Dermatologie: conseils pour une belle peau cet hiver

0
485
La peau doit être préservée en période hivernale
Le froid, le gel, la neige... autant de facteurs climatiques qui agressent votre peau en hiver ©M.Troublemaker

Avoir une belle peau, même en hiver ? C’est possible, à conditions de bien l’hydrater et de lui fournir un minimum de soins. Quels sont les bons gestes pour une peau saine et éclatante en période hivernale ? Les conseils du docteur Durantet, médecin esthétique à Lyon.

L’hiver, la peau est quotidiennement exposée au changement de températures sans évoquer la tendance que nous avons à changer nos habitudes alimentaires, en mangeant plus gras et plus sucré. La peau, en plus de lutter contre la pollution, doit s’adapter à ce nouvel état. En effet, une inadaptation peut entraîner diverses pathologies (poussée acnéique, poussée d’eczéma, taches pigmentaires, déshydratation, aggravation des rides) ainsi qu’une baisse de notre forme physique. Rencontre avec Docteur le Bertrand Durantet, médecin esthétique à Lyon.

Quelles sont les risques auxquels notre peau est exposée l’hiver ? Pourquoi et surtout qu’elles en sont les conséquences ?

L’hiver met notre peau au ralenti, puisque moins sollicitée par le soleil ; par ailleurs, le climat se modifie, avec une atmosphère plus froide et moins riche en eau… Les conséquences ? Un turn over cellulaire diminué – donc perte d’éclat, une diminution de l’activation de la vitamine D par les UVB – à l’origine d’une baisse d’immunité et des défenses anti-inflammatoires de l’organisme (acné, eczéma, psoriasis, allergie, dermite atopique). Enfin, le froid assèche votre peau, il faut donc l’hydrater, même si vous êtes à tendance mixte ! Car dans le cas contraire, le film protecteur hydro-lipidique s’altère et la protection n’est plus assurée : par conséquent, une peau fragile et sensible.
Pour les terrains acnéiques, attention, la rentrée est souvent difficile, avec des poussées d’acné fréquentes ! La stimulation solaire de vos vacances à provoquer une hyperstimulation de vos glandes sébacées ainsi qu’un épaississement dermo-épidermique : résultat, une peau hyperséborrhéique qui se surinfecte parfois (pustules). Pensez donc à utiliser un savon exfoliant à base d’acide glycolique pour la toilette du matin, ainsi que des crèmes sébo-régulatrices. Si le problème persiste, il faut ajouter à votre protocole de soin des séances de Luminothérapie (LED) hebdomadaires ainsi qu’un traitement par peeling superficiel (acide glycolique exfoliant + acide salicylique anti-inflammatoire), voire un traitement antibiotique oral de 3 mois pour « stériliser » les pores de votre peau.
Pour les terrains couperosiques, il faudra faire attention aux alternances chaud-froid en limitant l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur, au soleil qui aggrave l’intensité des symptômes, et à bien appliquer les traitements médicaux en topique, à base de lithium ou d’anti-fungique, voire antibiothérapie oral en cas d’acné rosacée (stade 3 de la maladie couperosique).

Hydrater votre peau au maximum

Des zones du corps sont-elles plus exposées que d’autres ? Lesquelles ? Comment les traiter ? Quels sont les soins à apporter ….

Forcément, l’hiver, peu de zones sont exposées, car il faut bien se couvrir !! Mais, les mains et le visage, eux, sont rarement couverts ; il faudra les hydrater, et les graisser, comme les tibétains… non pas avec du beurre de Yak, mais avec des crèmes riches et hydratantes ; sans oublier vos lèvres, aussi exposées, qu’il faudra protéger avec des sticks spécialement conçus pour, et les cheveux dont il faudra prendre soin : complément alimentaire capillaire fortifiant, mésothérapie du cuir chevelu, shampooing adapté ainsi qu’un sèche-cheveux à température moyenne.
De plus, ne pas sous-estimer les méfaits du soleil, lors des belles journées de ski par exemple, avec une bonne protection solaire SFP 50, toutes les heures.

Aussi, conseillez-vous une routine beauté dans le domaine des cosméceutiques d’une part, et de la médecine esthétique d’autre part ?

L’hiver, il faut nourrir sa peau ; optez pour des crèmes riches en lipides… et pas de stimulations excessives par des lotions / savons asséchants ou riches en acides de fruits – sauf en cas de pathologie à traiter (acné, taches pigmentaires ou ridules nombreuses par exemple). Donc, plutôt des savons à pH neutre ou pain surgras, une eau micellaire pour nettoyer quotidiennement, et des crèmes hydratantes…
Profitez aussi de cette absence de soleil, pour pratiquer un soin de peau médical, type peeling superficiel aux acides de fruits ou peeling moyen à l’acide trichloracétique, afin d’effacer quelques stigmates, et stimuler le renouvellement des cellules pour un effet coup d’éclat ou anti-âge. De même, une mésothérapie esthétique (Mésolift) ou un mésoneedling pour hydrater ou stimuler intensément votre peau. Prévoyez dans tous les cas 2 à 4 séances espacées de 2 à 4 semaines.

L’alimentation, essentielle pour une belle peau

Quels sont les composants que doit absolument avoir une bonne crème l’hiver ? (Pour le corps comme pour le visage.) Est-ce mieux un baume, un onguent, un lait, une crème, sérum…
Effectivement, il faut ressortir du placard ses crèmes d’hiver, et dans le cas contraire, modifier vos habitudes estivales, en privilégiant des textures épaisses, comme les baumes ou les crèmes, riches en beurre de karité, en huile de jojoba, en aloé véra, en acide hyaluronique ou autres agents hydratants… Car l’hydratation est le 1er geste anti-âge !
Les sérums à réserver plutôt avant ou après l’hiver.

Pourquoi notre peau est-elle le reflet de notre alimentation ?

Effectivement, la peau est le reflet de notre vie, de nos habitudes (soleil, alcool, tabac, stress..)… et aussi de notre alimentation : excès de graisses saturées, carence de poissons gras, carence de caroténoïdes, carence en zinc, déficit hydrique… L’un provoque une poussée d’acné, l’autre une peau plus réactive, une baisse des défenses anti-oxydantes, des troubles de cicatrisation ou encore un dessèchement qui va favoriser l’apparition ou l’aggravation des rides. Ce que les patients doivent comprendre, c’est que la peau n’est pas une simple toile cirée, que l’on peut photoshoper à souhait, mais une enveloppe vivante, un organe à part entière, qui vit, avec ses périodes de bonheur et de souffrance.

Quels sont les aliments à privilégier et à éviter l’hiver pour avoir une peau saine ?

On a donc compris qu’il fallait prendre soin de sa peau en lui apportant les nutriments qui lui manque : de l’eau à volonté pour assurer une bonne hydratation, des légumes verts riches en acide folique (indispensable pour la santé de votre peau et de vos cheveux), des agrumes riches en vitamine C (anti-oxydant et limitant la mélanogénèse), des fruits de mer riches en iode (bon fonctionnement de la thyroïde), et d’huitres pour leur richesse en zinc, des poissons gras riche en oméga 3 (saumon, truite, hareng, maquereau, sardine, anchois, fie de morue), ainsi que 2-3 carrés de chocolat noir (>70%) à 17h pour maintenir une bonne synthèse de sérotonine, l’hormone du bien-être.
Et éviter les aliments qui pourraient altérer les fonctions de défense de la peau : des graisses saturés ou riches en acide arachidonique (viandes, abats, chips, mayonnaise…), qui vont alourdir votre foie, ralentir son efficacité d’épuration, et se stocker… dans les hanches ! Par ailleurs, les oméga 6 en excès concourent à favoriser l’expression d’inflammation, à l’origine d’eczéma, de psoriasis ou de dermite séborrhéique. De même, l’alcool et le café doivent être consommés avec modération, au risque d’aggraver une déshydratation de votre peau (effet diurétique) ou une dilatation des vaisseaux (couperose) !
L’hiver, avec le changement de saison, tout le monde recherche un psychostimulant pour être en pleine forme… Optez plutôt pour des compléments alimentaires !

Cure détox et compléments alimentaires

Pensez-vous que prendre des compléments alimentaires soit nécessaire ?

Oui, à commencer par son ampoule de vitamine D, et des compléments spécialement conçus pour, riches en caroténoïdes, en vitamine C (pour le bon fonctionnement de synthèse de collagène), en zinc (pour le renouvellement cellulaire), en bourrache (source de GLA), en vitamine D. De même, du magnésium pour diminuer le stress cellulaire, du fer pour le bon fonctionnement de la vitamine D, pour au total, pallier aux insuffisances alimentaires et assurer à la peau beauté, élasticité et fermeté.
Une cure de Détox de 1 à 3 mois après les fêtes de Noël s’impose, pour détoxifier le foie et permettre une meilleure synthèse d’énergie dans nos cellules… se traduisant par un effet bonne mine.
Avant toute supplémentation, un bilan sanguin s’impose (approfondi ou non) afin d’objectiver une insuffisance en fer, en vitamine D, en zinc, en activité anti-oxydante. Un bilan hormonal (DHEA, Testostérone) est nécessaire aussi, afin de traiter si besoin, et en l’absence de contre-indications, une chute hormonale (ménopause, andropause), qui fragilise notre peau.
Au total, il ne faut pas oublier que la peau est un tissu vivant, et non une toile cirée inerte…, avec un biorythme variant au fil des heures, des jours et des mois… Votre peau réagit au climat environnant, mais aussi varie selon votre état de santé physique comme mentale. Alors, prendre soin de sa santé, c’est aussi prendre soin de sa beauté ! Une alimentation variée et équilibrée ainsi qu’une pratique sportive régulière sont les piliers d’une peau éclatante de beauté.

A SAVOIR

Paradoxalement, la peau se dessèche davantage en hiver qu’en été, alors qu’on boit beaucoup moins durant cette période hivernale. Dans l’absolue, il faudrait consommer entre 2,5 à 3 litres d’eau par jour durant l’hiver. Pour compenser ce manque d’hydratation, il faut consommer davantage de légumes (tomates, carottes, concombres, poivrons…) et de fruits (oranges, ananas…) crus ou préparés.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here