dentiste-covid-depositphoto
Malgré le coronavirus, certains soins dentaires n'attendent pas ! ©Depositphoto

Les chirurgiens-dentistes constatent une baisse inquiétante de fréquentation de leurs cabinets. A Lyon comme à Saint-Etienne, Grenoble ou Clermont-Ferrand, les patients rechignent à contacter leur dentiste pour des soins parfois urgents. Souvent de peur d’une contamination Covid. Or, les cabinets dentaires n’ont jamais été aussi sûrs !!

 

L’épidémie de Covid-19 fait de nombreux dégâts collatéraux. Sur le plan économique avec une fragilisation d’entreprises impactées par le reconfinement. Mais aussi certaines professions de santé. De plus en plus s’inquiètent de la désaffection de leurs cabinets.

Ainsi, depuis le début du reconfinement, avec la Covid-19, l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes constate une baisse significative de fréquentation des cabinets dentaires.

A la différence de la première période de confinement, au printemps dernier, les professionnels de santé ne sont pas contraints de stopper leur activité. Pourtant, les chirurgiens-dentistes de la région déplorent que leurs patients hésitent, voire reportent à plus tard, des soins qui exigent pourtant une intervention rapide, sinon urgente.

 

Des soins dentaires réalisés en toute sécurité

« Lors du confinement précédent, l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes a exigé que notre profession ferme ses cabinets, avec la nécessité d’organiser une régulation et une permanence de soins, explique le docteur Eric Lenfant, président de l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes. Or, depuis, la situation a considérablement évolué dans notre pays. Aujourd’hui, les chirurgiens-dentistes sont dotés des équipements de protection individuels (EPI) adéquates. Ils suivent les procédures nécessaires afin d’assurer tous les soins, en toute sécurité, pour tous les patients ».

 

Covid : quelques précautions à prendre avant votre rendez-vous chez votre dentiste

Ce dernier rappelle que, depuis le début du deuxième confinement, « rien ne change si ce n’est qu’il faut, pour se rendre chez le dentiste, remplir quelques formalités supplémentaires ».

En l’occurrence, outre le fait de remplir si possible un questionnaire Covid avant le rendez-vous chez leur dentiste, les patients qui se rendent dans un cabinet doivent :

  • Se munir d’une attestation dérogatoire en cochant la case « consultations, examens et soins ne pouvant être ni assurés à distance ni différés et l’achat de médicaments ».
  • Porter un masque
  • Se laver les mains ou les passer au gel hydroalcoolique dès leur arrivée au cabinet.
  • En cas de retard, patienter à l’extérieur du cabinet.

 

Le cabinet dentaire, un lieu ultra sécurisé

« Jamais, nos cabinets dentaires n’ont été aussi sécurisés, insiste le docteur Eric Lenfant. Pour éviter tout contact dans les salles d’attente, nos patients attendent sur le perron du cabinet ou dans leur voiture. Dès qu’ils entrent, nous prenons leur température avec un thermoflash. Nous avons aussi une procédure très stricte de désaffection des locaux, une aération systématique, l’usage d’épurateur d’air… Bref, toutes les dispositions sont prises pour rassurer les patients« .

Pourtant, force est de constater que les cabinets dentaires sont de moins en moins fréquentés. Malgré une prise de contact systématique en amont des professionnels de santé. « On a prévenu tous nos patients en soins que nos cabinets restaient ouverts. Malgré tout, la baisse de fréquentation est manifeste. D’une part, les procédures Covid ont divisé par deux le nombre de visites par jour. D’autre part, certains patients ont peur d’être contaminés en venant se faire soigner. Enfin, de plus en plus de patients, considérés comme de cas contacts, annulent leur rendez-vous en attente de résultats de test PCR« , note le président de l’URPS.

 

Covid et dentiste : le cabinet, un lieu sûr

Dans ce contexte de crise sanitaire, l’URPS CD ARA invite donc les patients à respecter les gestes barrières. Mais aussi à maintenir leurs rendez-vous ou à ne pas tarder en cas de complication infectieuse ou douloureuse.

« Le cabinet dentaire est un lieu sûr. Donc, profitez du confinement pour vous faire soigner et prendre soin de vous ! », conclut le docteur Eric Lenfant, qui rappelle que les dimanches et jours fériés, les services de garde pour les urgences continuent également d’être assurés dans chaque département d’Auvergne-Rhône-Alpes.

 

A SAVOIR

L’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne Rhône-Alpes représente aujourd’hui plus de 5 500 praticiens répartis sur les                                          départements de la région et la Métropole de Lyon. L’URPS CD ARA est l’interlocuteur de la profession libérale auprès de l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here