Le diabéte et la santé bucco-dentaire sont étroitement liés.
Ce lundi 14 novembre est la Journée Mondiale du Diabète. ©Freepik

Caries, gingivite, parodontite… Les affections les plus courantes de la cavité bucco-dentaire sont encore plus fréquentes en cas de diabète. Pourquoi les diabétiques sont-ils plus sujets aux maladies parodontales ? Comment prévenir les risques ? Pourquoi faut-il observer une hygiène bucco-dentaire encore plus stricte lorsque l’on est diabétique ? Le point, à l’occasion de la Journée Mondiale du Diabète, organisée chaque année le 14 novembre.

Le diabète concerne près de 4 millions de personnes en France. Dont un tiers seulement s’astreint à une consultation dentaire annuelle. On sait pourtant aujourd’hui que diabète et santé bucco-dentaire sont étroitement liés. Les personnes diabétiques sont ainsi plus exposées aux problèmes dentaires et aux maladies buccales. Un patient sur deux, en effet, présente une maladie parodontale. Une bonne hygiène buccodentaire et un suivi régulier chez le dentiste font donc partie intégrante du parcours de soin en cas de diabète.

Les parodontopathies chez le diabétique sont plus fréquentes, plus sévères, plus étendues et plus précoces. Une personne diabétique a 3 fois plus de risques de développer une parodontite qu’une personne non diabétique.

« La prévention des maladies parodontales mais également des autres maladies de la cavité bucco-dentaire comme les caries reste la meilleure arme contre elles. Elle passe d’abord par une hygiène bucco-dentaire quotidienne efficace par le patient pour retirer la plaque dentaire et ses bactéries à l’origine de ces maux », explique le Dr Chau, chirurgien-dentiste à Lyon et référente de l’enseigne GUM, experte en hygiène et soins des dents et de la bouche. « Celle-ci permettra également de mieux gérer les maladies une fois déclarées et maintenir dans le temps les résultats des traitements réalisés par le dentiste. »

Le diabète favorise une salive plus sucrée, une sécheresse buccale et une diminution de la résistance aux infections. Trois facteurs qui rendent les patients plus sujets aux infections bucco-dentaires, qui plus est en cas d’hygiène approximative.

Diabète : quelles sont les lésions les plus courantes ? 

Trois lésions sont fréquemment relevées chez les personnes atteintes de diabète.

La carie dentaire, conséquence de la destruction de l’émail de la dent par la plaque dentaire. Avec l’augmentation de la glycémie, les personnes diabétiques peuvent avoir une concentration de sucre plus élevée dans leur salive, ainsi qu’une bouche très sèche. L’environnement idéal pour la croissance des bactéries. Si l’hygiène buccale quotidienne est mauvaise, la plaque bactérienne va s’accumuler et adhérer aux surfaces des dents, ce qui peut entraîner des caries.

La gingivite est une inflammation de la gencive par dépôt de bactéries au niveau du collet de la dent. Le diabète peut entraîner une diminution de l’afflux sanguin dans les vaisseaux des gencives, ce qui nuit à leur nutrition et à leur propreté.

Les symptômes de la gingivite sont une gencive douloureuse au contact, un saignement spontané ou provoqué (par exemple par le brossage), une gencive rouge, voire un œdème (augmentation de volume). L’intensité de ces symptômes de la gingivite est liée à la quantité de plaque bactérienne. Cette pathologie est réversible. Le brossage de dents peut entraîner un retour à la normale de la gencive.  

La parodontite est une pathologie inflammatoire chronique. Il s’agit d’une inflammation en profondeur des gencives et de l’os qui soutient la dent. À mesure que la maladie progresse, l’intégrité des tissus qui soutiennent et maintiennent les dents est affectée. Le diabète a tendance à favoriser, la perte du collagène des gencives, ce qui accélère la destruction du parodonte.

La parodontite se caractérise par des saignements spontanés ou provoqués, des gencives douloureuses et saignantes, un inconfort, des difficultés de mastication, une halitose (mauvaise haleine), des dents qui bougent et jusqu’à la perte de dents. À ce stade, le brossage de dents et les bains de bouche ne suffisent plus. L’intervention du chirurgien-dentiste est nécessaire. 

A SAVOIR

Une bonne hygiène bucco-dentaire est essentielle pour tous mais particulièrement pour les personnes atteintes de diabète. Voici les gestes simples pour prévenir ces lésions : 

  • Se brosser les dents après les repas pendant trois minutes avec une brosse à dent adaptée. Le fil dentaire est efficace pour les zones qui ne sont pas accessibles à la brosse. 
  • Avoir un suivi régulier par un dentiste, au moins deux fois par an, même en l’absence de symptômes. 
  • Faire un détartrage professionnel environ tous les six mois afin de combattre l’accumulation de plaque et de tartre, qui sont les premiers responsables de la gingivite et de la parodontite. 
  • Contrôler et surveiller son équilibre glycémique. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here