coronavirus hôpitaux lyon auvergne-rhône alpes
A Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes, les hôpitaux ne sont pas encore à saturation pour accueillir les victimes du coronavirus ©P.Auclair

L’épidémie de coronavirus a fait 229 morts à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. L’Agence Régionale de Santé précise que 2150 personnes sont actuellement hospitalisés, dont près du quart en réanimation. Malgré tout, dans la région, les services ne sont pas encore à saturation. Dans le monde, la pandémie poursuit son inquiétante progression.

Le bilan de l’épidémie de coronavirus ne cesse de s’alourdir en Auvergne-Rhône-Alpes. Sans surprise. Malheureusement. Le dernier communiqué de l’Agence Régionale de Santé publié ce dimanche soir le confirme.

Sur les dernières 24 heures, les établissements hospitaliers de la région ont déploré 33 décès supplémentaires en lien direct avec le Covid-19. Cela porte à 229 le nombre de personnes emportées depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

Un chiffre qui ne tient pas compte de l’impact du virus dans les Ehapd et les maisons de retraite. Or, de plus en plus de “clusters” sont répertoriés dans les lieux de résidences pour personnes âgées. Avec, bien souvent, un lourd bilan humain à la clé.

 

2150 personnes hospitalisées pour coronavirus en Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis le début de l’épidémie, malgré les mesures de confinement, 86 établissements de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont déjà eu à prendre en charge au moins une personne contaminée par le Covid-19. Au total, ce dimanche soir, 2150 personnes sont encore hospitalisées, dont 503 en réanimation. Soit plus de 23%. Par ailleurs, seule bonne nouvelle, 57 personnes sont retournées à leur domicile entre hier et aujourd’hui. Soit au total 766 patients pris en charge en milieu hospitalier et désormais guéris.

Des chiffres inquiétants mais toutefois moins alarmants que la situation constatée depuis le début du week-end dans le Grand Est et en Ile-de-France. En effet, à ce jour, les hôpitaux de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ne sont pas encore menacés de saturation.

Un constat qui a permis le transfert de 42 patients en provenance de Bourgogne-Franche-Comté. Entre vendredi soir et ce dimanche, ces patients en réanimation ont été transportés par la route ou par les airs vers des établissements hospitaliers de l’Allier, de l’Isère et du Puy-de-Dôme.

Par département, le Rhône demeure le département le plus touché par l’épidémie de coronavirus avec 915 hospitalisations devant la Loire (376), la Haute-Savoie (213) et la Drôme (183).

 

Nouveau record de décès en Espagne

Au niveau national, le dernier bilan de Santé Publique France fait état de 292 décès en milieu hospitalier durant les dernières 24 heures. Au total, ce sont 2606 patients contaminés qui ont été emportés par le virus depuis le début de l’épidémie. Parmi ces victimes, quelques personnalités de la vie publique dont Patrick Devedjian, président du Conseil Général des Hauts-de-Seine et ancien ministre sous Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Dans le monde, près de trois milliards d’êtres humains sont soumis à un strict confinement pour enrayer l’avancée de l’épidémie. Un confinement décrété ce dimanche pour les 20 millions d’habitants de la région de Moscou.

L’Italie reste le pays européen le plus impacté par la maladie avec plus de 10 000 morts. Seule petite lueur d’espoir, le nombre de décès (756 en 24 heures) semble légèrement ralentir. En revanche, cette courbe morbide continue d’augmenter en Espagne. Le pays a enregistré un nouveau record avec 838 morts en 24 heures. Soit 6528 victimes depuis le début de la pandémie.

L’inquiétude grandit également au Royaume-Unis et surtout aux Etats-Unis. Conséquence des atermoiements de Donald Trump, ce sont aujourd’hui plus de 100 000 Américains qui sont déclarés positifs au Covid-19.

 

A SAVOIR

Les patients hospitalisés qui retournent à leur domicile ne sont pas forcément totalement guéris. Ils sont toutefois jugés à même de continuer leur convalescence chez eux car leur état de santé ne présente plus d’inquiétude. Comme pour tout malade cloitrée à son domicile le temps de la guérison, il leur est demandé de rester confinés pendant une durée de 8 jours après la fin des symptômes. Après cette période, le patient est alors considéré comme définitivement guéri. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here