alcool Dry January
Avec Dry January, relevez le défi d'arrêter l'alcool pendant un mois ©Bicanski(CCO)

Le Dry January arrive au bon moment après les fêtes de fin d’années souvent synonymes excès. Une bonne détox n’est donc généralement pas de refus ! Pour commencer l’année avec de bonnes résolutions, le Dry January est un défi lancé par une association britannique. Le challenge ? Ne pas boire une goutte d’alcool pendant 31 jours. Une opération qui ne cesse de gagner en popularité. Il est vrai que ce mois d’abstinence a de réels effets bénéfiques sur la santé…

Qu’est-ce que le Dry January ? Il s’agit d’un défi lancé en 2013, par l’association anglaise “Alcohol Change UK”, incitant les gens à ne plus boire d’alcool pendant le mois de janvier. Un challenge de plus en plus suivi à l’international mais également dans l’Hexagone avec le site Dry January et le hashtag #LeDéfiDeJanvier.

Contrairement au « mois sans tabac » organisé tous les ans en novembre, le but n’est pas d’arrêter totalement l’alcool. En effet, le Dry January incite plutôt à revoir sa consommation d’alcool tout au long de l’année. En prenant de bonnes résolutions dès les premiers jours de janvier !

Dry January : un challenge bénéfique pour la santé morale et physique

Les effets positifs du Dry January sont multiples. D’après des recherches menées par l’Université de Sussex , 70 % des participants ont trouvé que leur santé s’est améliorée. Concrètement, 71 % des “challengers” ont mieux dormi durant cette période. 67% ont enregistré aussi un regain d’énergie (67 %). Par ailleurs, pllus de la moitié ont affirmé avoir perdu du poids (58 %) et avoir une meilleure peau (54 %).

Mais c’est surtout au niveau mental et de leur relation avec l’alcool que les effets bénéfiques se sont fait le plus ressentir. Les adeptes du Dry January ont notamment “plus le contrôle sur leur consommation d’alcool” (80 %). Ils ont aussi réalisé que s’amuser tout en se passant d’alcool (71 %) est possible. D’excellents résultats qui motivent à tenir bon !

 

Dry January : comment réussir ce défi en cette période compliquée ?

Le défi du Dry January n’est pas simple à relevé. Surtout en ces temps de crise sanitaire et économique ! En effet, la consommation d’alcool a augmenté durant le confinement, source de stress, d’anxiété et d’incertitude. Cette deuxième édition du Dry January en France sera donc sans doute plus difficile à tenir. De la motivation, il en faut mais pas de panique ! Un site a spécialement été mis en place. Il est constitué de différents articles, rempli de nombreux conseils pour aider les participants. De plus, une application a été lancée. Cette dernière permet de suivre sa consommation d’alcool.

Rappelons que réduire sa consommation d’alcool est bon pour la santé. Chaque année, plus de 41 000 personnes décèdent en France en raison d’une consommation d’alcool excessive. Deux tiers des victimes sont des hommes.

Principales causes de ces décès prématurés, les cancers et les maladies cardio-vasculaires, mais aussi les cirrhoses et les accidents de la circulation. Voilà pourquoi il faut relever le défi de Dry January. Par ailleurs, arrêter de boire de l’alcool ou, au moins, limiter sa consommation, a de nombreux es effets bénéfiques :

 

Conseils pour arrêter l’alcool

Pour réduire votre consommation d’alcool, voire arrêter carrément d’en boire durant un mois, voici quelques astuces simples. Vous pouvez acheter des bières sans alcool par exemple. Vous pouvez aussi faire du sport de manière plus intensive, le sport ayant tendance à réduire les addictions. Enfin, essayez de partager ce défi de janvier avec votre entourage. Rien de mieux que l’émulation collective pour relever un tel challenge. 

Enfin, n’oubliez pas: : l’alcool, c’est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours… 

À SAVOIR

L’alcool est une boisson calorique. La preuve ? Un verre de vin rouge de 10 cl contient 100 calories. C’est plus qu’un verre de cidre (30 kcal), une flûte de champagne, Un verre de whisky  de 3 cl ou un bock de 25 cl de bière (70 kcal). Mais moins qu’Une dose de pastis de 4 cl (106 kcal) ou un verre de martini de 8 cl (120 kcal).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here