covid-19 Sain-Etienne Loire taux d'incidence coronavirus_ Ra Sante
La métropole de Saint-Etienne est désormais la ville la plus touchée de France par le Covid-19 ©Darko stojanovic

La Loire présente le taux de positivité au coronavirus le plus élevé de France. Ce constat contribue à placer Auvergne-Rhône-Alpes au premier rang des régions les plus touchées par la Covid-19. Si Saint-Etienne, comme Lyon, était déjà en zone d’alerte maximale, tout le département bascule en rouge écarlate. Neuf autres départements de la région, dont le Rhône et l’Isère, sont aussi désormais sous régime de couvre-feu.

 

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi après-midi le basculement de plusieurs départements d’Auvergne-Rhône-Alpes en alerte maximale. Sans surprise, la Loire figure dans cette “liste noire” du chef du gouvernement.

En effet, la crise sanitaire touche durement le département ligérien dans lequel près de 420 personnes sont actuellement hospitalisées pour coronavirus. Dont 58 en réanimation. Avec un taux de positivité au Covid-19 de 664,4 pour 100 000 habitants, la Loire est désormais le département le plus contaminé de France. Il se place ainsi devant le Rhône, également fortement impacté, qui enregistre un taux d’incidence de 567,5/100 000.

 

Loire : un taux de positivité très inquiétant

La semaine dernière, le virus a fait 27 victimes dans la Loire. Au total, depuis le début de la seconde vague, une quarantaine de personnes sont décédées de la maladie de Covid-19 dans ce département. Des chiffres qui ont contribué à propulser la région Auvergne-Rhône-Alpes au premier rang des régions les plus touchées de France par le virus.

Saint-Etienne : précarité et vieillissement de la population en cause

Saint-Etienne et sa métropole détiennent aussi le – triste – record de la ville la plus touchée du pays par le coronavirus. Une ascension fulgurante puisqu’en à peine trois semaines, Saint-Etienne est passée de la dixième à la première place au classement des villes présentant le plus fort taux d’incidence par habitant.

Actuellement, ce seuil atteint plus de 800 cas pour 100 000 habitants dans la métropole ligérienne. Des chiffres inédits dans toute la France depuis le déconfinement. Loin devant Lille (705), Lyon (598) ou Grenoble (521).

Les personnes à risque sont les premières victimes. Dans la population des seniors stéphanois, le taux d’incidence explose littéralement. Une situation qui pourrait être liée à la typologie démographique locale.

Régis Juanico, député de la Loire, commente dans un tweet : “Les très mauvais chiffres pour la Loire peuvent en partie s’expliquer par la part significative de notre population en situation de précarité et de pauvreté. Et la proportion plus importante qu’ailleurs de personnes âgées et à risques.

 

Des restrictions sanitaires bientôt durcies ?

Pour rappel, le gouvernement a décrété ce week-end la fermeture des lieux de rassemblements et un couvre feu de 21h à 6h dans toute la métropole de Saint-Etienne. Des mesures également en vigueur dans les villes de Lyon et de Grenoble. Dans les hôpitaux, les déprogrammations d’interventions non-urgentes s’enchaînent pour libérer les précieux lits dans les services de soins.

Dans la Métropole stéphanoise, ces restrictions n’ont pour le moment pas permis de freiner l’épidémie. Pour tenter de l’endiguer, les limitations de déplacement pourraient être renforcées. Autre piste, un couvre-feu plus strict, avancé à 19 heures par exemple. Même si Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a écarté – au moins provisoirement – cette hypothèse d’une extension du couvre-feu. Enfin, la préfecture l’exclut pas un reconfinement localisé si la situation continue à se dégrader. Dans tous les cas, Jean Castex a été clair: “La circulation du virus est extrêmement élevée et le mois de novembre sera éprouvant, a martelé le Premier Ministre. Ce dernier n’a pas écarté la possibilité de prendre une nouvelle série de mesures encore plus restrictives dès la semaine prochaine. “Tout dépendra de l’évolution des données épidémiologiques à partir de la semaine prochaine“.

 

Neuf autres départements de la région en alerte maximale 

Autre motif d’inquiétude, l’aggravation de la crise est palpable dans les hôpitaux. En début de semaine, le taux d’occupation total des lits flirtait avec les 90%. Dont 28% de patients admis pour Covid-19. Ce taux, pris en compte pour la bascule en zone écarlate, devrait dépasser rapidement le seuil d’alerte maximale, fixé à 30%.

Dans ce contexte très inquiétant, outre la Loire, neuf autres départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont basculé en zone d’alerte maximale. A la clé, des restrictions sanitaires renforcées dont un couvre-feu quotidien. Sont concernés, le Rhône, l’Isère, l’Ain, l’Ardèche, la Savoie, la Haute-Savoie, la Drôme, le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire.

 

 

À savoir

une carte interactive mise régulièrement à jour par Santé publique France décrit le taux d’incidence de Covid-19 pour chaque département. Pour connaître le taux de positivité pour 100 000 habitants dans votre département, rendez-vous sur ce lien.

1 COMMENTAIRE

  1. N oublions que ST ETIENNE à autorisé l innoguration du grand centre commerciale se faire…Alors que le COVID circulait déjà intensément sur la ville!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here