L'entrée de l'hôpital de Romans-sur-Isère, dans la Drôme.
La pression s'accentue sur les hôpitaux ardéchois, où 124 malades du Covid-19 sont déjà hospitalisés. ©DR

C’est dans la Drôme, premier département à voir son taux d’incidence franchir la barre des 1000 cas pour 100 000 habitants (1013,3), que le virus du Covid-19 circule désormais le plus. Auvergne-Rhône-Alpes, où l’Ardèche, mais aussi la Haute-Savoie, le Rhône et l’Ain sont fortement touchés, est la région française la plus impactée par le cinquième vague.

La Drôme est désormais le département français le plus touché par l’épidémie de Covid-19. Le territoire est même le premier à avoir franchi la barre des 1000 cas pour 100 000 habitants. Et ce en quelques jours seulement.

Le taux d’incidence est l’indicateur qui permet de mesurer l’évolution de la circulation du virus. Il détermine le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants sur les sept derniers jours. Vendredi 10 décembre, il s’établissait à 818,7 cas/100 000 habitants dans la Drôme, qui laissait alors encore la première place à l’Ardèche, département en tête depuis le début de la cinquième vague.

Dans les colonnes du Dauphiné Libéré, plusieurs médecins généralistes avançaient en explication le caractère  »rebelle » de ce département. Ils pointaient ainsi le relâchement de la population en matière de respect des gestes barrières.

L’hôpital d’Aubenas, dès le 25 novembre, avait devancé l’appel de l’ARS et activé son plan blanc pour prévenir l’afflux de malades.

 

Covid-19 : le nombre de malades va augmenter dans les hôpitaux

Cette décontraction coupable a-t-elle fini par gagner le département voisin ? Toujours est-il que la Drôme est bien devenue dans le week-end le département où le virus circule le plus. Son taux d’incidence, encore de 960/100 000 dimanche, s’élève aujourd’hui à 1013,3/100 000 habitants. Alors que l’Ardèche atteint les 932 cas/100 000 habitants, le taux d’incidence moyen en France, à titre de comparaison, n’est « que » de 503/100 000.

La tension reste forte dans les hôpitaux de la région, première touchée par cette cinquième vague. Dimanche 12 décembre, 124 patients Covid-19 étaient déjà hospitalisés dans les hôpitaux drômois, et 108 en Ardèche. Leur nombre devrait encore augmenter, en vertu de ce décalage observé entre le pic des contaminations et celui des hospitalisations.

Dans le reste de la région, d’autres départements sont également fortement impactés. À commencer par la Haute-Savoie (751,2/100 000), le Rhône (732/100 000) et l’Ain (699,7).

 

À SAVOIR

En termes de taux d’incidence, la région Auvergne-Rhône-Alpes n’avait pas connu un dépassement depuis la deuxième vague de l’automne 2021. En octobre, la Loire avait été particulièrement touchée, avec un taux record de 1400 cas pour 100 000 habitants dans la seule commune du Chambon-Feugerolles. La situation hospitalière avait été particulièrement compliquée durant cette période.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here