méduse
Les piqûres de méduse peuvent être dangereuses pour les personnes allergiques voire mortelles pour celles de certaines espèces. ©Pexels

Les beaux jours d’été rien ne vaut de se prélasser à la mer. Mais les méduses, hantises des baigneurs, prolifèrent également sur les plages. Comment réagir en cas de piqûre de méduse ? Peut-on les éviter ? Ma Santé vous délivre les bons conseils et ceux à ne pas suivre pour un été sans douleur.

Les méduses sont des animaux marins sous forme de cloche sous laquelle se cachent plusieurs tentacules. Avec leur aspect translucide atypiques, les méduses peuvent attiser la curiosité, en particulier celle des plus petits. Gare toutefois à ne pas s’en approcher ni y toucher pour éviter les rencontres électriques ! Si vous n’avez pas pu éviter la piqûre de méduse cet été, pas de panique, voici les bons gestes à suivre en cas de piqûre et les conseils pour s’en protéger.

Pourquoi les méduses piquent-elles ?

Même si l’intensité de la piqûre varie selon les espèces, il est nécessaire de savoir que toutes les méduses sont urticantes. Certaines sont mêmes mortelles ! Mais ce type de méduses ne se trouve que dans l’Océan Indien.
Grâce à des cellules présentes le long des filaments qui libèrent du venin à chaque contact, les méduses brûlent et paralysent leur proie avant de la manger. Chez l’homme, cette attaque se matérialise par une douleur intense semblable à une décharge électrique, puis des lésions qui guérissent généralement en quelques jours.

Comment éviter d’être piqué par une méduse ?

Si les piqûres de méduses sont souvent inattendues, il est possible de s’en prémunir grâce à des réflexes simples.

  • Se renseigner sur les zones à risques. Et garder l’oeil ouvert dans les îles.
  • Porter une combinaison couvrante du cou aux chevilles en passant par les bras afin d’éviter que les méduses puissent atteindre votre peau.
  • Ne surtout pas toucher les méduses ! Même celles qui sont mortes sur la plage : elles restent venimeuses et peuvent toujours provoquer de l’urticaire.
  • Porter des chaussures d’eau lorsque vous marchez sur les plages.
  • Appliquer sur le corps une crème répulsive spécifique. Grâce à sa texture, elle empêche les filaments de la méduse de s’accrocher à vous et donc de vous piquer. D’une pierre deux coups, certaines d’entre elles permettent également de se protéger des effets des UVs.

Que faire en cas de piqûre de méduse ?

Contrairement à certaines idées reçues, les liquides agressifs comme l’alcool ou encore le vinaigre ne sont déconseillés pour une application sur la blessure. De la même façon, l’urine qui contient de nombreux microbes et bactéries risque de provoquer une surinfection de la plaie. En cas de piqûre, voici les bonnes attitudes à adopter. 

  • Rincer la brûlure à l’eau de mer. Éviter l’eau douce qui risque de stimuler le venin et aggraver la douleur.
  • Frotter légèrement la blessure avec du sable sec pour enlever les éventuels filaments restants.
  • Si certains fragments demeurent, tenter de les retirer délicatement en se protégeant les doigts.
  • Certaines crèmes apaisantes telles que de la vaseline peuvent permettre d’atténuer la douleur des piqûres. Il est également possible d’appliquer de l’huile essentielle de lavande sur la blessure.
  • Si la douleur persiste trop longtemps ou si des gonflements apparaissent il est recommandé de consulter un médecin. En effet, une réaction allergique est possible.

Retrouvez la liste et les coordonnées de tous les médecins dermatologues sur votre commune ou votre quartier sur www.ordredesmedecins.fr.

À savoir

Certaines communes mettent également en place des filets anti méduses sur leurs plages, renseignez-vous auprès des préfectures et services communaux avant vos vacances. Pour les plages de la Méditerranée, Une carte recensant la présence des méduses est disponible sur ce site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here