Les enfants semblent moins touchés que les adultes par le coronavirus Covid-19 en raison des spécificités de leur système immuunitaire. ©Freepik

L’épidémie de coronavirus s’amplifie en France. Le Covid-19, responsable de nombreux décès chez les personnes âgées, semble plus clément avec les enfants. Dominique Peyramond, professeur en maladies infectieuses et vice-président du Conseil de l’ordre des médecins du Rhône, rappelle toutefois que la vigilance reste de mise pour les nourrissons et les femmes enceintes.

Le coronavirus Covid-19 continue à s’étendre dans le pays. Les cas les plus graves, mortels pour certains, concernent en particulier les personnes âgées de plus de 65 ans. Si les enfants font partie des populations à risque pour de nombreuses pathologies, ils semblent être mieux équipés contre le Covid-19. Les explications du Pr Dominique Peyramond, vice-président du Conseil départemental de l’ordre des médecins du Rhône et ex chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital de la Croix-Rousse pendant plus de trente ans.

 

Coronavirus chez les enfants : une atteinte différente en fonction de l’âge

Pourquoi les enfants semblent-ils moins touchés par le Covid-19 ?

Les enfants sont en effet relativement épargnés par ce coronavirus. Les cas dans le monde relèvent des formes mineures d’infections respiratoires, sans complications. Il semble qu’au cours de la petite enfance, ils sont facilement contaminés par plusieurs virus (grippe, gastro-entérite…) dont ceux de la famille des coronavirus. Les enfants pourraient développer ainsi une immunité partielle contre ce type d’infections, comme pour le Covid-19 qui est un virus voisin.

Aussi, en fonction de l’âge, il existe des spécificités propres du système immunitaire face aux agents infectieux. Contrairement aux adultes, il est possible que l’organisme des tout petits ne soient moins favorables au développement du Covid-19, peut être par absence des récepteurs cellulaires qui permettent la fixation du virus.

 

Qu’en est-il des nourrissons ?

Si les jeunes enfants semblent résistants, il n’existe pas de données actuellement concernant les nourrissons. L’immunité des nourrissons étant plus fragile, il est recommandé de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter leur contamination. Les règles d’hygiène et de sécurité doivent être particulièrement respectées par les parents et les proches.

 

Les pathologies comme potentiels facteurs de complications

Les enfants asthmatiques sont-ils les plus à risques ?

Toutes les pathologies exposent à une gravité dans la manifestation du Covid-19. L’asthme n’est pas forcément un facteur aggravant chez les enfants. La plupart du temps, les formes infantiles n’exposent pas à une détérioration du système respiratoire. Cela dépend toutefois de l’état général de l’enfant et de l’intensité de la maladie.

En revanche, d’autres pathologies plus sévères telles que la mucoviscidose (maladie génétique qui touche les voies respiratoires et le système digestif) peuvent entraîner de graves complications.

 

Existe t-il des précautions particulières pour protéger les enfants ?

Même si les crèches et les écoles sont désormais fermées, les enfants peuvent aussi être contaminés ailleurs s’il n’y pas de confinement. D’autant plus que les formes chez les enfants sont moins importantes et plus difficilement détectables.

 

Coronavirus : plus de risques chez les femmes enceintes

coronavirus femmes enceinte grossesse_RaSante ©Freepik
Au cours de leur grossesse, les femmes enceintes sont particulièrement à risques. ©Freepik

Que risquent les foetus dans le ventre de leurs mères ?

On ne parle pas assez des risques pour les femmes enceintes dans les médias ! Non seulement il y a un risque plus important de fausses couches, mais leur santé peuvent également être impactée. Durant leur grossesse, les femmes sont plus exposées aux formes sévères du Covid-19. Les symptômes et manifestations de la maladie sont en effet bien plus importantes. Il existe, comme dans la grippe, un risque de détresse respiratoire et de pneumonie.

À l’inverse, il semble qu’il n’y ait pas de transmission du virus de la mère au foetus. Il n’y aurait donc pas de conséquences possibles de malformation.

 

À SAVOIR

Les gestes de prévention pour se protéger du coronavirus sont les mêmes pour les enfants et les adultes. Se laver les mains régulièrement avec du savon ou du gel hydroalcoolique. Tousser ou éternuer dans le creux de son coude pour éviter la transmission des postillons. Éviter le contact tactile avec les autres personnes. En cas de symptômes (fièvre, maux de tête, toux, difficultés respiratoires…), contactez le 15. Rester chez soi et protéger les autres en cas de contamination.

Pour rappel, les ports des masques en cas de maladie ou pour se protéger du coronavirus ne sont efficaces que quelques heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here