Thermalisme en Rhône Alpes

4
253

Bien être et thermalisme en Rhône-Alpes Jusqu’alors dédié au soin des pathologies, le thermalisme rhônalpin, qui doit faire face à l’érosion de sa clientèle traditionnelle, joue la diversification en misant sur le bien-être et la remise en forme. En marge des cures classiques de 21 jours, purement médicales et remboursées par la Sécurité sociale, les […]

Bien être et thermalisme en Rhône-Alpes

Jusqu’alors dédié au soin des pathologies, le thermalisme rhônalpin, qui doit faire face à l’érosion de sa clientèle traditionnelle, joue la diversification en misant sur le bien-être et la remise en forme. En marge des cures classiques de 21 jours, purement médicales et remboursées par la Sécurité sociale, les professionnels proposent désormais des séjours de courte durée (de 6 à 12 jours, voire des week-ends découverte), axés sur le bien-être. Destinées à une clientèle asphyxiée par le stress qui souhaite redécouvrir les bienfaits essentiels de l’eau, ces nouvelles offres ne représentent en moyenne que 7% de l’activité des stations mais peuvent atteindre 20 à 30%.

Mini-cures thermales en Savoie

Premier centre balnéothermal de montagne, les Thermes de Saint-Gervais se targuent même de réaliser 45% de leur chiffre d’affaires avec les activités de bien-être. De son côté, Brides-les-Bains, station thermale savoyarde spécialisée dans la perte de poids a réussi à concilier savoir-faire médical et bien-être en se dotant d’un spa. D’une surface de 1 500 m2, cet espace d’inspiration orientale, dédié à la minceur et à la beauté, est fréquenté à 75% par de nouveaux clients dont la durée moyenne de séjour est de 10 jours.
Aujourd’hui la station continue sa diversification en proposant une offre combinée ski/spa et une école de la nutrition. Montrond-les-Bains, dans la Drôme, s’est quant à elle offert un espace de 600 m2 dédié à la remise en forme et envisage de créer un centre thermoludique.

Lutter contre le stress : une cure thermale en Rhône-Alpes

Quant aux eaux de Divonne réputées pour leurs effets psychologiques, elles cultivent désormais leurs pouvoirs «anti-stress, vitalité et bien dormir», tandis qu’Evian a pris le virage spa et multiplie les modelages du bout du monde pour une clientèle internationale désireuse de savourer l’esprit Belle Epoque où «l’on prenait les eaux».
Sans oublier les Thermes d’Allevard, situés entre Grenoble et Chambéry qui mettent tout en œuvre pour déstresser leur clientèle. Après les Vitathermes, un concept de soins à la carte imaginé en 2003, et Vitazen, un programme unique alliant soins thermaux, méditation et énergétique chinoise créé l’an passé, la station enrichi sa palette cette saison avec quatre nouvelles cures : VitaRessource, VitaHerba, VitaJouvence et VitaQigong. «Au-delà de ces offres, confie Thierry Thomas, responsable du développement commercial de la station, nous envisageons d’ouvrir, en 2008, un Institut du mieux-être».

Bienfaits des thermes et des Spas en Rhône Alpes

Les stations thermales ne sont pas les seules à surfer sur la vague du bien-être. Résidence hôtelière, station de sports d’hiver ou gîte rural, chacun tente à sa manière de conjuguer tourisme et bien-être. Ainsi, le Comité départemental de l’Ain propose un florilège de séjours «zénifiants» (parmi lesquels un stage de coaching tonique en gîte à Cornant ou un week-end cocooning à Châtillon-sur-Chalaronne) tandis que les stations de montagne, à l’image des Fermes de Marie à Megève, semblent succomber à la déferlante spas.
Derniers spas en date, l’incroyable Buddha-Bar spa posé sur les berges du lac Léman à Evian et, le spa Mosaïcouvert par Georges Blanc au cœur de la campagne bressane. Un espace raffiné de 750 m2 construit dans une ancienne orangerie avec, piscine chauffée, jacuzzi, bar, hammam marocain et 4 salles de soin.
« Depuis 2006, nous nous sommes engagés dans un positionnement très fort axé sur le bien-être », confirme Marc Béchet, directeur général de Rhône-Alpes Tourisme.

Bon à savoir sur le thermalisme en Rhône Alpes

La Route des Sources :

Après la Route des Vins, la Route de la Soie, voici la Route des Sources. Une route qui cheminerait en Rhône-Alpes, de station thermale en station thermale permettant à chacun de faire une halte bien-être quand bon lui semble.
« L’idée c’est de fédérer l’ensemble des stations thermales de la région en proposant une offre bien-être et tourisme », suggérait en 2006, Thierry Thomas, responsable du développement commercial des thermes d’Allevard et à l’origine du concept.
Loin d’être une simple liste de produits remise en forme, cette Route des Sources devra permettre de parcourir la région Rhône-Alpes au travers du thermalisme et des bienfaits de l’eau en général. « Il s’agit de découvrir une route touristique et culturelle autour des sources thermales en garantissant le bien-être », complète Thierry Thomas.
Lancé en janvier 2006 au salon Thermalies à Paris, mais véritablement opérationnel en 2008, ce produit arrive à point nommé alors que les soins de bien-être sont plébiscités par tous.
A terme, un guide touristique des offres des villes thermales de Savoie et Rhône-Alpes et un pass devrait voir le jour.

Catherine Foulsham

Chargement des commentaires facebook ...

4 Commentaires

  1. pourriez vs me renseigner sur une eventuelle mini cure de bien étre à saint gervais pr la periode du 21 aout 2010 au 28 aout 2010 on seait en location à mégéve et on cherche une cure de bien étre

  2. Bonjour,
    POuvez vous me donnez plus d’informations sur la route des sources en rhône alpes ainsi que des sites internet qui parle de ce sujet svp?
    Merci (vous pouvez répondre sur mon mail)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here