conseils hiver en pleine forme
Envie de garder la pêche jusqu'au printemps et de passer l'hiver en pleine forme ? Suivez les conseils de Ma Santé ! ©Shutterstock

Brrr, c’est l’hiver, et avec lui son lot de désagréments glacés pour notre santé. Le naturopathe drômois Frédéric Bourgogne vous délivre ses conseils pour rester en forme et attendre le retour des beaux jours en pleine santé.

La chute du mercure, c’est bien connu, annonçant souvent celle du moral, Ma Santé vous donne les clés pour rester en forme, évacuer les humeurs maussades, préparer votre organisme à résister aux froids et aux virus hivernaux et, surtout, garder la pêche jusqu’au printemps. Conseils d’experts pour des frimas… sans frissons.

 

1. Misez sur les graines germées

Alfalfa (luzerne), moutarde, radis, pois rouge, choux rouge, courge, tournesol, sésame, pavot ou lin… Lorsque ces plantes sont consommées en graines germées, elles procurent à l’organisme un shoot d’énergie grâce à leurs minéraux, acides aminés et vitamines. Pourquoi ? Parce qu’en début de croissance, les plantes possèdent des propriétés nutritives inégalées.

L’astuce en + : vous pouvez faire germer vos plantes en 3 à 5 jours dans un petit bocal avec de la gaze et un élastique. Mettez-les ensuite dans vos soupes ou salades. Simple et pas cher !

 

2. Adoptez les jus verts

Savez-vous que l’on peut faire des jus à base de céleri, blette, épinard, brocoli ou concombre ? Ces légumes sont reminéralisants et bourrés de chlorophylle, ce ‘’sang vert’’ dont la structure est proche du sang humain et possède des vertus drainantes, détoxifiantes et dynamisantes.

L’astuce en + : faites-vous une cure de jus de raisin bio maison en début d’hiver. Très pourvu en potassium, magnésium, sodium, vitamines B et polyphénols, le raisin est dynamisant, anti-parasitaire et anti-fatigue.

 

Cet hiver : vive le cru et les super-aliments!

3. Mangez cru

En hiver, nous mangeons en général beaucoup moins cru, pensant que la chaleur d’un plat mijoté va nous réchauffer. En réalité, cette perception est biaisée car plus les aliments sont cuits, plus leurs qualités nutritives sont dégradées. De ce fait, le corps est moins bien nourri et ne peut pas bien s’adapter aux changements de température.

L’astuce en + : râpez votre potiron ou votre courge comme des crudités, mangez de la salade d’épinard ou encore adoptez le haricot cru. Pensez aussi à ne pas trop cuire vos potages et ajoutez-y des légumes mixés crus.

 

4. Favorisez les oligo-éléments 

Le magnésium, le zinc et le cuivre sont essentiels au fonctionnement de notre organisme, et notamment notre système immunitaire. Mais ces oligo-éléments ne sont pas synthétisés par le corps et doivent donc être apportés par l’alimentation.

L’astuce en + : prenez soin de votre intestin afin que celui-ci assimile correctement les oligo-éléments. Buvez suffisamment, mangez davantage cru et évitez les laitages ou la viande rouge le soir car c’est la nuit que le foie se détoxifie. Quant aux produits industriels raffinés, délogez-les définitivement de vos placards !

 

5. Consommez des superaliments

Le miso, la spiruline ou encore les purées d’oléagineux sont considérés comme des super-aliments, notamment en raison de leur forte teneur en protéines ou encore de leur fort pouvoir reminéralisant. Or, vous le savez désormais, les oligo-éléments sont primordiaux pour le système immunitaire.

L’astuce en + : le matin, intégrez quelques cuillères de pollen dans votre petit-déjeuner (tartine, yaourt…). Il aide à lutter contre la fatigue, favorise le transit intestinal et booste les défenses immunitaires.

 

Hydrothérapie, aromathérapie : prenez soin de vous ! 

6. Pratiquez l’hydrothérapie

Prendre une douche à l’eau froide n’est jamais très agréable. Pourtant, notre corps réagit instantanément en accélérant la circulation sanguine, en décongestionnant nos organes internes ou encore en relaxant les muscles. Et, cerise sur le gâteau, l’eau froide stimule et renforce notre système immunitaire.

L’astuce en + : si vous n’avez pas le courage de vous immerger totalement, faites-vous un bain d’eau froide pour vos bras et votre visage. Vous pouvez aussi prendre une bassine d’eau chaude et une bassine d’eau froide pour vos pieds, et alterner toutes les 1,30 minutes.

 

7. Luttez en prévention contre les maux de l’hiver

Misez sur les plantes comme le thym dont les propriétés anti-infectieuses sont redoutables. Si vous pouvez en cueillir, faites-vous une décoction en portant à ébullition 0,5L d’eau froide avec des branches. Autrement, mettez deux gouttes d’huile essentielle de thym à thujanol dans du miel. De la même façon, l’argent colloïdal est un puissant antibiotique naturel.

L’astuce en + : faire une cure de plasma marin hypertonique sur 2 ou 3 semaines. L’eau de mer est idéale pour combattre la fatigue, le stress et la déprime saisonnière.

 

8. Respectez le rythme des saisons

 Alors qu’en hiver, nous devrions ralentir le rythme et dormir davantage, nous en faisons toujours plus sans respecter les signaux de fatigue. Prenez donc le temps de vous reposer en vous accordant si possible une sieste après le repas. Celle-ci est essentielle pour bien digérer et tenir le coup toute la journée.

L’astuce en + : lorsque vous vous sentez débordé, prenez du recul avec trois grandes inspirations. Vous serez étonné des solutions qui pourront s’offrir à vous si vous prenez le temps de réfléchir au milieu du chaos.

 

En forme cet hiver: mon ami le sommeil

9. Préparez votre corps au sommeil

En hiver, notre horloge interne peine à se synchroniser avec à la clef des insomnies. Mais sachez que le sommeil se prépare dès le lever ! Exposez-vous donc à la lumière du jour autant que possible, pratiquez du sport de préférence le matin ou le midi, évitez les écrans le soir, couchez-vous aux premiers signes de fatigue et dormez dans le noir complet.

L’astuce en + : au goûter, n’hésitez pas à manger une banane. Celle-ci est riche en tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine (hormone du bonheur) et de la mélatonine (hormone du sommeil).

 

10. Nourrissez-vous de l‘intérieur

L’hiver est une période idéale pour faire fleurir notre intériorité. Le chant ou encore la musique peuvent être de bons supports pour se reconnecter à soi et ses émotions. Vous pouvez aussi recourir à la chromothérapie en visualisant des couleurs comme le vert (pour la guérison), le jaune (très relaxant) ou le bleu (propice à l’introspection).

L’astuce en + : la nature est un puissant vecteur anti-déprime. Alors, comme les nordiques, faites une balade en forêt au moins une fois par semaine, par tous les temps !

 

À SAVOIR

La naturopathie est une discipline holistique à vocation préventive, qui agit sur la cause et non sur le symptôme d’une maladie. Elle vise à optimiser le bien-être à travers des gestes et méthodes naturelles, centrées autour de l’hygiène de vie, l’activité physique, l’alimentation, le sommeil, la gestion du stress… La naturopathie n’a pas de vocation médicale et n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie. De plus en plus de mutuelles proposent toutefois une prise en charge. Pour le choix de votre naturopathe, privilégiez un praticien agréé par la Fédération Française des Ecoles de NAturopathie (FéNA) ou par le Syndicat des professionnels de naturopathie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here