Covid-19 : le nombre de contaminations ne baisse plus
Covid-19 : le nombre de contaminations ne baisse plus © Freepik

Comme au niveau national, les derniers chiffres de l’épidémie de Covid-19 illustrent une stagnation des contaminations à Lyon et dans le Rhône. Leur nombre ne baisse plus et le taux d’incidence se stabilise, maintenant ainsi la circulation du virus à un niveau important et remettant en cause un déconfinement dans les conditions imaginées pour le 15 décembre. La situation sanitaire reste tendue, même si le nombre d’hospitalisations, en revanche, diminue toujours dans les hôpitaux de Lyon et de sa région.

Depuis plusieurs jours, l’épidémie de Covid-19 stagne. Les dernières données des Hospices Civils de Lyon, ce mardi 8 décembre, révèlent bien toujours une légère baisse des hospitalisations… Mais surtout un virus qui continue de circuler intensément.

 

Le taux d’incidence au Covid-19 ne baisse plus 

Très scruté par les autorités sanitaires, le taux d’incidence permet de connaître précisément la circulation du Covid-19 sur le territoire. Il évalue le nombre de nouveaux cas hebdomadaires sur 100 000 habitants. Et les derniers chiffres de l’Agence Régionale de Santé confirment bien un phénomène de plateau. 

Loin du pic de la 2eme vague (900/100 000), le taux d’incidence se stabilise en effet autour des 150 cas pour 100 000 habitants dans le Rhône. Très précisément 144,6 cas pour 100 000 habitants pour la semaine du 28 novembre au 4 décembre. La Métropole de Lyon fait part de la même stagnation, avec 143,3 pour 100 000 habitants. Et le taux d’incidence dans le Rhône pour la population de plus de 70 ans reste également toujours plus élevé. Il s’élève à 273 cas pour 100 000 habitants.

La situation reste donc inquiétante. De plus, que la région a un taux d’incidence bien plus élevé que celui du territoire national (86,2 pour 100 000 habitants).

Covid-19 : Évolution du taux d'incidence
Covid-19 : Évolution du taux d’incidence © Capture d’écran ARS

 

Les hospitalisations de Covid-19 continuent lentement de décroître

Sur l’ensemble du territoire englobant les établissements du Rhône, de Bourgoin-Jallieu et de Vienne (Isère), 1 433 patients Covid+ sont hospitalisées ce jour (contrairement à 1 659, la semaine dernière). Les Hospices Civils de Lyon recensent dans leurs hôpitaux 428 patients hospitalisés. 94 d’entre eux sont en réanimation (contre 576 hospitalisations et 122 en réanimation la semaine dernière). 

Le taux d’occupation des lits de réanimations, calculé sur la base de 227 lits, reste toujours important. Il s’élève à 92,1% (contre 88% la semaine dernière, sur la base de 259 lits). Il témoigne de la forte tension qui continue de peser sur les soignants de la métropole lyonnaise et de la région.

 

La phase 2 du déconfinement repoussée ? 

Le déconfinement, établi par Emmanuel Macron le 24 novembre, doit se dérouler en trois étapes. Après la réouverture des commerces non essentiels le 28 novembre, il devait être levé le mardi 15 décembre. Avant la réouverture des bars et restaurants en janvier.

Si le nombre de contaminations ne descend pas à moins de 5 000 cas par jour, cette échéance du 15 décembre pourrait être remise en cause. a rappelé Jean Castex vendredi dernier. Le virus circule toujours, alors que se profilent les fêtes de fin d’année et la perspective d’un rebond épidémique. Le 4 décembre, Santé Publique France relevait 8 264 nouveaux cas au niveau national. « La situation est difficile. Nous aviserons en fonction de l’évolution des données » a déclaré le Premier Ministre.

En attendant, un mouvement a été lancé en ce jour de fête des lumières pour inciter à placer un million de bougies aux fenêtres. L’objectif est de redonner espoir dans ce contexte compliqué pour le moral des Lyonnaises et Lyonnais. 

 

À SAVOIR

Le dépistage reste l’une des stratégies principales pour mieux cerner l’épidémie du Covid-19. cette semaine, 5 333 dépistages ont été réalisés pour un taux de positivité de 10,1%. (contre 5 605 dépistages avec un taux de positivité de 13%, mardi dernier). LA RÉGION AUVERGNE RHÔNE-ALPES VA AVOIR RECOURS À UN DÉPISTAGE MASSIF de sa population entre le 16 et 23 décembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here