Coronavirus : après le Rhône, la Loire et l’Isère, des déprogrammations d’opérations dans l’Ain et la Savoie

Après le Rhône, l’Isère et la Loire, les établissements hospitaliers de l’Ain et de la Savoie doivent aussi se préparer à des déprogrammations d’opérations chirurgicales non urgentes. Une mesure de prévention prise par l’Agence Régionale de Santé alors que les chiffres s’emballent en Auvergne-Rhône-Alpes. Principaux concernés, les hôpitaux publics de Lyon, de Saint-Etienne, Grenoble, de Chambéry et de Bourg-en-Bresse.