coronavirus seniors covid 19 ephad personnes âgées_Ra Sante
Les personnes âgées de 75 ans et plus sont les plus susceptibles de développer des formes graves du Covid-19. ©pressfoto_Freepik

La pandémie de Covid-19 s’accompagne d’un lourd bilan humain en Auvergne-Rhône-Alpes, en particulier chez les séniors de 75 ans et plus, les premières victimes. Dans les Ehpad, où les visites ont été proscrites, cela fut même parfois l’hécatombe. Comment l’expliquer ? Le point avec le Dr Thomas Gilbert, gériatre à l’hôpital Lyon-Sud.

À l’échelle nationale, les seniors âgés de 75 ans et plus représentent plus de 70% des décès liés au Covid-19, soit la grande majorité. Un bien triste record, reflet de la situation tragique qui frappe les établissements dédiés à la prise en charge des personnes âgées. Depuis le début de l’épidémie, de Lyon à Grenoble, de Clermont à Saint-Etienne, le taux de mortalité explose dans nombreux Ehpad de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pourquoi nos aînés sont-ils si vulnérables face au coronavirus, en particulier dans les Ehpad ? Trois causes principales sont mises en avant. Explications avec le Docteur Thomas Gilbert, gériatre au Centre hospitalier Lyon-Sud des Hospices Civils de Lyon.

 

Une moindre résistance aux maladies virales

Souffle plus court, vue altérée, endurance moindre… En prenant de l’âge, l’organisme perd de ses capacités de réserves fonctionnelles. Les fonctions du système immunitaire en particulier l’immunité cellulaire qui permet de lutter contre les virus, deviennent moins résistantes en vieillissant. Les personnes âgées sont alors plus vulnérables aux évènements extérieurs stresseurs. Cela peut engendrer des incapacités fonctionnelles mais également impacter leur pronostic vital.

Le corps se fatigue généralement plus vite notamment en raison de la dégénérescence des cellules et de la fonte musculaire (sarcopénie). Sur ce dernier point, on peut également craindre un effet délétère du confinement lui-même y compris en absence du Covid-19, en raison par exemple, d’une moindre activité physique.

Seniors face au coronavirus : une lutte difficile

Tous ces éléments réunis rendent ainsi difficile le combat contre les infections, en particulier lorsqu’elles sont inconnues du système de défense comme ce coronavirus. En effet, les données épidémiologiques montrent qu’un âge avancé, soit de 80 ans et plus, constitue le principal facteur de risque de formes graves de Covid-19, avant même les comorbidités. À titre d’exemple, la létalité de la grippe, qui tue chaque année un grand nombre de personnes âgées est bien moindre que pour le Covid-19 dans cette population.

Par ailleurs, les seniors sont également plus sensibles aux complications de la maladie telles que la confusion aiguë ou la déshydratation. En outre, des formes atypiques du développement du virus sont souvent constatées (confusion au premier plan, asthénie sans fièvre ni difficultés respiratoires…).

Toutefois, nous ne sommes pas tous égaux devant le vieillissement. L’âge chronologique ne suffit pas à établir un pronostic de devenir des patients ou orienter leur prise en charge. Il existe peut-être aussi des facteurs génétiques individuels à prendre en compte.

 

La présence de pathologies associées

En plus des effets de l’âge sur les capacités fonctionnelles des organes, la présence de comorbidités (insuffisance cardiaque, respiratoire, obésité…) entravent également le pronostic vital des seniors atteints de Covid-19.

À partir de 75 ans, les seniors sont la population la plus touchée par les maladies chroniques telles que l’hypertension, l’une des plus fréquentes, ou encore le diabète dont souffrent plus de 26 % d’entre eux. Résistant déjà contre une pathologie, leur organisme est moins armé pour lutter contre les infections virales.

La dénutrition, ou encore la polymédication avec parfois prise de traitements lourds peuvent également s’ajouter aux pathologies déjà présentes et sont autant de facteurs de risque.

 

Les Ehpad : lieux propices au développement de virus

Les 950 Ehpad que compte la région Auvergne-Rhône-Alpes accueillent plus de 80 000 personnes âgées dépendantes dans leurs structures.

Vie en collectivité, contacts directs, personnel soignant en charge de plusieurs résidents… Dans ces lieux confinés, les épidémies virales se répandent à une vitesse affolante et il est difficile de le freiner. L’épidémie de grippe qui sévit chaque année fait ainsi de nombreux ravages, toutefois limités par les opérations de vaccination.

Virus jusqu’alors inconnu, le coronavirus contamine en revanche plus facilement les résidents, dont l’état de santé est déjà altéré. Zones de terrains privilégiées pour sa propagation, les Ehpad auverhônalpins déplorent un bilan humain dramatique.

« Les enjeux éthiques de cette crise sanitaire sont nombreux. Tout d’abord, cette crise a pu exacerber un certain âgisme dans les prises de décision d’hospitalisation ou de réanimation . Elles se appuyées sur critères d’âge chronologique. Par ailleurs, le confinement a été pensé pour des critères de santé publique. Toutefois, cela engendre une importante souffrance psychologique des personnes, se retrouvant séquestrées dans leur chambre d’EHPAD sans voir personne. J’espère que nous tirerons certaines leçons de cette crise. En évitant à l’avenir ce type de regroupement de patients fragiles en trop grand nombre. J’espère que l’on privilégiera des structures plus familiales avec moins de résidents. » Docteur Thomas Gilbert, gériatre au Centre hospitalier Lyon-Sud (HCL).

A SAVOIR

Pour préserver la santé de nos proches les plus fragiles en Ehpad, adoptons les bon gestes ! Malgré la levée du confinement, le danger guette toujours… Pour préserver la santé de nos proches les plus fragiles, adoptons les bon gestes ! À chaque visite, troquez vos habits maintes fois portés par des vêtements propres. Privilégiez le port du masque et lavez-vous soigneusement les mains pour tout contact, même s’ils sont indirects. Pour limiter les risques de contamination, limitez le nombre de visiteurs à deux par famille. Cette situation étant difficile à vivre pour de nombreux résidents, pensez à les rassurer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here