A l’heure où la lutte contre l’obésité infantile est le grand cheval de bataille de l’Etat et des pédiatres, les céréales infantiles déchaînent les passions. Faut-il donner des farines à nos bébés au risque de les transformer en petit sumos ?

 

Céréales, farines… c’est quoi ?

Les céréales infantiles ou farines pour bébé sont des préparations qui, mélangées au lait de bébé, donnent une bouillie.
Elles sont généralement introduites lors de la diversification de l’alimentation dès 4 mois.

Il existe plusieurs types de farines infantiles :

  • les farines de céréales (blé, riz, orge, avoine, seigle ou maïs débarrassés de leur enveloppe, le son) utilisées chez le nourrisson car très caloriques mais pauvres en protéines ;
  • les farines de racines ou de tubercules (pomme de terre ou tapioca) ;
  • les farines d’aleurones (soja, tournesol) dépourvues d’amidon et idéales pour les régimes sans lait ;
  • les farines de légumineuses (lentilles, pois, haricots…) généralement plus difficiles à assimiler.

A consommer avec modération

Véritables compléments alimentaires, ces farines doivent être utilisées avec précaution. En effet, ces produits sont caloriques et parfois riches en sucres. Elles ne sont donc pas adaptées à tous les enfants et nécessitent quelques précautions d’utilisation.

  • Tout d’abord, ce type de farine ne doit être donné qu’à partir de 4 mois.
  • Ensuite, il est préférable d’éviter de donner des farines de blé, seigle, orge ou  avoine aux enfants de moins de 6 mois, car elles contiennent du gluten et  les risques d’allergies sont importants.

Les atouts des céréales infantiles

Toutefois, les farines infantiles possèdent certains avantages :

  • elles permettent d’augmenter la sensation de satiété chez l’enfant. « Souvent, je préconise l’utilisation de ce produit dans le biberon du soir, détaille le docteur Annie Champagnat, pédiatre. Si l’enfant se réveille la nuit en ayant faim, les farines peuvent l’aider à passer une meilleure nuit. Toutefois si le bébé n’a aucun souci de sommeil ou s’il est bien en chair, ce n’est pas la peine de les utiliser. »
  • Disponibles dans ne nombreuses saveurs, elles permettent à bébé de découvrir, petit à petit, de nouveaux goûts et de nouvelles textures.

Les parents doivent donc suivre à la lettre, les recommandations de leur médecin.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here