Centre de vaccination de Gerland à Lyon: qui à droit au vaccin ?
La campagne de vaccination devrait s'accélérer en avril avec la livraison de 13 millions de doses de vaccins et l'ouverture de "vaccinodromes" géants, sur le modèle de celui du Parc des Sports de Gerland, à Lyon. ©Pascal Auclair

Alors que la menace d’un reconfinement se précise, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, la vaccination a été ouverte aux plus de 70 ans, sans critères de risque et à compter de ce samedi 27 mars. Si de nombreux Français continuent de se demander quand ils pourront enfin se faire vacciner, le calendrier vaccinal semble enfin s’éclaircir. Le point sur les personnes déjà éligibles et celles qui le seront dans les prochains mois.

L’épidémie s’emballe dans le pays, et la France n’échappera pas à la troisième vague et aux reconfinements progressifs. Y compris en Auvergne-Rhône-Alpes, clairement sous la menace. Dans ce contexte, le vaccin apparaît plus que jamais comme l’unique moyen de remédier à la crise. La semaine dernière, le chef de l’État appelait à vacciner “matin, midi et soir”, rappelant que “la vaccination est le coeur de la bataille contre le Covid-19”.

Alors que 6,2 millions de Français ont déjà reçu au moins une dose (9% de la population), et 2,5 millions deux injections (3,7%), le nombre de personnes éligibles s’accroît enfin. Tous les Français de plus de 70 ans pourront ainsi se faire vacciner dès samedi, et ce même sans comorbidités.

Mercredi 31 mars, lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a annoncé l’élargissement de la vaccination aux plus de 60 ans dès le 16 avril. Puis au 15 mai aux plus de 50 ans, et enfin à compter de mi-juin pour le reste de la population.

L’objectif reste d’atteindre “dix millions de primovaccinés mi-avril”, selon Olivier Véran. Puis 20 millions à la mi-mai, et 30 millions avant l’été, selon le premier ministre. Sans compter les réticences, y aura-t-il toutefois suffisamment de vaccins pour y parvenir? De nouvelles livraisons sont promises en avril, selon le gouvernement, qui a annoncée l’arrivée de 13 millions de doses. Et l’ouverture de 35 nouveaux centres de vaccination géants, baptisés ”vaccinodromes”, devrait permettre de donner un nouveau coup de fouet à la campagne.

L’Agence Régionale de Santé a annoncé que 203 000 doses seraient allouées à la région Auvergne-Rhône-Alpes chaque semaine à partir du mois d’avril. Contre 85 000 par semaine, jusqu’à présent.

La campagne semble donc bel et bien s’accélérer. Reste que pour de nombreux Français, la question reste en suspens : qui peut se faire vacciner et quand ? Le point.

 

Les Français éligibles au vaccin au 23 mars

  • Résidents en Ehpad et USLD (depuis le 27 décembre)
  • Personnes handicapées en établissements spécialisés, personnels de ces établissements de + de 50 ans et/ou à risque (depuis le 27 décembre)
  • Personnes ayant une pathologie les exposant à haut risque au Covid-19 (depuis le 27 décembre)
  • Professionnels de santé de plus de 50 ans et/ou à risque (depuis le 4 janvier)
  • Pompiers, aides à domicile de plus de 50 ans et/ou à risque (depuis le 5 janvier)
  • Séniors de plus de 75 ans (depuis le 18 janvier)
  • Professionnels de santé (sans critères, depuis le 6 février)
  • Personnes de 50 à 64 ans avec comorbidités (depuis le 25 février, seulement avec le vaccin AstraZeneca via leur médecin)
  • Personnes de 65 à 74 ans avec comorbidités (depuis le 1er mars, seulement avec le vaccin AstraZeneca via leur médecin)

 

Les Français éligibles au vaccin d’ici fin avril

  • Personnes de plus de 70 ans (sans critères), à partir du 27 mars
  • Personnes de plus de 60 ans (sans critères), à partir de mi-avril
  • Professionnels enseignants (sans critères), à partir de mi-avril

 

Les Français éligibles au vaccin d’ici cet été

  • Personnes de plus de 50 ans (sans critères), à partir de mi-mai
  • Le reste de la population, soit les personnes de moins de 50 ans, )à partir de mi-juin

 

Retrouvez la liste détaillée des personnes concernées par la vaccination (par âge, par profession et par comorbidités) sur le site du Ministère de la Santé.

 

Où se faire vacciner ?

  • En centre de vaccination (consulter la liste sur sante.fr), pour les plus de 75 ans (sans conditions) et tous ceux qui sont atteints de comorbidités (sur ordonnance). A compter de ce samedi 27 mars, l’accès sera étendu à tous les plus de 70 ans.
  • En pharmacie (depuis le 15 mars, consulter la liste sur sante.fr) pour les plus de 75 ans (sans condition) et les 55-74 ans à risque. Pas besoin d’ordonnance, la carte vitale et une pièce d’identité suffisent.
  • Chez son médecin généraliste, pour les plus de 75 ans (sans condition) et les 55-74 ans à risque, sur rendez-vous.
  • Au travail, via la médecine du travail, pour tous les salariés de plus de 55 ans souffrant de comorbidités.

 

Quelles sont les contre-indications ?

La vaccination n’est pas recommandée en cas de symptômes ou de contact récent avec une personne infectée au Covid-19. Elle est également déconseillée pour les personnes ayant bénéficié d’un test PCR ou antigénique positif de moins de 3 mois. Enfin, les personnes présentant des antécédents allergiques ou ayant reçu un autre vaccin durant les trois dernières semaines ne peuvent pas non plus se faire vacciner.

Pour les femmes enceintes, la vaccination doit être réalisée avec l’aval de son médecin, gynécologue ou sage-femme.

 

À SAVOIR

Auvergne-Rhône-Alpes compte 99 centres de vaccination contre la Covid-19. Les transports vers ces établissements est gratuit pour les plus de 75 ans dans la région, depuis le 18 janvier 2021. Pour plus de renseignements sur la stratégie vaccinale, rendez-vous sur le site internet de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here