Port du masque et rentrée scolaire
Charge aux parents de remettre des masques à leur enfant au moment de partir à l'école. ©Freepik

Alors que le Rhône vient d’être classé en « zone rouge », la rentrée scolaire approche à grand pas. Avec elle, son lot d’inquiétudes véhiculées par l’épidémie de Covid-19. Report de la rentrée, classes fractionnées, protocole d’accueil, port et distribution de masque, mise en quarantaine en cas d’infection… après la conférence de presse tenue ce jeudi par le recteur de l’académie de Lyon, Ma Santé répond aux principales questions que les parents se posent.

La rentrée scolaire peut-elle être reportée ?

“L’éducation n’est pas une variable d’ajustement”, annonçait Jean-Michel Blanquer il y a quelques jours. Par ces mots, le ministre de l’éducation nationale confirmait le maintien de la rentrée scolaire au 1er septembre, à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes comme dans le reste du pays. Une information confirmée par le site du ministère de l’intérieur, qui assure que cette rentrée aura bien lieu à la date prévue, sauf cas exceptionnels entrant dans le cadre d’une circulation du virus accrue. Dans ce cas, de nouvelles mesures seraient mises en place, allant de la rentrée en vigueur d’un nouveau protocole strict, à la fermeture des écoles dans la zone géographique concernée. Dans tous les cas, aucun reconfinement général n’est envisagé par le gouvernement.

 

Rentrée scolaire: quel protocole faut-il respecter à l’école ?

Chaque école, en complément des directives générales, met en place son protocole d’accueil des élèves : sens de circulation, modulation des espaces de travail (jusqu’au recours à des lieux extérieurs), horaires d’entrée et de sortie, modalités d’hygiène…

Le recteur de l’académie de Lyon a précisé que des mesures strictes seraient prises pour éviter la multiplication des flux et un brassage des populations au sein des établissements. Les élèves seront ainsi maintenus si possible dans une seule et même classe tout au long de la journée. Un protocole spécifique sera aussi instauré pour éviter au maximum les échanges inter-classes durant les récréations.

 

Rentrée scolaire : les écoliers doivent-ils porter un masque ?

Selon l’académie de Lyon, le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans pour les collégiens et les lycéens (à la charge des parents), ainsi que pour le personnel quel que soit l’établissement. Les élèves de primaire et de maternelle ne sont donc pas concernés par cette mesure. Le gouvernement précise même que ”le port du masque est à proscrire” en maternelle.

Dans les collèges et les lycées, le masque est obligatoire dans les lieux ouverts, comme la cour de récréation, et les lieux clos dans lesquels une distance de sécurité d’un mètre doit est assurée. Selon l’académie de Lyon, les élèves de 11 ans toujours en école élémentaire ne sont en revanche pas tenus de porter un masque.

Ce jeudi, le directeur départemental du Rhône et de la Métropole de Lyon, Philippe Guétat, a annoncé des mesures pour tous les collégiens de la Métropole. “L’objectif est que la rentrée des collégiens, déjà complexe à organiser dans ce contexte, ne soit pas perturbée par un manque d’équipements“, a t-il précisé. Dans le cadre des mesures sanitaires, chaque collégien se verra ainsi distribuer 2 masques en tissu. Soit au total 140 000 masques distribués. Par ailleurs, au niveau du personnel, chaque agent se verra doté de quatre masques.

 

Qui est responsable en cas de non-port du masque de l’enfant à l’école ?

À partir du moment où le parent l’a fourni à son enfant, « le port du masque à l’école est géré par les professeurs » rassure l’académie. Si l’enfant décide d’enlever le masque dans l’établissement, lui et ses parents ne risqueront pas de poursuites pénales. Ce sera aux membres de l’établissement de décider de la sanction à apporter (des heures de colle par exemple).

 

Quelles sont les consignes à observer quand on emmène son enfant ?

La première mesure à prendre est de surveiller la température de son enfant et de ne pas l’amener à l’école si elle dépasse les 38°C, indique l’académie. Les parents ont le droit d’entrer dans les bâtiments scolaires – comme dans tous lieux publics – sous réserve du port du masque et du respect du protocole en vigueur dans leur école. Si l’enfant est au collège ou au lycée, il faut s’assurer qu’il soit en possession d’un ou plusieurs masques pour la journée. Du gel hydroalcoolique sera également à disposition des élèves au sein des établissements.

 

Le rythme scolaire va-t-il être modifié ?

En cette rentrée 2020, « les effectifs réduits sont supprimés », explique l’éducation nationale. Les parents n’ont plus à craindre de rythmes scolaires décalés en raison d’un nombre d’élèves diminué. En d’autres termes, les enfants rentreront normalement : une bonne nouvelle pour les parents !

 

Les cantines, garderies et études rouvrent-elles ?

L’académie de Lyon confirme la déclaration de Jean-Michel Blanquer : « toutes les cantines réouvrent ». Le service sera simplement adapté à la situation et sera allégé pour éviter le brassage. Les permanences sont assurées au collège et au lycée. Les garderies, elles, dépendent des municipalités, leur fonctionnement varie donc selon votre ville, renseignez-vous après de votre mairie.

 

Quelles seront les mesures prises en cas de la contamination d’un ou plusieurs élèves ?

La procédure ainsi que les moyens mis en œuvre lors de la survenue d’un cas varient selon l’établissements. D’après le bulletin officiel de l’éducation nationale, ce sont les préfets et les directeurs des agences régionales de santé (ARS) qui décident des opérations à mettre en œuvre dans le cas d’une infection locale, “dans un délai de 48 heures”. Cela peut aller de la fermeture de la classe à celle de l’école. « L’ARS devra ensuite établir les cas contacts » précise l’académie, et les conditions d’une quarantaine éventuelle.

Dans le cas de la fermeture d’une classe ou d’un établissement, le bulletin officiel de l’éducation nationale est clair. Il stipule que « les parents d’élèves seront invités à envisager des modes de garde adaptés ». Ceux-ci, pour autant, ne doivent pas « conduire à la formation d’autres regroupements favorisant eux aussi la propagation virale (garde collective).»

Des mesures de remplacement seront également prévues pour pallier à l’absence d’enseignants malades.

 

Rentrée scolaire : un programme spécifique est-il prévu pour rattraper le retard ?

« Le contenu des programmes de change pas », explique l’académie. « Pour les plus petits, les professeurs ont reçu des directives pour centrer davantage sur les fondamentaux ». Le but est de remettre à niveau tous les élèves avant la Toussaint. Et ce en fonction des différents savoirs acquis au cours du confinement. « Le niveau varie en fonction de l’environnement familial, c’est pour cela qu’on a mis à leur disposition des enseignements d’évaluation ». Pour les plus grands, « les professeurs s’adaptent » poursuit l’académie. L’éducation nationale a également mis en place un service gratuit d’aide au devoir. Destiné à aider les élèves à partir de la Toussaint, le dispositif sera appliqué dès la rentrée.

“Nous allons accélérer la lutte contre le décrochage scolaire”, a promis Jean-Michel Blanquer. Une aide personnalisée sera apportée aux élèves en situation de décrochage.

 

À SAVOIR

Les différents masques n’ont pas tous la même durée de vie et d’efficacité, un masque en tissus ne se change pas à la même fréquence qu’un masque FFP2 ou qu’un masque chirurgical. Le masque chirurgical est à jeter dés qu’il est mouillé ou souillé. Il doit être changé minimum toutes les 4 heures. Le masque FFP2 doit être changé après 3 à 8 heures d’utilisation, s’il n’est pas enlevé et à chaque fois qu’il est retiré ou souillé. Quant au masque en tissus, sa durée de port maximal varie selon les fabricants. Mais il est valable en moyenne 4 heures. Il est conseillé de laver les masques en tissus après chaque utilisation. Il faut également s’assurer que le masque soit en bonne état, le tissu peut s’user à force d’être lavé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here