Plus de 5500 décès liés à la Covid-19 ont été enregistrés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la pandémie. ©Parentingupstream_Pixabay

Les habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes sont les plus grandes victimes de la seconde vague, particulièrement meurtrière. Selon les données de l’INSEE, la région auverhonalpine a enregistré la plus forte hausse des décès de France ce dernier trimestre 2020. Soit 20% de plus que l’année 2019. Une augmentation qui ne cesse d’accélérer depuis le début de la seconde vague. Bilan funeste de la situation dans la région.

Entre les mois de septembre et novembre 2020, la surmortalité a atteint des sommets en Auvergne-Rhône-Alpes. Bien qu’il n’y ait pas encore de lien officiel de cause à effet entre cette hausse de décès et la pandémie de Covid-19, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Dans la région la plus touchée par cette seconde vague, et déjà affaiblie par la première, la courbe de mortalité ne cesse de grimper (voir graphique ci-dessous). À titre d’exemple, la première semaine de novembre, 616 décès hospitaliers ont été enregistrés. Soit une hausse de près de 55% par rapport à la semaine précédente.

Évolution du nombre de décès quotidiens en Auvergne-Rhône-Alpes depuis la pandémie de Covid-19, par rapport aux chiffres de 2019.

 

34% de décès en plus dans la Loire

À l’échelle départementale, les zones les plus touchées par la seconde vague, le sont aussi par la mortalité. En France métropolitaine, les départements avec la plus forte augmentation sont auverhonalpins, selon l’INSEE.

La Loire, où 992 personnes sont décédées du Covid-19 depuis le mois de mars, trône à une affligeante première place. Le nombre de morts y a ainsi augmenté de 34% sur la période septembre/novembre 2020 par rapport à l’année précédente, à la même période.

Le second département du classement est celui de la Haute-Loire, qui enregistre une hausse de 29% par rapport à 2019 sur cette même période. Suivi par celui de la Savoie, qui affiche quant à lui une hausse de 27 %.

Dans le Rhône, où plus de 1160 décès liés à la Covid-19 ont été cumulés depuis le début de la pandémie, cette augmentation atteint également près de 25% sur la période septembre/novembre. Comme en Isère, où la hausse flirte aussi avec les 25%.

 

Les décès quotidiens liés à la Covid-19 continuent de croître 

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, plus de 4294 décès liés à la Covid-19 ont été enregistrés dans les hôpitaux de la région au 12 novembre. Et plus des 2897 recensés dans les établissements de service social ou médico-social (type Ehpad). Des chiffres toutefois en dessous de la réalité car les victimes décédées dans d’autres établissements ou à domicile ne sont pas comptabilisées dans ces taux.

Les services de réanimation étant toujours saturés, le bilan devrait s’alourdir. “Les données les plus récentes montrent que le nombre de décès augmente encore fortement en Auvergne-Rhône-Alpes“, confirme l’INSEE. Santé publique France évoque également que “le suivi des décès continue à montrer une forte progression de la mortalité liée au COVID-19″.

 

À SAVOIR

Les personnes décédées de la Covid-19 sont, pour la majorité , des hommes, seniors. Parmi les décès enregistrés dans les hôpitaux de la région début novembre, 70% étaient âgés de 80 et plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here