identité n’a pas été divulguée, revenaient d’un déplacement dans l’une des zones à risques et présentaient les symptômes de la maladie: fièvre  supérieure à 38,5° dans un délai de 21 jours après leur séjour dans le pays concerné et contact possible avec des agents biologiques d’un malade atteint par le virus. Après un court séjour à l’hôpital de la Croix-Rousse, les divers examens envoyés au Centre national de référence des fièvres hémorragiques virales de l’Institut Pasteur, à Lyon, se sont révélés négatifs.

Retour de vacances

L’établissement lyonnais, qui a mis à disposition deux lits dans une chambre stérilisée P4, s’attend à traiter d’autres cas suspects dans les prochaines semaines avec le de retour de vacances de nombreux résidants franco-africains. Selon le dernier bilan de  l’OMS, le virus Ebola aurait fait 1427 morts dans 4 pays d’Afrique: Libéria, Guinée, Sierra Léone, Nigéria. Plusieurs syndicats d’Air France ont demandé cette semaine la suspension des vols vers ces pays à risques, craignant une contamination du personnel navigant et des passagers.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here