Diabète, ce mal qui vous guette

0
5
Lutter contre le diabète passe par une alimentation saine
Le diabète, la maladie du XXIe siècle, est souvent liée à une mauvaise alimentation

Le diabète, chaque année, en France, est à l’origine de 30 000 décès et presque autant de cas de cécité. En cause : une sédentarité trop forte, et une alimentation peu saine. Diabète de type 1, de type 2, diabète gestationnel, causes, symptômes… On fait le point avec le Professeur Pierre Yves Benhamou, responsable du service d’Endocrinologie Diabétologie Nutrition du CHU de Grenoble.

Quels sont les différents types de diabète ?

-Le diabète de type 1 est dû à une carence totale, brutale et profonde de la production d’insuline. Il touche surtout les sujets jeunes, les enfants, les adolescents et jeunes adultes. C’est la forme la plus rare, et elle touche 10% des diabétiques en France, soit 200 000 individus. Le type 1 est plus souvent sporadique.

-Le diabète de type 2 concerne les sujets plus âgés. Il est plus progressif. Le type 2 touche 90% des sujets diabétiques. Il est plus souvent héréditaire.

Y a t-il des personnes plus sujettes au diabète ? Quels sont les facteurs de risques ?

Les facteurs de risques sont l’hypertension, le surpoids et la sédentarité. Typiquement, cela peut toucher un chauffeur de bus qui reste assis toute la journée et mange plus par rapport à ses besoins.

Le diabète gestationnel à surveiller de près

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel apparaît uniquement pendant la grossesse et est dépisté au deuxième trimestre. On s’y intéresse car s’il n’est pas pris en compte pendant la grossesse, il peut engendrer des complications pour le bébé à venir. On sait également que la maman a plus de risques dans les années qui suivent de développer un diabète de type 2. Ce diabète gestationnel apparaît pendant la grossesse mais disparait à l’accouchement.

Comment l’expliquer ?

Il s’agit simplement d’une accentuation de la résistance à insuline due à la grossesse. Cette dernière joue le rôle de révélateur du fond métabolique qui fait le lit du diabète de type 2.

Diabète de type 1 et de type 2

Les symptômes du type 1 ou 2 sont-ils différents ?

-Le diabète de type 1 est très bruyant. Il apparaît du jour au lendemain. Les symptômes sont un amaigrissement massif, une soif très importante, des urines très abondantes, et surtout, l’apparition de ce tableau en seulement quelques semaines.

-Le diabète de type 2 apparaît plutôt chez des gens qui ont un excès de poids, notamment à l’abdomen ou au niveau du tronc. Bien souvent, il n’y a aucun symptôme au début. On découvrira la maladie plutôt à travers un dépistage lors de la survenue d’une complication ou en raison de facteurs de risques exigeant un test.

Quelles sont les causes de ces différentes formes de diabète ?

-On ne les connaît pas bien pour le type 1. On sait simplement qu’il s’agit d’une maladie auto-immune. Le système immunitaire du patient va produire ses propres globules blancs qui vont détruire le pancréas du patient. En revanche, on ne comprend pas pourquoi ce mécanisme se met en route. Il y a un fond génétique mais il n’explique pas tout, car la maladie est finalement peu héréditaire. C’est plutôt la combinaison de gènes prédisposants et de facteurs environnementaux qui n’ont pas encore été identifiés, qui explique sa survenue.

-Pour le diabète de type 2, on sait qu’il s’agit de la combinaison d’aliments trop caloriques et de la sédentarité. Il s’agit vraiment de la maladie du XXIème siècle.

Des traitements lourds contre le diabète

Quels traitements sont possibles ?

-Pour le diabète de type 1, il n’y a pas de discussion possible, c’est la mise sous insuline obligatoire, immédiate et vitale. L’injection doit avoir lieu plusieurs fois par jour, à chaque repas.

-Pour le diabète de type 2, on pourra agir au début sur les facteurs suivants : perdre du poids, manger moins, bouger plus. Puis des médicaments pourront être pris par voie orale, et possiblement par voie injectable si cela devient nécessaire.

Ce qui est important pour nous, médecins, c’est de mettre en place une éducation thérapeutique. Il faut que les personnes atteintes de diabète puissent conserver leur autonomie et être en quelque sorte leur propre médecin.

Quels sont les risques du diabète ?

Si la glycémie est mal maitrisée, si on ne la ramène pas dans une fourchette raisonnable, l’excès de sucre peut entraîner une anomalie des vaisseaux qui peut retentir sur la rétine, le rein, le coeur et le système nerveux.

L’autre danger est que si la dose d’insuline est mal ajustée par rapport aux besoins du patient, il existe un risque d’hypoglycémie par excès d’action de l’insuline.

La lutte contre le diabète passe par l’éducation des enfants

Le diabète est-il irréversible ?

-Pour l’instant, le diabète de type 1 est généralement irréversible. Les chercheurs travaillent sur un traitement qui bloquerait la maladie ou qui remplacerait les cellules pancréatiques détruites.

-Pour le type 2, le diabète peut rétrocéder si le patient perd beaucoup de poids, comme dans le cas d’une chirurgie de l’obésité. Mais une telle chirurgie n’est pas envisageable pour la plupart des patients, et donc la maladie persistera, même si on peut longtemps la contrôler par des mesures d’hygiène de vie.

Que faire pour se prémunir au maximum du diabète ?

-Pour le diabète de type 1, malheureusement, il n’y pas grand chose que l’on puisse faire. La seule chose que je dis aux patients qui en souffrent, et qui sont parents, c’est de surveiller le poids de leurs enfants. Heureusement, le risque de transmission dans le diabète de type 1 est faible.

-Pour le diabète de type 2, il faut que les jeunes enfants aient accès à une vraie éducation de la santé, qu’ils prennent goût à des activités physiques et adoptent de bonnes habitudes alimentaires. Il faut réellement faire la chasse aux fast food, aliments gras, sucrés, et aux sodas.

Retrouvez tous les endocrinologues de votre ville ou de votre quartier sur www.conseil-national.medecins.fr

A savoir

Chaque année, en France, le diabète est à l’origine de 29 000 cas de cécité, de 8 000 amputations et de 30 000 dècès. Dans ce contexte, la prévention est essentielle, notamment pour éviter la survenue du diabète de type 2. Plusieurs sites en ligne vous permettent de mesurer vos facteurs de risques. Vous pouvez par exemple faire un test sur le site de la Fédération française des diabétiques (AFD). A vos claviers !

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here