vaccination vaccin Covid-19 coronavirus
La vaccination contre la Covid-19 est désormais ouverte aux enfants de 5 à 11 ans, à risques. ©Freepik

Après plusieurs mois d’hésitation, la campagne vaccinale contre la Covid-19 s’ouvre désormais aux enfants de 5 à 11 ans. Pour le moment, seuls ceux à risques ou vivant dans l’entourage d’une personne fragile sont concernés. Le vaccinodrôme du Palais des sports de Gerland, à Lyon, ouvre ses portes dès ce dimanche 19 décembre aux premiers petits candidats. Votre enfant est-il éligible à la vaccination ? Quel vaccin est administré ? Quelles sont les modalités ? Ma Santé fait le point sur cette vaccination pédiatrique inédite.

La question est restée longtemps en suspend mais la décision est désormais officielle. Les autorités sanitaires recommandent la vaccination des enfants de 5 à 11 ans susceptibles de développer des formes graves. Depuis le 15 décembre, la campagne est donc élargie à ce public ainsi qu’aux enfants ayant un proche immunodéprimé.

Pour répondre aux premières demandes, le centre de vaccination du Palais des Sports de Gerland, à Lyon, ouvre ses créneaux aux enfants dès le 19 décembre. Les Hospices Civils de Lyon et l’Agence régionale de Santé annoncent jusqu’à 800 créneaux de vaccination disponibles dès ce dimanche.

 

Pourquoi vacciner les enfants contre la Covid-19 ?

Les études sont claires?. ‘enfant a 25 fois moins de risque de développer une forme grave de la Covid-19 que l’adulte. Mais si les chances sont faibles, elles existent toutefois bel et bien. Notamment pour les petits présentant des risques de comorbidités.

« Parmi les complications observées chez l’enfant, les « syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques » (PIMS) sont rares mais graves et nécessitent une détection précoce pour enclencher une prise en charge hospitalière. Depuis mars 2020, 781 cas de PIMS ont été signalés par les pédiatres, 318 ont nécessité un séjour en réanimation et 199 en unité de soins critiques » en France, détaille la Haute Autorité de Santé.

Face à la multiplication des contaminations chez les enfants lors de cette cinquième vague, les risques augmentent chez les plus fragiles. Le taux d’incidence explose d’ailleurs dans la tranche d’âge 6-10 ans. La semaine dernière, les chiffres montaient à plus de 1448 cas pour 100 000 habitants en Auvergne-Rhône-Alpes. Un taux qui dépasse les 1711 cas positifs sur 100 000 chez ces enfants dans le département du Rhône. Avec à la clé de nombreuses fermetures de classes, le temps que ne soient testés l’ensemble des élèves.

 

Quels enfants sont concernés par la vaccination ?

Pour le moment, seuls les enfants de 5 à 11 ans ayant de forts risques de développer des formes graves de la Covid-19 sont éligibles au vaccin. Le centre de vaccination de Gerland, ouvre donc ses portes dès ce dimanche aux jeunes atteints de pathologies graves telles que :

  • l’obésité
  • le diabète
  • la Trisomie 21
  • les cardiopathies congénitales non corrigées
  • les différents types d’asthme pour lesquels il existe une nécessité de recours aux corticoïdes par voie générale, ou ayant nécessité une hospitalisation
  • les maladies hépatiques chroniques
  • les cancers
  • les pathologies cardiaques et respiratoires chroniques
  • les maladies rénales chroniques
  • les maladies neurologiques
  • la drépanocytose
  • le handicap neuromusculaire sévère
  • l’immunodépréssion
  • et enfin, les hémopathies malignes.

Sont également éligibles : les enfants vivant dans le même foyer qu’une personne à risque, immunodéprimée.

Avant toute vaccination, une consultation pré-vaccinale sera toutefois systématiquement réalisée par un médecin. « Lors de l’entretien médical pré-vaccinal, le médecin vérifiera l’éligibilité de l’enfant. Il s’agit du moment pendant lequel une information claire et adaptée à l’âge de l’enfant lui sera délivrée. Le professionnel de santé répondra également aux interrogations de l’enfant et de ses parents« , précisent les Hospices Civils de Lyon. 

 

Quel vaccin leur est administré ?

enfant vaccin vaccination Covid-19
Seule le vaccin pédiatrique de Pfizer-BioNTech est pour le moment autorisé pour les enfants de moins de 11 ans. ©Freepik

Pour le moment, seul le vaccin Pfizer-BioNTech a reçu l’autorisation de l’Agence européenne du médicament (EMA) pour la vaccination pédiatrique. La version proposée aux enfants de 5 à 11 ans sera toutefois trois fois moins concentrée que celle des adultes. Il s’agit de la version pédiatrique du vaccin Pfizer, qui promet chez les enfants, une efficacité contre les formes graves de la Covid-19 équivalente à celle des adultes.

Concernant les éventuels effets indésirables, ceux-ci sont également communs à ceux rencontrés chez les autres tranches d’âge. « Les effets secondaires les plus fréquents chez les enfants de 5 à 11 ans sont similaires à ceux des personnes de 12 ans et plus », confirme l’EMA.

 

 

Quel schéma vaccinal pour les enfants ? 

« Pour les enfants de 5 à 11 ans à risque de forme grave, le schéma de vaccination complet est de 2 doses de vaccins à 3 semaines d’intervalle. » Comme pour les adultes, un test rapide d’orientation diagnostique (TROD) sérologique pourra être proposé en amont de chaque vaccination. Le nombre de doses (une ou deux) dépendra alors du résultat du test.

Cette campagne vaccinale pourrait s’étendre à l’ensemble des enfants de 5 à 11 ans. Quel que soit leur état de santé, dès la fin de l’année. Olivier Véran, ministre de la Santé devrait prendre la décision dans les prochains jours, s’il obtient « les feux verts des autorités sanitaires ». Reste toutefois à convaincre les parents. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, et L’Express, publié ce jeudi, près de 7 parents sur 10 seraient seraient opposés à la vaccination de leurs enfants de 5 à 11 ans.

 

À SAVOIR

Le centre de vaccination du Palais des sports de Gerland accueille les enfants éligibles sur rendez-vous, de 10h à 18h. La réservation des créneaux est accessible sur le site Doctolib. Les enfants éligibles peuvent également se faire vacciner dans Les établissements de santé,les services spécialisés ou encore certains centres de vaccination spécialisés. À la fin du mois de décembre, ils pourront également le faire dans les cabinets de médecine de ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here