Le dépistage de la Covid-19 se fait sous différentes formes
Le test le plus couramment effectué est le nasopharyngé. ©Freepik

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le dépistage s’est introduit dans le quotidien des Français. Test PCR, antigénique, salivaire, autotest… Pas facile de se repérer parmi les différentes options. Ma Santé vous donne les clés et répond à vos principales interrogations. Quels sont les prix des tests de dépistage de la Covid-19 ? Sous quelles conditions sont-ils remboursés ? Quelles sont les caractéristiques qui différencient un test d’un autre ? Suivez le gude !

Alors que la cinquième vague de Covid-19 continue sa décrue, le virus sévit toujours en France. Et si l’accent a clairement été mis sur la campagne de vaccination, la stratégie « Tester, Alerter, Protéger » demeure toujours au cœur de la lutte contre l’épidémie. Sauf qu’après deux ans de crise sanitaire, il n’est pas si simple de se repérer entre les différents tests. Petite piqûre de rappel.

 

Le dépistage par tests RT-PCR

Les tests RT-PCR (« Reverse Transcription Polymerase Chain Reaction ») sont les types de dépistage les plus connus. Ils peuvent prendre plusieurs formes.

  • Le plus fiable est le test RT-PCR nasopharyngé. Le prélèvement se fait par voie nasale, à l’aide d’un écouvillon souple et fin (plus communément appelé un « long coton tige »). Son efficacité est estimée autour de 95% et les résultats sont donnés entre 12 et 24 heures. Il est considéré comme le test de référence du diagnostic du virus.
  • Pour les personnes qui ne peuvent pas, pour diverses raisons, recourir aux tests nasopharyngés, il existe un prélèvement par voie orale. C’est le test oropharyngé. Un écouvillon est placé au fond de la gorge. L’avantage de ce dernier, bien qu’il soit moins performant que le test nasopharyngé, reste le fait qu’il soit plus « confortable », non douloureux.
  • Le test salivaire, via un prélèvement de salive, se fait dans des conditions plus spécifiques. En effet, la personne doit être à jeun depuis 30 minutes. En raison de son prélèvement plus confortable que les autres, il est préconisé lors de dépistages répétitifs ou pour tester de jeunes enfants (comme dans les établissements scolaires). Son efficacité est moindre que les tests nasopharyngés, d’environ 10%. Mais les résultats sont donnés sous les mêmes délais.

 

Le dépistage existe sous d’autres formes

Le dépistage de la Covid-19, peut aussi se faire grâce aux tests antigéniques. Celui-ci livre les résultats plus rapidement que les autres. Ils sont transmis en 20/30 minutes. Toutefois, le prélèvement reste le même que pour le test RT-PCR nasopharyngé, un écouvillon par voie nasale. Ce test est plus fiable chez les personnes symptomatiques que chez les personnes asymptomatiques.

Il existe aussi un test que l’on peut effectuer soi-même, l’autotest. Celui-ci est délivré en pharmacie, toujours accompagné d’un guide d’utilisation, à suivre précautionneusement. Le prélèvement se fait également par voie nasale. Si jamais le résultat se révèle être positif, il est essentiel de le confirmer par un test RT-PCR, plus fiable.

 

Test : sous quelles conditions s’effectuent les remboursements ?

Depuis le 15 octobre 2021, les tests sont devenus payants. Néanmoins, l’Assurance maladie continue sous certaines conditions de prendre en charge les frais du dépistage. Dans certains cas, les tests restent donc gratuits. Et ce pour :

  • Les personnes ayant un schéma vaccinal complet
  • Les mineurs
  • Les personnes sous ordonnance
  • Celles qui possèdent une contre-indication à la vaccination
  • Les élèves cas contacts de plus de 18 ans déclarés par l’Éducation Nationale
  • Les cas contacts déclarés par l’Assurance Maladie
  • Les personnes qui ont un certificat de rétablissement de la Covid-19 (valide si inférieur à six mois ou supérieur à 72 heures)

Dans le cas contraire, les frais des tests réalisés sont à la charge de la personne. Les tests antigéniques coûtent 22 euros lorsqu’ils sont réalisés en laboratoire ou en pharmacie, mais leur prix est plus élevé lors d’une consultation médicale. Les tests RT-PCR salivaires, sont eux à 40 euros alors que les RT-PCR rhino-pharyngés ont un prix équivalent à 44 euros.

Du côté des autotests, le prix s’élève à 5.20 euros. Le remboursement de ces derniers est autorisé seulement pour les cas contacts ayant un schéma vaccinal complet, un élève cas contact de moins de 12 ans ou un personnel de l’Éducation Nationale.

 

À SAVOIR

Depuis début février, le nombre de tests de dépistage de la Covid-19 effectués est en baisse. Au 31 janvier on comptait environ 35 000 tests, contre moins de 15 000 le 5 février. Soit une diminution de plus de 50%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here