A Lyon, les étudiants chirurgiens dentistes sont en grève
Les étudiants en chirurgie dentaire de Lyon ont la dent dure contre Marisol Touraine ©DR

A Lyon, les étudiants en chirurgie-dentaire sont toujours en grève et leur mobilisation ne faiblit pas ! Les urgences sont temporairement transférées de l’hôpital Edouard-Herriot à la place Depéret.

Depuis le 18 janvier, les étudiants en chirurgie-dentaire de Lyon comme du reste de la France sont en grève. Un mouvement qui intervient alors que des négociations sont en cours pour amender la convention régissant les accords entre les Caisses d’Assurance Maladie et les chirurgies-dentistes. “En tant que futurs praticiens, nous, étudiants, souhaitons faire entendre notre mécontentement !“, explique Flora Jarry Foucher, responsable communication de l’AECDL (Association des Etudiants en Chirurgie Dentaire de Lyon).

Etudiants dentistes, les raisons de la colère

Les futurs chirurgiens dentistes lyonnais sont en colère
A Lyon, place Bellecour, les étudiants en chirurgie dentaire manifestent.. ©DR

Les dernières propositions de l’UNCAM “ne tiennent pas leurs promesses, et prennent une direction défavorable pour nos patients”, estime, pour sa part, Matthieu Moreno. Dans un communiqué, le président de l’association lyonnaise justifie le mouvement de grève actuellement en cours. “Au cours de nos six années de formation initiale puis de notre formation continue, nous apprenons à pratiquer un exercice de qualité basé sur les dernières données acquises de la science qui évoluent en permanence. Le problème est qu’aujourd’hui, nous ne pouvons pas faire profiter nos patients de ces nouvelles innovations et prendre le temps nécessaire pour la prévention. En effet, les actes de prévention et les actes conservateurs sont actuellement réalisés à perte. De plus, les nouvelles innovations technologiques ont augmenté le coût de réalisation des actes et les charges horaires qui incombent au praticien“.
Selon Matthieu Moreno, “une vraie revalorisation des soins conservateurs, l’introduction d’une base de remboursement pour les soins parodontaux ainsi que pour la prévention permettraient un exercice en accord avec ces principes de qualité des soins, et donc un recul du recours aux soins prothétiques. De plus, le plafonnement des tarifs des soins prothétiques, argument majeur mis en avant par l’Assurance Maladie n’est qu’une diversion“.

Grève reconductible à Lyon

Conséquence de cette grogne, un appel à une grève reconductible des étudiants a donc été lancé au Service de Consultations et de Traitements Dentaires. Ce mouvement, effectif depuis le mercredi 18 janvier, est toujours en cours. Devant l’impasse des négociations, il a même été reconduit jusqu’au 3 février.
Nous pointons du doigt des décennies de non revalorisation de la prise en charge des remboursements par la sécurité sociale. Pourtant, les soins prothétiques n’ont cessé de se perfectionner passant de restaurations métalliques aux restaurations esthétiques. Comment expliquer alors que l’Assurance maladie rembourse la même somme au patient depuis 1988 ? L’Assurance maladie doit se réengager dans le remboursement des soins dentaires, délaissé depuis trop longtemps“, conclut le président de l’AECDL.
En raison de l’afflux de patients, les urgences dentaires habituellement situées à l’hôpital Edouard-Herriot sont assurées au service de consultations et traitements dentaires situé au 8, place Depéret dans le 7e arrondissement. “Ce centre possède une capacité d’accueil plus importante que celui du pavillon A de l’hôpital Edouard-Herriot. 20 fauteuils pouront être activés afin de répondre à la demande de patients en soins d’urgence“, précise un communiqué des HCL. L’accueil des patients se fait du mercredi au vendredi de 9 à 11 heures et de 13 à 18 heures. Le samedi de 9 à 11 heures uniquement.

Manifestation des étudiants dentistes là Lyon
Dans la presqu’île, les futurs dentistes manifestent pour exprimer leur colère ©DR

A SAVOIR

Le cursus des études en odontologie dure 6 années, réparties en trois cycles : un 1er cycle de 6 semestres (180 crédits, ou 3 ans). Les deux premiers semestre constituent la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé). A l’issue de ces 3 années est délivré le diplôme de formation générale en odontologie (DFGO), niveau licence. Un 2ème cycle de 4 semestres (120 crédits ou 2 ans), à l’issue duquel est délivré le diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques (DFASO), niveau master. Un 3ème cycle, qui peut être court d’un semestre, ou 1 an (le TCEO), ou long de 6 ou 8 semestres (3 ou 4 ans) à l’issue duquel est délivré un diplôme d’études spécialisées (DES). Le diplôme d’Etat de docteur en chirurgie dentaire est délivré à l’issue du 3ème cycle, après validation du TCEO ou du DES ET soutenance de la thèse. Source: Ordre des Chirurgiens-Dentistes.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here