Cigarette électronique : quels sont les risques ?

0
759
Outil de sevrage, la cigarette électronique cache peut-être des effets qui n'ont pas encore été révélés. ©Pixabay

On compte aujourd’hui plus de 1,5 millions de vapoteurs quotidiens en France. Si le marché de la cigarette électronique est à la hausse, le doute plane quant à ses effets sur la santé. Depuis quelques temps, les études se multiplient sur la possible dangerosité du vapotage sur le long terme. Le point avec le Dr. Claudie Bismuth, tabacologue au CDHS de Lyon.

De quoi est composée la cigarette électronique ?

« C’est une vaporisation de quatre produits. Le propylène glycol, la nicotine liquide extraite des feuilles de tabac, la glycérine végétale qui produit de la vapeur et qui fait que cela ressemble à la cigarette classique et enfin les arômes. Les arômes sont en général alimentaires mais leurs compositions étant parfois incertaines, je conseille à mes patients de vapoter uniquement avec ces trois produits, de façon neutre.»

 

Est-ce un bon outil pour le sevrage tabagique ?

« Je pense que c’est une bonne aide pour arrêter le tabac. La cigarette électronique est moins néfaste pour la santé que la cigarette classique. Elle diffère du tabac par son nombre plus restreint de composants et le principe de vapeur sans combustion. Elle peut donner aux fumeurs cette même sensation de prendre le temps de souffler à laquelle ils sont attachés et faciliter ainsi le sevrage. J’ai une majorité de patients qui l’adoptent assez volontiers, certains sont plus réticents. Cela dépend de chacun. »

 

Vapote vs cigarette : des effets cancérigènes bien moindres

Quels sont les risques du vapotage pour la santé ?

« Il est encore impossible de répondre avec certitude à cette question. La raison est le manque de recul et donc d’études quant à ses effets à long terme sur la santé. Certains vapoteurs relatent des effets secondaires tels que de la toux ou des maux de gorge mais cela est parfois lié à l’utilisation du produit en elle-même. La vapote est beaucoup moins toxique que la cigarette, à mon sens. Mais il est vrai qu’elle a des effets non anodins : elle crée une inflammation des poumons. Peut-être que dans quelques années, d’autres effets seront rapportés. Mais comparés aux effets cancérigènes certains du tabac, ils sont bien moindres. »

 

Quels sont les bons gestes à adopter ?

« Il est recommandé d’être suivi par un professionnel de santé durant toute la durée de son utilisation. Pour l’achat de la première cigarette électronique, il est préférable de se déplacer dans un magasin spécialisé plutôt que de l’acheter sur Internet. Je conseille de passer au moins une heure dans le magasin et de prendre le temps de tester les différents modèles pour être sûr de ce que vous achetez. Evidemment, il reste fortement déconseillé à un non-fumeur de vapoter ! Cela est et doit rester un outil d’aide au sevrage tabagique et ne doit pas se faire sur le long court. »

Pour en savoir plus : à voir, le web-documentaire Le flou de la cigarette électronique

À SAVOIR

Les études actuelles qui font état de risques accrus de maladies cardiovasculaires, de dépression ou de convulsions chez les vapoteurs sont à prendre avec des pincettes. Il n’y a aujourd’hui aucun lien de cause à effets avéré entre le fait de vapoter et ces pathologies. Il s’agit de différences observées entre les utilisateurs et les non-utilisateurs de la cigarette électronique. Les conséquences sur la santé étant incertains, il convient de rester vigilant quant à son utilisation.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here