Des vaccinodromes ouvrent dans chaque département.
En Haute-Savoie, premier département touché par l'épidémie au printemps 2020, le vaccinodrome de Rochexpo va mettre en service 6 à 12 lignes de vaccination en fonction des besoins, dès ce mercredi 7 avril. ©DR

Après Chambéry, sur le site de Savoiexpo, un nouveau centre de vaccination géant entre en activité ce mercredi 7 avril en Haute-Savoie, à La Roche-sur-Foron. Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé un investissement de 12 millions d’euros en faveur d’une ouverture rapide de nouveaux vaccinodromes à Grenoble, Clermont-Ferrand, Vichy, Valence et peut-être même à Lyon Eurexpo. L’objectif ? Permettre le plus grand nombre d’injections immédiatement après la livraison des doses.

L’ouverture des vaccinodromes s’accélère en France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. L’objectif est de favoriser l’installation de 100 à 200 centres géants un peu partout dans le pays. Et ce sur le modèle du site XXL ouvert dès janvier à Lyon, au Palais des Sports de Gerland.

Le premier d’entre eux est entré en activité ce mardi 6 avril. Il se situe en Savoie, sur le site de Savoiexpo à Chambéry. Comme partout ailleurs, ce centre va permettre de désengorger les sites de vaccinations déjà actifs et de répondre à l’afflux des nouveaux candidats au vaccin, au fur et à mesure de l’avancée du calendrier vaccinal.

 

Un autre vaccinodrome ouvre demain en Haute-Savoie

Trois autres vaccinodromes majeurs vont ouvrir leurs portes dans les prochains jours. C’est le cas dès ce mercredi 7 avril de celui de Rochexpo, à La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie). Il permettra de vacciner 600 personnes par jour, du lundi au samedi de 9h à 19h. Il sera en mesure de porter rapidement ses capacités à 1000, voire 2000 injections quotidiennes.

Vendredi, ce sera au tour du site d’Alpexpo, à Grenoble (Isère), d’ouvrir ses portes. Accessible 7 jours sur 7, il permettra de vacciner 1000 candidats par jour. Le vaccinodrome de la Grande Halle d’Auvergne, sur le territoire de la métropole de Clermont-Ferrand, sera opérationnel le 14 avril. Avec à la clé 1000 injections quotidiennes, d’abord du lundi au samedi, puis 7 jours sur 7 dès le 5 mai.

 

Un coup de fouet salutaire pour la campagne vaccinale ?

À l’heure où l’épidémie entre dans sa troisième vague et où les chiffres flambent, la campagne de vaccination semble enfin s’intensifier. Si les doses promises en avril sont livrées comme convenu, l’ouverture de ces centres devrait accélérer la diffusion du vaccin. Sous réserve, bien sûr, d’une véritable anticipation régionale… La Région Auvergne-Rhône-Alpes, comme l’a annoncé ce mardi son président Laurent Wauquiez, a débloqué 12 millions d’euros pour favoriser ce grand déploiement.

L’objectif, en effet, est de remédier à la lourdeur logistique de l’ouverture de ces centres XXL. Et surtout de les rendre opérationnels dès la réception des doses de vaccin. « Nous avons élaboré une offre permettant d’activer très rapidement un centre de vaccination », confie l’élu. Personnel, matériel, logistique… L’idée, élaborée en lien avec la centrale d’achats des hôpitaux publics Uniha, est de répondre à toutes les problématiques susceptibles de freiner les initiatives locales. « Nous ne pouvions pas, seuls, réaliser cette entreprise, qui va s’étendre sur plusieurs mois. Nous avons besoin d’être accompagnés. Le soutien de la Région est essentiel et répond à l’attente numéro un de nos concitoyens, quel que soit leur âge », commente ainsi Renaud Pfeffer, maire de Mornant et vice-président du conseil départemental du Rhône.

 

Vaccinodromes : un centre au moins par département

Outre les centres géants de Rochexpo, Alpexpo et de la Grande Halle d’Auvergne, la Région accompagnera directement les projets de vaccinodromes de Vichy (Allier), Roanne (Loire), du Puy-en-Velay (Haute-Loire), Mornant (nouveau Rhône) et Valence (Drôme). Des études sont en cours pour localiser un centre dans le Cantal, vraisemblablement à Aurillac. Mais aussi en Ardèche (La Voulte-sur-Rhône?) et dans l’Ain (Plaine de l’Ain ou Péronnas).

Dans la métropole lyonnaise, où le vaccinodrome de Lyon-Gerland vise déjà 2000 injections par jour, le Groupama Stadium a été exceptionnellement transformé en centre de vaccination pour deux week-end. Mais la Région milite pour l’ouverture d’un centre de vaccination géant à Lyon-Eurexpo, qui selon Laurent Wauquiez « serait alors l’un des plus grands sites de France, s’il était validé ». Le projet, à l’étude, permettrait selon l’ARS « de vacciner plus de 3000 personnes chaque jour ».

Le président de la Région a confirmé que des bus vaccinaux seront également affrétés pour rejoindre les zones les plus rurales.

L’ensemble de ces sites permettront-ils de tenir le calendrier vaccinal ? « On attend avec impatience que l’on nous confirme la livraison des doses. Car si tout est mis en place, tout dépendra de notre capacité à réaliser l’acte lui-même », résume Renaud Pfeffer. À la Région, on estime le potentiel de vaccinations quotidiennes à 15 à 20 000 doses. « Et la plupart de ces sites sont capables de multiplier par deux ou par trois cette capacité », promet Laurent Wauquiez.

Selon l’Agence Régionale de Santé, 1,4 millions de doses vont être livrées en avril en Auvergne-Rhône-Alpes. Soit 350 000 par semaine, pour alimenter les 140 centres de vaccination régionaux.

À SAVOIR

La liste des 140 centres de vaccination est consultable sur le site sante.fr. En Auvergne-Rhône-Alpes les transports vers ces établissements est gratuit pour les plus de 75 ans dans la région, depuis le 18 janvier 2021. Pour plus de renseignements sur la stratégie vaccinale, rendez-vous sur le site internet de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here