La Région met gratuitement à disposition les transports vers les centres de vaccination pour les séniors.
Train RER, cars régionaux et même taxis : les plus de 75 ans peuvent gratuitement accéder à leur centre de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes. ©Freepik / Rawpixel.com

Alors que le manque de vaccins disponibles engendre une suspension provisoire des prises de rendez-vous dans les centres dédiés, la Région met en place un dispositif inédit pour soutenir la campagne de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes. L’initiative consiste à faciliter l’accès des centres de vaccination pour les 750 000 habitants de plus de 75 ans, qui en sont parfois très éloignés, à travers la gratuité des transports en train et en car, mais également avec une prise en charge substantielle de la course en taxi. L’enjeu, éviter que certains séniors, faute de solution pratique, ne puissent se faire vacciner.

Lancée fin décembre, la campagne de vaccination contre la Covid-19 est ouverte depuis le 18 janvier aux personnes âgées de plus de 75 ans. Une nécessité, qui tient avant tout à la vulnérabilité de cette population. En Auvergne-Rhône-Alpes, 67,3% des personnes décédées avaient en effet plus de 80 ans, selon les statistiques établies par Santé Publique France.

Prioritaires, donc, les séniors de plus de 75 ans sont nombreux en Auvergne-Rhône-Alpes. 750 000, soit un peu moins de 10% de la population. Globalement plutôt pro-vaccin, cette population fait pourtant face à un écueil: celui de l’accès aux centres de vaccination anti Covid. Malgré la volonté du gouvernement d’accélérer la campagne, ceux-ci restent rares. “Le nombre de centres de vaccination va rester limité, du fait de la limitation des doses disponibles”, confirme Laurent Wauquiez. Le président de la Région a présenté ce jeudi 28 janvier un dispositif spécialement conçu pour accompagner les séniors vers les centres de vaccination, à travers la gratuité de leurs transports.

 

“Parfois à 40 kilomètres des centres de vaccination”

Cette limitation, du fait de l’étendue de la région, entraîne en effet de sérieuses problématiques d’accès. “Nous avons des territoires dans lesquels se déplacer n’est pas facile, avec des gens à 20, 30 et parfois 40 kilomètres des centres de vaccination. Et certaines personnes âgées n’ont pas de solutions pour se déplacer, faute d’entourage à proximité, de voiture ou même de moyens financiers”.

Ce dispositif inédit en France doit éviter une incidence majeure: que certains séniors, faute de solution pratique, soient contraints de renoncer à la vaccination. La Région va adresser à chacun d’entre-eux un courrier explicatif. Cette missive contiendra deux coupons utilisables pour un trajet aller-retour en taxi, avec une prise en charge de 50% du prix de la course (jusqu’à 50 euros). De quoi assurer l’administration de la première, puis de la deuxième dose du vaccin. Pour ceux qui n’auraient pas reçu le courrier (mercredi ou jeudi au plus tard), les chauffeurs de taxi enverront eux-même la facture à la Région en vue de leur indemnisation. “Cet engagement représente un budget de 10 à 20 millions d’euros”, indique la Région.

 

Covid-19 : la vaccination en manque de vaccins

Laurent Wauquiez a également annoncé que les transports en train RER seraient gratuits pour les séniors en chemin vers un centre de vaccination. Tout comme l’ensemble du réseau de cars régionaux. “Il s’agit bien des cars opérés par la Région, et non ceux, par exemple, du Sytral” (gestionnaire du réseau de transports en commun de la métropole de Lyon, NDLR). Un exemple qui ressemble fort à un enième message adressé aux nouveaux élus écologistes lyonnais, avec qui le président LR de la Région a du mal à harmoniser ses actions depuis le début de la crise sanitaire.

Le dispositif d’accompagnement régional, en tout cas, restera en vigueur “sans limite de temps”. Ce qui tombe bien, tant les retards de livraison ralentissent la campagne.

 

À SAVOIR

La vaccination est accessible pour l’instant aux personnels soignants et aux aides à domicile de plus de 50 ans, ainsi qu’aux résidents en Ehpad et en USLD. Les personnes de plus de 75 ans et certaines populations à haut risque y ont aussi accès depuis le 18 janvier. La prise de rendez-vous se fait au biais d’un numéro de téléphone unique (04 72 11 51 40) et d’un site pour obtenir un créneau horaire dans le centre de vaccination le plus proche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here