vaccination pass sanitaire
Dès ce samedi 15 janvier, près de 800 000 pass sanitaires seront désactivés, faute d'une dose de rappel faite dans les temps. ©Freepik

Gare aux retardataires, le pass sanitaire de près de 800 000 Français sera désactivé dès ce samedi, faute de dose de rappel réalisée dans les sept mois après leur seconde injection. Où se faire vacciner ? Avec quels vaccins ? Que faire quand on a déjà contracté le virus de la Covid-19 ? Ma Santé répond à toutes vos questions, à quelques jours de la date butoir…

À défaut de contrer la transmission du virus, un schéma vaccinal complet contre la Covid-19 permet de réduire les hospitalisations de 98%. La dose de rappel est donc indispensable pour « maintenir un bon niveau de protection en stimulant le système immunitaire« , confirme l’Agence régionale de Santé. Et pour encourager à une nouvelle injection, des milliers de pass sanitaires vont être désactivés dès ce samedi 15 janvier, faute de troisième dose faite dans les temps. 

 

Qui est concerné par la désactivation de son pass sanitaire dès ce 15 janvier ? 

Toutes les personnes n’ayant pas fait leur dose de rappel dans les sept mois suivant l’injection des deux doses avec les vaccins Pfizer, Moderna ou AstraZeneca. Pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen, ce délai est de deux mois maximum après la première et unique injection. 

Pour éviter la désactivation du précieux sésame, il est désormais possible de faire sa dose de rappel dès trois mois après la deuxième injection. Le délai est d’un mois après la monodose pour le vaccin Janssen.

 

Avec quel vaccin peut-on réaliser la dose de rappel ?

Pour le moment, seuls les vaccins à ARN Messager sont autorisés pour la dose de rappel. L’ensemble de la population de plus de 12 ans est éligible au vaccin Pfizer. À l’inverse, Moderna ne peut être administré qu’aux moins de 30 ans, en raison du risque accru d’éventuelles myocardites (inflammation du muscle cardiaque) dans cette population.

 

Où se faire vacciner ? 

Il est possible de se faire injecter sa dose de rappel :

  • dans un centre de vaccination
  • chez un médecin traitant,
  • dans une pharmacie,
  • en cabinet infirmier ou de sage-femme,
  • dans un laboratoire de biologie médicale,
  • au sein de leurs services hospitaliers ou spécialisés pour les personnes malades.

Pour les personnes résidant dans les établissements pour personnes âgées tels que les Ehpad, la dose de rappel sera également administrée sur place.

 

Doit-on faire sa dose de rappel si on a contracté le virus de la Covid-19 après la seconde dose ?

Le site du Ministère de la santé prévoit différents cas de figure :

  • Contaminé par la Covid-19 après une injection unique : vous pouvez recevoir une dose de rappel 3 mois après la première.
  • Contaminé par la Covid-19 après une première injection : vous pouvez recevoir une dose de rappel 3 mois après l’infection (date du test positif).
  • Ayant contracté la Covid-19 après votre seconde dose de vaccin : vous pouvez effectuer votre rappel 3 mois après l’infection.
  • Si vous avez contracté la Covid-19 par le passé et que vous avez bénéficié d’un schéma vaccinal complet avec une dose de vaccin seulement : vous pouvez recevoir la dose de rappel dans un délai de 7 mois.

 

Comment avoir un pass sanitaire si on n’a pas de dose de rappel ? 

Pour continuer à profiter de tous les lieux où le pass sanitaire est indispensable, il faudra présenter un test de dépistage négatif. Seuls les PCR et antigéniques de moins de 24 heures seront autorisés.

Attention, d’ici le 15 février prochain, le délai toléré entre la seconde injection et la dose de rappel va encore réduire. Il passera de sept à quatre mois. Le délai pour obtenir cette fameuse dose restera le même. Soit trois mois minimum. Une organisation qui subira toutefois d’éventuels changements avec la possible mise en place d’un pass sanitaire.

 

À SAVOIR

Dose de rappel ou primo-vaccination, l’Agence régionale de Santé lance des opérations de vaccination de masse dans la Drôme :

  • À Tain de l’Hermitage, le samedi 15 janvier de 8h30 à 17h30,
  • Les vendredis 14 et 28 janvier puis les 11 et 25 février de 14h à 18h, à Valence
  • À Buis-les-Baronnies, le mardi 18 janvier de 9h à 17h30,

Dans le Puy-de-Dôme, les 15, 16, 22 et 23 janvier. De 9h à 12h30 puis de 13h30 à 17h30.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here