La crampe, lors d’une activité sportive ou au repos, est soudaine et douloureuse. Près de 30% des Français ont déjà été confrontés à ce trouble musculaire. Conseils pour éviter et stopper les crampes.

Qu’est-ce qu’une crampe ?

Une crampe est un trouble musculaire fréquent lié à la contraction involontaire et vive d’un ou de plusieurs muscles. Elle se différencie des autres douleurs par sa soudaineté et sa violence. La crampe n’engendre cependant pas de séquelles.

Cette gêne musculaire concerne majoritairement les muscles des membres inférieurs : pied, mollet ou cuisse. Mais elle peut aussi survenir sur les mains, à l’image de la « crampe de l’écrivain » qui peut intervenir après un effort manuel ou un temps d’écriture prolongé.

 

Comment se manifeste la crampe ?

La crampe arrive le plus souvent pendant ou après un effort physique, sans que des symptômes ne laissent présager de son apparition. Le muscle se bloque alors brutalement, durant quelques secondes à quelques minutes. En cas de durée plus importante, on parlera plutôt de tétanie.

Mais les crampes peuvent aussi survenir au repos, de façon là encore totalement inattendue. Les crampes qui se déclenchent pendant le sommeil sont souvent plus brutales et peuvent se répéter plusieurs fois durant la nuit.

Si ce phénomène se répète régulièrement, sans qu’il ne soit la conséquence d’un effort, un traitement peut être envisagé. Il est préférable de contacter un médecin.

Sportifs, femmes enceintes et personnes âgées: gare aux crampes !

Quelle est l’origine de la crampe ?

Il existe plusieurs facteurs déclencheurs, d’ailleurs souvent combinés. Ceux-ci peuvent être vasculaires, en rapport avec un trouble de la circulation sanguine, mais aussi métaboliques, du fait d’une trop grande production d’acide lactique. La déshydratation peut également favoriser l’apparition d’une crampe.

D’autres facteurs secondaires peuvent provoquer des crampes, à l’image d’une consommation excessive d’alcool, de café ou de tabac. Elles peuvent aussi survenir en réaction à la prise de certains médicaments (laxatifs, strontium, statines,…) ou être en lien avec plusieurs types de maladies (affection rénale, hyperthyroïdie, diabète, Parkinson,…).

Certaines personnes sont-elles particulièrement touchées ?

Personne n’est épargné par l’arrivée soudaine de crampes. Il est toutefois plus fréquent de ressentir cette douleur chez une femme enceinte, une personne âgée ou un sportif.

Une femme enceinte, du fait de la fatigue musculaire induite par la grossesse, peut souffrir de crampes aux jambes et aux pieds, notamment nocturnes. La fréquence des crampes augmente avec l’âge, et touche donc de nombreuses personnes âgées, susceptibles d’être réveillées brutalement plusieurs fois par nuit, ce qui entraîne des perturbations du sommeil et de la fatigue.

Concernant les sportifs, la zone touchée diffère en fonction de la pratique. Les footballeurs ressentiront plutôt des crampes aux pieds ou aux mollets, quand les cyclistes seront touchés au niveau de la cuisse.

Hydratation et étirements: les clés de la lutte anti-crampe

Comment éviter la crampe ?

D’abord en respectant une bonne hydratation. Régulière dans la journée pour chacun, et avant, pendant et après l’effort pour un sportif. Avant une séance, les échauffements et étirements permettent de préparer le muscle et de prévenir les crampes éventuelles.

Un certain nombre de compléments alimentaires peuvent être consommés pour prévenir les fatigues musculaires et les crampes éventuelles : magnésium, calcium ou encore potassium. Plus économique, la banane, riche en magnésium, est un aliment réputé pour éviter les douleurs musculaires. Il en est de même du miel, à la forte teneur en potassium.

Comment soigne-t-on une crampe ?

Pour soulager une crampe, il faut immédiatement mettre un terme à l’effort en cours en se mettant au repos. La douleur est d’ailleurs souvent si vive qu’il est impossible de poursuivre l’effort. Des étirements et des massages vont alors permettre de détendre le muscle et de soulager la douleur jusqu’à sa disparition, généralement rapide. Il est alors conseillé de bien s’hydrater et de respirer lentement pour détendre ses muscles.

 

A SAVOIR

Il ne faut pas confondre crampe et contracture. Cette dernière, dont les effets peuvent peut durer 5 à 10 jours, ne disparaît pas aussi soudainement qu’elle est survenue, contrairement à la crampe. Les principales causes d’une contracture sont un excès d’activité physique, une lésion musculaire mal soignée, un traumatisme ou la conséquence d’une maladie infectieuse (péritonite, méningite, tétanos,…). Elle est soulagée par des massages ou des exercices de kinésithérapie.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here