Cinq nouvelles maisons de santé vont voir le jour en Auvergne-Rhône-Alpes.
Une maison de santé regroupe des professionnels de santé qui coordonnent leur travail pour mettre en œuvre un projet de santé commun au service de la population d'un territoire.

La Région a voté ce vendredi 30 septembre en commission permanente le soutien à 5 projets de maisons de santé sur le territoire régional pour un montant total de 1,2 million euros.

Dans le cadre de la lutte engagée par les collectivités pour combattre les déserts médicaux, notamment en milieu rural, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a voté ce vendredi 30 septembre une enveloppe de 1,2 million d’euros. Cette somme servira à la réalisation ou à l’extension de cinq maisons de Santé sur le territoire auverhônalpin.

Ces cinq établissements de proximité concernent les départements du Rhône, de l’Ardèche et de la Loire. Les subventions, d’un montant de 200 000 ou 250 000 euros, seront réparties de la manière suivante :

250 000 € pour la création d’une maison de santé à Viviers (07). Elle regroupera 3 médecins généralistes, 8 infirmières, un kinésithérapeute, une psychologue, un pédicure-podologue et un pharmacien.

250 000 € pour l’extension d’une maison de santé à Étables (07). Elle compte actuellement deux médecins généralistes, 4 kinésithérapeutes et 5 infirmières. Une extension du bâtiment doit permettre d’accueillir deux nouveaux médecins généralistes ; des contacts sont en cours avec d’autres praticiens : kinésithérapeutes et sage-femmes notamment.

250 000 € pour la création d’une maison de santé à Dardilly (69). 7 médecins généralistes, deux infirmières, un psychologue, une diététicienne, une sage- femme, un radiologue, un biologiste et deux pharmaciens s’engagent dans le projet.

250 000 € pour la relocalisation d’une maison de santé à Villefranche-sur- Saône (69). Elle regroupe à ce jour 4 médecins généralistes, deux infirmières et une orthophoniste. Le projet permettra l’installation d’une deuxième orthophoniste.

200 000 € pour la création d’une maison de santé à Rive-de-Gier (42). 4 médecins généralistes, 3 infirmières, un kinésithérapeute et un pharmacien prennent part au projet.

À SAVOIR

Présenté par Laurence FAUTRA, vice-présidente déléguée à la Santé, en mars dernier, le Plan régional de santé, doté de 100 millions d’euros, a pour objectif principal de permettre aux habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes de bénéficier d’une offre de soins de proximité partout dans les territoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here